Samedi 21 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ÉLECTIONS MUNICIPALES : l’AKP conteste les résultats

Par Jonathan Grimmer | Publié le 03/04/2019 à 03:30 | Mis à jour le 04/04/2019 à 12:38
Photo : « Il y a 319 500 votes non valables. Donc les votes invalides dépassent de beaucoup l’écart actuel », a fait remarquer hier Binali Yildirim. Crédit : DR
Binali Yildirim

Donné battu à Istanbul et Ankara selon des chiffres provisoires, l’AKP a officiellement contesté, hier, les résultats des élections municipales dans ces deux villes, détenues depuis 25 ans par le parti islamiste et ses prédécesseurs.

A Istanbul, le parti du Président Recep Tayyip Erdoğan a porté réclamation auprès des autorités électorales de chacun des 39 districts d'Istanbul. Face aux journalistes, le chef de l'AKP dans la province stambouliote, Bayram Şenocak, a affirmé que des « irrégularités flagrantes » avaient été constatées. Notamment des « écarts exorbitants » entre le nombre réel des suffrages reçus, selon lui, par Binali Yildirim (AKP) et les résultats transmis par certains bureaux de vote.

De son côté, la candidat de l’AKP, défait par Ekrem Imamoglu (CHP) pour 25.000 voix selon les dernières estimations – 20 509 à en croire le chef de file des députés de l’AKP, Ali Ihsan Yavuz -  a fait remarquer : « Il y a 31 136 urnes [à Istanbul]. S’il y a un vote incorrect dans chacune d’être elles, cela représente 31 136 votes, ce qui est plus que la différence. » Et d’ajouter : « Il y a 319.500 votes non valables. Donc les votes invalides dépassent de beaucoup l’écart actuel. »

Depuis le mausolée de Mustafa Kemal Atatürk, où il s’est recueilli pour célébrer sa victoire, Ekrem Imamoglu a appelé les dirigeants de l’AKP à reconnaître leur défaite. « Ils se comportent comme un enfant auquel on aurait arraché son hochet », a-t-il fustigé.

À Ankara, où le candidat du CHP, Mansur Yavas, est crédité de 50,9% des suffrages, contre 47,1 pour son principal opposant, Mehmet Ozhaseki, ce sont les résultats de plus de 3 200 urnes que l’AKP récuse.

Les conseils électoraux locaux ont maintenant deux jours pour se prononcer sur la recevabilité ou non de ces requêtes. Mais avec les différents appels qui pourraient suivre auprès des instances supérieures, le processus pourrait se prolonger jusqu’au 13 avril.

 

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter 

Nous vous recommandons

jonathan grimmer lepetitjournal istanbul journaliste

Jonathan Grimmer

Diplômé de l'IPJ Paris-Dauphine, passionné de littérature et d'échecs, j'ai pris la responsabilité de l’édition d’Istanbul de lepetitjournal.com en avril 2019 après avoir travaillé deux ans en France pour divers titres de la presse écrite.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Yves jeu 04/04/2019 - 16:16

Excellente décision et plein de courage pour ce défi! Le Petit Journal est vraiment un très bon outil de communication adoptant un ton neutre pour la rédaction des articles. Ceci nous permet de découvrir la Turquie sous des aspects méconnus ou ignorés par la presse classique. Bon courage

Répondre
Commentaire avatar

Christine mer 03/04/2019 - 09:21

J’ai été très triste quand vous avez du arrêter l’edition du petit journal à Istanbul car ma fille y vit depuis plusieurs années et ce rendez vous quotidien avec son pays et sa ville d’adoption est important pour moi. Je suis donc ravie de voir que l’aventure a repris et je vous souhaite sincèrement un plein succès. Merci à vous tous !

Répondre

Expat Mag

Munich Appercu
TRADITIONS

INSOLITE - Les petits secrets de l'Oktoberfest

L'Oktoberfest est connue dans le monde entier. Certes. Mais certains chiffres et certaines anecdotes sont pourtant passés sous silence ou tombés dans l'oubli. En voici un florilège.