Dimanche 15 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PALME D’OR – Le Turc Nuri Bilge Ceylan consacré à Cannes

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 25/05/2014 à 22:03 | Mis à jour le 25/05/2014 à 18:43

Le cinéaste turc Nuri Bilge Ceylan a remporté samedi la Palme d'Or du Festival de Cannes pour son film Sommeil d'hiver. C'est la première fois que la Palme est remportée par un réalisateur turc depuis Y?lmaz Güney et son film Yol, primé en 1982.

Le jury du 67ème Festival de Cannes, présidé par l'actrice Jane Campion, a décerné la très convoitée Palme d'Or au cinéaste turc Nuri Bilge Ceylan pour son film Sommeil d'hiver (K?? Uykusu) lors de la cérémonie de clôture samedi. Nuri Bilge Ceylan concourrait notamment aux côtés de Jean-Luc Godard, Xavier Dolan ou encore David Cronenberg. Le prix lui a été remis par le réalisateur Quentin Tarantino et l'actrice Uma Thurman.

Une carrière déjà récompensée à Cannes

Le synopsis : Ayd?n, comédien à la retraite, tient un petit hôtel en Anatolie centrale avec sa jeune épouse Nihal, dont il s'est sentimentalement éloigné, et sa s?ur Necla qui souffre encore de son récent divorce. En hiver, la neige recouvre la steppe à mesure que les ranc?urs se ravivent, poussant Ayd?n à partir.

Melisa Sözen, l'interprète de Nihal dans Sommeil d'Hiver

Présenté comme un huis-clos psychologique, Sommeil d'Hiver est traversé par la question de l'écart creusé entre les adultes qui possèdent et les jeunes démunis, rapporte le quotidien Le Monde. "L'intérêt de ce film, c'est son honnêteté brute, sans pitié. Si j'avais les tripes pour être aussi honnête que ce réalisateur, je serais fière de moi" a déclaré Jane Campion lors d'une conférence de presse.

Si la Palme d'Or représente la consécration ultime du festival, ce n'est pas la première récompense que Nuri Bilge Ceylan reçoit à Cannes. À 55 ans, le cinéaste signe avec Sommeil d'hiver son septième long-métrage. C'est son cinquième film sélectionné au Festival de Cannes, et le cinquième à être primé. En 2002, Uzak reçoit le Grand Prix et le Prix d'interprétation masculine, en 2006 Les Climats remporte le Prix Fripesci, en 2008 Les Trois Singes se voit remettre le Prix de la mise en scène et en 2011 Il était une fois en Anatolie offre à nouveau le Grand prix au cinéaste. Les films de Nuri Bilge Ceylan ont également été sélectionnés et récompensés dans d'autres festivals tels que le Festival international du film d'Antalya, la Berlinale et le Festival international du film de Dublin. Sa filmographie compte aussi Kasaba (1998) et Nuages de mai (1999).

En 2009, Nuri Bilge Ceylan était membre du jury du Festival de Cannes sous la présidence d'Isabelle Huppert.

Une Palme dédiée ?à la jeunesse turque?

Nuri Bilge Ceylan a affiché son soutien à la population turque pendant le Festival de Cannes. Alors que la première de Sommeil d'Hiver se déroulait trois jours après la catastrophe minière de Soma, le réalisateur et les acteurs Haluk Bilginer, Demet Akba? et Melisa Sözen ont monté les marches munis de pancartes sur lesquelles on lisait #soma. À l'occasion de la conférence de presse organisée après la projection, Nuri Bilge Ceylan a comparé les situations turque et japonaise, rapporte le quotidien britannique The Guardian. ?Au Japon, quand quelqu'un meurt [dans un accident industriel], quelqu'un démissionne. En Turquie ce n'est pas le cas. Je ne sais pas pourquoi, peut-être est-ce une différence culturelle.?

Lorsque Nuri Bilge Ceylan est monté sur scène pour recevoir la Palme d'Or, il a souligné que le cinéma turc fêtait cette année ses 100 ans. ?C'est une très belle coïncidence?. Il a ensuite remercié Thierry Frémaux (Délégué Général du Festival), Gilles Jacob (Président du Festival) et le jury, avant de dédier son prix à ?la jeunesse turque, et à ceux d'entre eux qui sont morts au cours de l'année passée?, en faisant notamment référence aux décès survenus lors des événements de Gezi.

Déjà en 2008, alors qu'il recevait le Prix de la mise en scène pour Les Trois Singes, il déclarait dédier la récompense ?à mon beau et unique pays que j'aime avec passion?.

Les réactions des médias

Les médias français soulignent le fait que la Palme d'Or a été remise à un réalisateur confirmé, et que ce prix s'inscrit dans une suite logique de la carrière de Nuri Bilge Ceylan et de son parcours cannois. La durée du film (3h16), l'importance des dialogues, les plans fixes et une teneur sociale sous-jacente sont autant d'éléments qui entrent dans le cahier des charges d'un film de festival, note Le Nouvel Observateur. Les critiques enthousiastes  (?3h15 de bonheur total? selon Télérama, ?Un Sommeil d'Hiver profond et émouvant? pour RFI) côtoient des avis plus mitigés (?Sommeil d'Hiver, Palme d'Or de l'ennui? selon Le Figaro, ?Cathédrale où tout clignote en permanence le désir de grand art? pour Les Inrockuptibles). Les médias internationaux font part de réactions similaires.

Si les quotidiens turcs Hürriyet Daily News et Today's Zaman ont relayé la nouvelle en soulignant les propos de Nuri Bilge Ceylan sur les événements de Soma et la jeunesse turque, le quotidien Daily Sabah (pro-gouvernemental) n'évoque pas les déclarations du cinéaste.

Sommeil d'Hiver sortira le 13 août 2014 sur les écrans français. La date de sortie en Turquie n'est pas encore connue.

La bande-annonce de Sommeil d'Hiver:

WINTER SLEEP - trailer from Memento Films International on Vimeo.

Amélie Boccon-Gibod (www.lepetitjournal.com/istanbul) lundi 26 mai 2014

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Dubaï Appercu
TROPHÉES AFRIQUE MOYEN ORIENT

Gwénola Cadot, lauréate du Trophée Education

Gwénola Cadot c’est l’exemple même de l’expatriée qui ne se contente pas de suivre son conjoint, mais qui met au contraire à profit les défis de l’expatriation pour se réinventer sans crainte, apprend

Sur le même sujet