Cumalıkızık et Gölyazı : brunch au village ottoman et virée au paradis des cigognes…

Par Gisèle Durero-Köseoglu | Publié le 12/10/2022 à 18:15 | Mis à jour le 12/10/2022 à 18:15
Photo : Gölyazi
gölyazi bursa

Quoi de plus agréable, pour profiter de ce début d’automne, que de partir en escapade dans les environs de Bursa, à moins de trois heures de voiture d’Istanbul ? Car vous y découvrirez deux sites méritant le détour : Cumalıkızık et Gölyazı.

 

plan de la région de Bursa visiter

 

Cumalıkızık, village ottoman de 700 ans

Le village de Cumalikizik, remontant au XIVe siècle, protégé depuis 1980 par les Bâtiments historiques de Turquie, figure depuis 2014, avec la cité de Bursa, sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. Les maisons ottomanes qui en bordent les rues offrent un cadre pittoresque pour les amateurs d’ancien, qui peuvent savourer l’illusion d’avoir été transportés dans le passé.

 

cumalikzik bursa visiter

En effet, deux-cent soixante-dix demeures ont conservé leur architecture d’origine (même si, en réalité, elles ne sont quand même pas toutes aussi pimpantes que le montrent les photos de publicité touristique) ; les unes ont été restaurées, d’autres sont encore "dans leur jus". Les façades à encorbellement, souvent teintes de couleurs vives, les fenêtres aux entourages de bois sombre, les poignées de portes authentiques, tout concourt à la magie du lieu.

 

visiter la région de Bursa

 

 

visiter la région de Bursa

                   

cumaliksiz escapade Bursa

 

De plus, les habitants du village ont trouvé un intéressant moyen de subsistance : ouvrir le patio de leurs maisons aux visiteurs pour leur servir un somptueux "kahvalti" à la turque, soit un brunch garni de savoureux produits locaux, faits maison : fromage d’Uludag, confitures de fraises, mûres ou figues vertes ; croquettes de pomme de terre ; omelette ; sauce piquante à étaler sur le pain grillé ; "gözleme", une sorte d’immense crêpe roulée au fromage ou aux épinards…

 

kahvalti cumalikizik Bursa

                               

kahvalti cumalikizik

 

Après avoir dégusté ce festin campagnard, ne manquez pas de flâner dans les ruelles pavées, où les apiculteurs vendent un miel délicieux et de profiter du marché regorgeant de produits artisanaux. Seul défaut de ce beau village qui doit en partie sa célébrité à son utilisation comme décor de films : il attire, en fin de semaine, des foules de touristes. Mieux vaut donc s’y rendre en dehors des périodes de vacances ; sachez aussi qu’en hiver, vous y marcherez dans la neige, car il est situé au bas d’un des flancs de la montagne d’Uludag.

 

escapade bursa

Gölyazı, un coin de paradis sur le lac d'Uluabat

Les courageux pourront effectuer à peine une heure de route supplémentaire pour découvrir le charmant panorama de Gölyazı, paradis des cigognes, situé sur le lac d’Uluabat.

 

gölyazi

Autrefois nommée Apollonia (Apollyont, en turc), cette ancienne agglomération grecque de pêcheurs présente la particularité d’être construite sur une presqu’île reliée à la terre par un pont d’où l’on peut admirer le paysage aquatique.

              

gölyazi escapade région de bursa

 

Le lac d’Uluabat constituant une étape importante pour les migrations des cigognes, qui nichent dans ses eaux poissonneuses, humains et échassiers au bec rouge y vivent en osmose plusieurs mois de l’année.

  

golyazi cigognes

 

golyazi cigognes

 

Sur la place centrale, en face de l’ancienne église, se dresse "Le platane qui pleure", qui commémore la tragique histoire de deux "Roméo et Juliette" locaux : Mehmet, un jeune Turc, et Eleni, jeune fille grecque, amoureux l’un de l’autre, se retrouvaient souvent sous le grand arbre. Mais lorsque furent réalisés, en 1923, les dramatiques échanges de populations entre la Turquie et la Grèce, Mehmet, pour retrouver Eleni, courut vers le convoi des Grecs qui s’en allaient et fut poignardé sous le platane par le frère de la jeune fille. Cette dernière se suicida alors sur le cadavre de celui qu’elle aimait. La légende raconte que depuis, le platane pleure régulièrement des larmes de sang et les amoureux viennent s’y prendre en photo…

escapade dans la région de Bursa

 

Aujourd’hui, même si l’on peut regretter l’envahissement de ce lieu romantique par de nouvelles constructions, une promenade à pied sur la presqu’île demeure agréable, car vous y marcherez, selon la saison, en compagnie des cigognes et y découvrirez un marché aux poissons offrant toutes les espèces locales, en particulier le brochet, la carpe et le poisson-chat. Les pêcheurs proposent aussi des périples en barque sur les eaux vertes et mauves du lac.

 

golyazi escapade bursa

Si vous envisagez un week-end de deux jours, un retour par les villages typiques de Mudanya et Tirilye vous offrira l’occasion de poursuivre encore votre balade dans le passé ottoman…

Sur le même sujet
Gisèle Durero-Köseoglu

Gisèle Durero-Köseoglu

Native de Cannes, professeur de Lettres à Istanbul depuis trente ans, elle est l’auteur de plusieurs livres sur Istanbul et de romans historiques sur la Turquie médiévale.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

lilidani mar 18/10/2022 - 16:21

Tres intéressant  🙏

Répondre

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale