Lundi 19 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ENTRETİEN - Pour ses 10 ans, le printemps des artistes a le sens de la fête !

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 31/03/2016 à 22:00 | Mis à jour le 01/04/2016 à 07:11

Le Printemps des artistes sera de retour à Istanbul du 8 au 17 avril dans la galerie d'art du lycée Sainte Pulchérie. Pour l'occasion, Sabine Schwartzmann, membre de l'équipe organisatrice, Istanbul Accueil, revient sur les détails de cette édition 2016.

Lepetitjournal.com d'Istanbul : Pourriez-vous rappeler quoi consiste le Printemps des artistes à Istanbul?

Sabine Schwartzmann : Le Printemps des artistes (PDA), c'est une exposition et une vente d'?uvres d'art à but caritatif qui a lieu chaque année à Istanbul dans la galerie du lycée Sainte Pulchérie près de Taksim, C'est organisé par Istanbul Accueil, une association de francophones à Istanbul. Nous sommes une équipe de cinq femmes françaises d'horizons divers et nous nous sommes toutes lancées cette année, par amour d'Istanbul et par amour de l'art ! Nous avons sélectionné les ?uvres de 10 artistes qui seront présents et tiendront tour à tour des permanences pour répondre aux questions du public. 

Cette année ce sera la dixième édition du PDA. Quelles surprises préparez-vous pour cet anniversaire ?

Pour ses 10 ans, le PDA a le sens de la fête et organise une nocturne le jeudi 14 avril. Ce sera l'occasion d'une soirée festive, avec cocktail - sponsorisée par Mariott - et d'un concert de jazz. Elle se tiendra de 19h a 22h30 le 14 avril. Par ailleurs, les 10 ans du PDA auront aussi une dimension pédagogique et sociale en ouvrant les portes de l'exposition aux enfants pour la première fois. Une matinée dans la semaine sera consacrée à l'accueil d'enfants scolarisés dans une école voisine de Taksim, des enfants défavorisés pour qui ce sera l'occasion de découvrir l'exposition, de s'initier à l'art, de rencontrer trois des artistes et de participer a des ateliers animés par ces derniers. Nous ouvrirons également nos portes aux enfants le premier week-end, le dimanche 10 avril dans l'après-midi. Les enfants seront pris en petits groupes par les artistes qui leur montreront leurs ?uvres et les initieront à leur travail ! 

Quels artistes seront chargés de ces ateliers pour enfants ?

Le dimanche, ce sera Ursula Katipo?lu, une artiste suisse mariée à un Turc, qui fait de la peinture abstraite et évoque des paysages anatoliens et les métamorphoses d'Istanbul. Ce sont des ?uvres très colorées auxquelles un groupe de 10 enfants sera initié. Elle fera des pastels avec ce groupe. Dimanche nous aurons aussi Sabine Buchmann, qui fait des miniatures particulièrement adaptées aux enfants puisqu'elle présente un travail autour des contes et légendes anatoliennes. Ce sont des dessins de style naïf avec notamment une légende sur la tour de Léandre, sur la Cappadoce, le Bosphore? Elle invitera les enfants à réaliser une fresque. La troisième artiste présente le dimanche sera Marie-Agnès Annic, qui fait des dessins sur le thème de l'équilibre, autour de sphères à la fois denses et parfaites mais qui reposent sur un fragile équilibre, sur un fond de vue d'Istanbul. Elle proposera un atelier dessin pendant lequel les enfants pourront s'exprimer sur son thème. Le lundi, nous accueillerons une école turque avec Cemal Toy à la place de  Marie-Agnès Annic. C'est un artiste turc qui donne aussi des cours de peinture et de dessin, il fait beaucoup de mosquées et travaille aussi avec des vieux kilims qu'il utilise pour du collage sur certaines de ses ?uvres. 

Vous avez parlé de dessin, de peinture, mais la sculpture est aussi au programme?

Oui, nous avons plusieurs supports avec de la photographie par la jeune Camille Le Bras mais aussi de la sculpture sur bronze avec Nadia Arditti, une artiste renommée et qui réussit à évoquer, malgré la matière assez lourde qu'est le bronze, la liberté, la légèreté, l'envol? Nous aurons plusieurs nationalités parmi lesquelles un Syrien, qui est aussi une nouveauté de cette année, et qui nous a beaucoup touchés avec ses ?uvres engagées. C'est un jeune artiste qui a fui la Syrie et qui est venu peindre des portraits dans lesquels on sent une véritable profondeur d'âme. Il fait partie d'un collectif d'artistes qui s'est installé à Kad?köy et on voulait aussi le soutenir dans son projet. Ce sera sa première exposition à Istanbul, contrairement à d'autres artistes de l'expo. C'est aussi ça qui est bien dans le projet : faire travailler ensemble des artistes jeunes, moins jeunes, connus, moins connus, de toutes nationalités? Pour les plus jeunes, cela crée une vraie dynamique. 

Portrait signé de l'artiste syrien Ammar Assali

Parlez-nous un peu plus de l'aspect caritatif?

L'hôpital de Lape est une ?uvre que l'on soutient depuis la première édition du PDA car l'école Sainte Pulchérie a été fondée par la Congrégation des filles de la charité, de même que l'hôpital de Lape. Donc Sainte Pulchérie, qui nous prête sa galerie, souhaite apporter son concours a l'hôpital de Lape, qui est de ce fait notre partenaire depuis 10 ans et que l'on soutiendra toujours, c'est une constante. Pour la deuxième année, nous soutenons aussi le centre de Tarlaba??. C'est le pole caritatif d'Istanbul Accueil qui les a rencontrés l'année dernière et avait trouvé qu'ils faisaient vraiment un beau travail avec les enfants des rues de ce quartier. En plus, cette année, Tarlaba?? a un projet particulier : ouvrir une classe maternelle. Ils on trouvé une enseignante dont le salaire annuel est 20.000 livres turques et on espère qu'entre le PDA et les autres actions d'Istanbul Accueil nous pourront leur permettre de financer ça. Durant le PDA, 30% de chaque vente d'?uvre d'art sera reversée aux associations. Et nous avons choisi les artistes en fonction de leur implication dans ce projet caritatif. Par exemple, nous avions rencontré un artiste peintre qui nous plaisait à toutes mais il ne jouait pas le jeu et voulait augmenter ses prix pour ne pas perdre les 30%? Au final, nous ne l'avons pas pris. Le but n'est surtout pas de vendre des ?uvres plus chères. Il y a une vraie démarche des artistes de renoncer à ces 30%. 

Vous avez récemment élargi votre cercle d'associations partenaires avec Tarlaba??, mais aussi élargi votre public en accueillant les enfants? Songez-vous à élargir aussi à d'autres artistes, par exemple avec des arts de la scène ?

Pour l'instant ce n'est pas prévu car on ne dispose que de la galerie de Sainte Pulchérie - qui est déjà une grande galerie d'une grande salle et trois petites salles. Mais peut-être qu'un jour on pourrait, pourquoi pas, réfléchir à cette possibilité. 

Une dernière confidence : pouvez-vous nous donner le nom du groupe qui jouera le 14 avril pour la nocturne ?

Ce seront les Flappers Swing, un groupe turc de jazz ! Cette nocturne sera vraiment un moment de convivialité, chaleureux, on sera moins nombreux qu'au vernissage, ce sera un instant plus festif, pour nos 10 ans.

Noémie Peycelon (www.lepetitjournal.com/istanbul) vendredi 1er avril 2016

Rejoignez le PDA sur sa page Facebook sur ce lien, ou sur son site internet a cette adresse

Quand?

Vernissage le vendredi 8 Avril 2016 de 19h à 22h30 Nocturne le Jeudi 14 Avril 2016 jusqu'à 22h30

Exposition ouverte tous les jours du 9 au 17 Avril de 12h à 19h. 

Ateliers pour enfants : Dimanche 10 avril de 14h30 à 16h30

Où?

Sainte Pulchérie Frans?z Lisesi

Çukurluçesme Sok.7 Parmakkap? 34433 Beyog?lu ? I?stanbul 0212 244 25 36

 

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet