Mercredi 19 janvier 2022
TEST: 2262

Une 3ème édition très réussie du Festival de Culture Sépharade à Izmir

Par Nathalie Ritzmann | Publié le 07/12/2021 à 17:00 | Mis à jour le 08/12/2021 à 10:43
Photo : Hanukkia, le chandelier à 9 branches usité par les juifs pendant Ḥānukkāh, la fête de la Lumière
Hanukkia, le chandelier à 9 branches usité par les juifs pendant Ḥānukkāh, la fête de la Lumière

Le rideau est tombé sur la 3ème édition du Festival de Culture Sépharade d’Izmir qui s’est tenue du 28 novembre au 6 décembre 2021.

Orchestrée par Nesim Bencoya, directeur dudit Festival et coordonnateur du projet de restauration des synagogues de Kemeraltı, cet événement qui n’a pas pu avoir lieu en 2020 en raison de la pandémie coïncidait, comme les premières éditions, aux huit jours de Ḥānukkāh (Hanoucca), la fête de la lumière. Cette célébration commémore la réinauguration de l'autel des offrandes dans le Second Temple de Jérusalem, lors de son retour au culte judaïque, après trois ans d'interruption et de fermeture par le roi Antiochus I'Épiphane des Séleucides.

Selon la tradition rabbinique, au cours de cette consécration, s’est produit le miracle de la fiole d'huile, permettant aux prêtres du Temple de faire brûler pendant 8 jours une quantité d'huile à peine suffisante pour une journée. C'est pourquoi Hanoucca est aussi appelée la "Fête de la Lumière".

L’ouverture officielle du 3ème Festival de Culture Sépharade, ainsi que de la synagogue Etz Hayim à Kemeraltı, qui a fait l’objet d’une superbe restauration, a eu lieu lundi soir 29 novembre en présence de Tunç Soyer, maire d'Izmir, Abdül Batur, maire de la circonscription de Konak, Avram Sevinti, président de la fondation de la communauté juive d'Izmir et de Nesim Bencoya.

 

Hanuka Izmir
Ouverture officielle du 3ème Festival de Culture Sépharade et de la synagogue Etz Hayim à Kemeraltı, Izmir - De gauche à droite Tunç Soyer, maire d'Izmir, Abdül Batur, maire de la circonscription de Konak, Avram Sevinti, président de la fondation de la communauté juive d'Izmir et Nesim Bencoya,  directeur dudit Festival et coordonnateur du projet de restauration des synagogues de Kemeraltı

 

Après les discours officiels, place à une performance de toute beauté du groupe de musique “Smyrna Sepharade” et du groupe de danse Nur Niyaz Bildik.

 

Hanuka Izmir

 

Performance du groupe de musique "Smyrna Sepharade" et du groupe de danse Nur Niyaz Bildik à l'ouverture officielle du 3ème Festival de Culture Sépharade et de la synagogue Etz Hayim à Kemeraltı, Izmir
 

Izmir Hanuka

 

 

 

 

La veille, 250 personnes inscrites au préalable ont pu bénéficier d’une visite guidée d’une partie des 9 synagogues du quartier de Kemeraltı à Izmir.

Un programme dense et qui a drainé une foule de gens intéressés dans les synagogues Etz Hayim, Sinyora,Hevra, Portugal, etc. ou tout simplement curieux d’en savoir plus sur cette culture si riche.

Des concerts, des présentations très intéressantes, notamment sur “First Juderia” vieux district juif, le projet de l’héritage juif d’Izmir, l’architecture sépharade à Izmir et les synagogues, les cortejos - lieux de vie communs sépharades -, les initiatives concernant l’héritage culturel, les contributions scientifiques sépharades au Moyen Âge en Espagne et au Portugal, étaient au programme…

Une exposition photo “Bat Mitzva” de Barbara Yoaf s’est aussi tenue durant tout le festival à Etz Hayim de même que la projection du film “Mon doux canari” sur Roza Eskenazi, la légende du Rembetiko.

 

Visite guidée de l'exposition photo "Bat Mitzva" de Tunç Soyer, maire d'Izmir et Abdül Batur, maire de la circonscription de Konak par la photographe Barbara Yoaf, 3ème Festival de Culture Sépharade et de la synagogue Etz Hayim à Kemeraltı, Izmir
Visite guidée de l'exposition photo "Bat Mitzva" de Tunç Soyer, maire d'Izmir et Abdül Batur, maire de la circonscription de Konak par la photographe Barbara Yoaf, 3ème Festival de Culture Sépharade et de la synagogue Etz Hayim à Kemeraltı, Izmir

 

Plusieurs concerts étaient également proposés, dont des chants sépharades de Thessalonique avec le groupe “Salut de Smyrne”.

Dimanche 5 décembre, c’est le Consulat Général d’Allemagne d’Izmir qui a soutenu les deux magnifiques concerts "Sons espagnols dans l'empire ottoman" qui se sont tenus à la synagogue Hevra. Les artistes Ulrich Mertin au violon, Nermin Kaygusuz au chant et au rebab ainsi que Serdar Somuncu à la guitare ont enchanté le public avec des morceaux très divers, certains bien connus, d’autres moins, mais tous de toute beauté.

 

Visite guidée de l'exposition photo "Bat Mitzva" de Tunç Soyer, maire d'Izmir et Abdül Batur, maire de la circonscription de Konak par la photographe Barbara Yoaf, 3ème Festival de Culture Sépharade et de la synagogue Etz Hayim à Kemeraltı, Izmir

 

Concert "Sons espagnols dans l'empire ottoman" donné par Ulrich Mertin, Nermin Kaygusuz et Serdar Somuncu à la synagogue Hevra dans le cadre du 3ème Festival de Culture Sépharade et de la synagogue Etz Hayim à Kemeraltı, Izmir

 

Hanuka Izmir

 

 

La clôture de cette fête de la lumière et du Festival a eu lieu lundi soir à la synagogue Etz Hayım. C’est l’Institut français de Turquie à Izmir qui a proposé au public un superbe concert en hommage à la mémoire Ashkenaz d’Izmir “Romantisme hébraique” et donné par Isabelle Durin au violon et Michael Ertzschei au piano. Les applaudissements nourris et enthousiastes du public ont parfaitement reflété la qualité de cette dernière soirée musicale.

 

Concert "Sons espagnols dans l'empire ottoman" donné par Ulrich Mertin, Nermin Kaygusuz et Serdar Somuncu à la synagogue Hevra dans le cadre du 3ème Festival de Culture Sépharade et de la synagogue Etz Hayim à Kemeraltı, Izmir

 

Concert "Romantisme hébraique" donné par Isabelle Durin et Michael Ertwschei et Serdar Somuncu à la synagogue Etz Hayım dans le cadre du 3ème Festival de Culture Sépharade et de la synagogue Etz Hayim à Kemeraltı, Izmir

 

Concert "Sons espagnols dans l'empire ottoman" donné par Ulrich Mertin, Nermin Kaygusuz et Serdar Somuncu à la synagogue Hevra dans le cadre du 3ème Festival de Culture Sépharade et de la synagogue Etz Hayim à Kemeraltı, Izmir

 

La célébration de ce 8ème et dernier jour a d’abord débuté avec un chant entonné par le hazzan - officiant en l’absence d’un rabbin - Nessim Beruhiel, suivi par l’allumage tour à tour de bougies de Hanukkia, - chandelier à 9 branches - par différents représentants de communautés d’Izmir, à commencer par Avram Sevinti, président de la fondation de la communauté juive d'Izmir suivi par Abdül Batur, maire de la circonscription de Konak, Beyhan Turkollu, présidente-adjointe de l’association afro-turque, Teodora Hacuni représentant la communauté orthodoxe d’Izmir, ma petite personne représentant la communauté latine catholique de Smyrne, le maire du quartier ainsi que Ulrich Münch, consul adjoint d’Allemagne à Izmir et José-Maria Queiros, directeur de l’Institut français de Turquie à Izmir pendant que le hazzan continuait à chanter. C’est ensuite ce dernier qui a allumé la 9ème et dernière bougie.

 

Concert "Romantisme hébraique" donné par Isabelle Durin et Michael Ertwschei et Serdar Somuncu à la synagogue Etz Hayım dans le cadre du 3ème Festival de Culture Sépharade et de la synagogue Etz Hayim à Kemeraltı, Izmir

 

Première bougie de Hanukkia allumée par Avram Sevinti, président de la fondation de la communauté juive d'Izmir (photo du haut) et 3ème bougie par Beyhan Turkollu, présidente-adjointe de l'association afro-turcs (photo du bas) lors de la cérémonie de clôture du 3ème Festival de Culture Sépharade à la synagogue Etz Hayim à Kemeraltı, Izmir 

 

Hanouka Izmir

 

 

 

Ce Festival, dont la réputation à Izmir a aussi largement dépassé les frontières, a pu à nouveau voir le jour grâce au sponsoring de la Mairie de Konak/Izmir, de la Fondation de la communauté juive d’Izmir et des différentes administrations et instances précitées. 

Rendez-vous en 2022 pour une nouvelle édition !

Nous vous recommandons
Nathalie Ritzmann

Nathalie Ritzmann

Venue de son Alsace natale il y a plus de 18 ans ; son objectif, faire découvrir la Turquie, son pays d'adoption, avec ses yeux... et son coeur.
0 Commentaire (s) Réagir