LA QUESTION À 100 TL – Pourquoi le verre à thé turc a-t-il cette forme si particulière ?

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 19/04/2017 à 22:02 | Mis à jour le 21/04/2017 à 17:01

Il y a des questions que tout le monde se pose sans vraiment chercher la réponse. Avec sa rubrique ?La question à 100 TL?, lepetitjournal.com d'Istanbul vous apporte régulièrement les réponses à des questions de culture générale en lien avec la Turquie. Après avoir retrouvé les origines de l'expression "tête de turc", nous nous intéressons aujourd'hui à la forme du verre à thé turc?

Le thé constitue depuis longtemps un élément indissociable de la culture et de la sociabilité en Turquie. La plupart des Turcs ont l'habitude d'en boire plusieurs verres par jour et les vendeurs de thé, promenant leur petit plateau de commerce en commerce, sont l'une des ?cartes postales? du pays. Impossible pour un visiteur de quitter la Turquie sans avoir siroté plusieurs verres. Et impossible de ne pas remarquer un détail récurrent dans ce rituel du thé : le petit verre aux formes arrondies qui lui sert de contenant. Mais au fait, pourquoi cette forme si particulière, que les Turcs ont pris l'habitude d'appeler ?ince belli bardak? (littéralement, ?verre à la taille fine?) ?

Photo Flickr/CC/Abbilder

Les hypothèses?

Lepetitjournal.com d'Istanbul a posé la question à ses lecteurs sur les réseaux sociaux. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les avis divergent (ou se complètent, c'est selon). Voici donc les cinq hypothèses qui reviennent le plus souvent...

Des raisons esthétiques : Sylvie mentionne la tulipe, ce symbole de l'Empire ottoman, toujours aussi présente aujourd'hui en Turquie. C'est cette tulipe qui aurait, selon cette lectrice, donné sa forme au verre. Ahmet, lui, observe une ressemblance avec ? non pas une fleur ? mais un fruit : la poire. ?Ce n'est pas un hasard si les mêmes verres sont appelés en Azerbaïdjan "armudi" (poire, qui se dit ?armut? en turc, ndlr)?, explique-t-il. 

Des raisons pratiques : le verre à thé turc épouse la forme de la main et les réchauffe en cas de grand froid, mais il permet aussi de le tenir du bout des doigts sans se brûler, nous font remarquer trois lecteurs, Jean-Xavier, Ahmet et Bina.

Orhan, lui, estime que "le haut du verre à thé est plus large pour que le liquide en surface se refroidisse plus rapidement tandis qu'en dessous, là où le verre est plus étroit, le liquide reste chaud. De cette façon, on peut commencer à boire son thé rapidement, tout en le buvant lentement sans qu'il refroidisse..."

Des raisons gustatives : Dominique soutient quant à elle que cette forme particulière permet de mieux restituer les arômes du thé, ?comme pour le vin?. ?L'arôme le plus fort se développe dans le fond du verre, avant de remonter délicatement et lentement vers le haut du verre?, détaille-t-elle.

Une dernière hypothèse, plus "poétique" : la forme du verre rappellerait celle du corps d'une femme, nous dit encore Ahmet, qui parle même ?d'érotisme?. Reyhan souligne d'ailleurs l'allusion portée par ce nom ?d'ince belli bardak?. De la même manière, Ismail rappelle qu'Ajda Pekkan, la ?süperstar? et actrice turque, prête parfois son nom au verre, que certains appellent alors ?Adja barda??? (le verre Ajda).

La réponse de la spécialiste

Pour en avoir le c?ur net, lepetitjournal.com d'Istanbul a interrogé une spécialiste du thé: Pelin Endero?lu (photo personnelle). Voici sa réponse sur l'origine et les raisons de cette forme particulière:

?Si l'on se fie au tableau Semaver de l'artiste Hoca Ali R?za Efendi, cela fait plus de 90 ans que les Turcs boivent leur thé dans ce verre traditionnel. On sait qu'il existait une verrerie à Beykoz (Istanbul) dans les années 1900 et que cette verrerie a été la première à retirer l'anse et le pied de la tasse. (?) La forme du verre est ergonomique. Elle correspond exactement à la main du buveur. Par ailleurs, le diamètre plus large en haut lui permet de bien sentir les arômes du thé et permettent au thé de refroidir. Le bruit de la cuillère contre le verre nous fait nous sentir instantanément dans un endroit familier. Pour nous, les Turcs, c'est un peu le bruit de notre pays.?

Quelques rappels?

Le thé turc est une boisson unique au monde, devenu un symbole du pays et de ses habitants. Il est toujours servi très chaud, sans lait et entre amis, avec autant de morceaux de sucre que désiré. Il arbore traditionnellement une belle couleur rouge rubis. D'ailleurs, on parle également de rouge "tav?an kan?", littéralement ?sang de lapin?. Cette boisson est accessible à tous, offerte à toute heure de la journée, prélude idéal aux rencontres. Prendre un thé, c'est aussi prendre son temps, s'asseoir et profiter. Une manière de boire ce breuvage tout aussi symbolique que la forme de son verre.

Nathanaël Scalbert (www.lepetitjournal.com/istanbul) jeudi 20 avril 2017 (REDIFFUSION - Article initialement publié en 2014)

(RE)LIRE:

LA QUESTION À 100 TL ? D'où vient l'expression péjorative "tête de Turc" ?

LA QUESTION À 100TL ? Qu'est-ce qu'un "Turc mécanique"?

LA QUESTION À 100 TL ? Savez-vous pourquoi, en anglais, on dit ?turkey? pour la dinde et la Turquie?

LA QUESTION À 100TL ? D'où vient la légende de la "colonne suante" de Sainte-Sophie?

LA QUESTION À 100TL ? Mais où sont donc passées les pièces de ?1 kuru?? ?

LA QUESTION À 100 TL ? Savez-vous pourquoi on sert toujours un verre d'eau avec le café turc ?

Et si vous-même, comme nous, vous vous posez des ?questions à 100 TL?, n'hésitez pas à nous écrire à istanbul@lepetitjournal.com. Nous ferons de notre mieux pour vous apporter une réponse ;-)

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale