Mardi 12 novembre 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les artistes français exposent à “Affordable Art Fair” Hong Kong

Par Stéphanie Stiernon | Publié le 27/05/2019 à 15:00 | Mis à jour le 03/06/2019 à 10:44
Photo : Romain Jacquet-Lagreze: "The Blue Moment"
Affordable Art Fair Hong Kong artistes français

Un succès pour cette nouvelle édition de la Affordable Art Fair qui s’est tenue à Hong Kong du 16 au 19 mai. Un évènement qui a rassemblé plus de 1000 artistes proposant des œuvres variées mais aussi des workshops, des creative talks, des visites guidées et un coin création pour les adultes et les enfants. 

 

C’est un albatros à trous de 6 mètres suspendu à l’entrée qui nous accueille d’un battement d’ailes dans le grand hall des exposants. Les trous symbolisant un des dangers qui menacent cette espèce en voie de disparition, le plastique dans les océans. Un rappel artistique du fléau de la pollution marine dans une ville plus que concernée. Il y a, derrière l’oiseau, des allées bondées qui offrent aux visiteurs une variété d’œuvres, souvent pluridisciplinaires inspirées des quatre coins du monde. Photographies, peintures traditionnelles, sculptures ou encore art urbain, il y en a pour tous les goûts.

 

A la rencontre des artistes français… et belges.   

Relativement nombreux, les artistes présentent leurs œuvres au sein de différentes galeries, Rouge Ephémère, Artima, Envie d’Art, K+Y, Kahn Gallery, Blue Lotus ou encore Visus Gallery.

 

Affordable Art Fair artistes français
Camille Levert (chemisier vert) explique la technique du collage

 

L’artiste Camille Levert nous accueille sur le stand de la galerie Rouge Ephémère. Elle semble comblée : "Je viens de vendre 3 collages en moins de 2h, un rêve". Nous l’avions rencontré chez elle dans le cadre d’une précédente exposition. Elle nous parlait avec passion des techniques de son art, le photo collage. Un peu plus loin, la mise en lumière des sculptures et dessins, œuvres collaboratives des belges Sonia Van Den Abeele et Stéphanie Le Grelle est une invitation à entrer sur le stand et découvrir les autres artistes exposés, Cecile Thonus, Lamiel, Gaspard Mitz, Antoine Josse ou encore Marc Sparza. On peut dire que la sculpture est à l’honneur!

La galerie Envie d’Art est également un vivier d’artistes français: Nicolas Dubreuille, Florent Touchot, Dimitri Bourriau et les autres. Notre œil s’arrête sur la série "Fuck the rules" de Cécile Plaisance qui ignore les préceptes établis et s’imagine le monde si Dieu était une femme. Quant à Didier Fournet, peintre contemporain de la photographie, il a choisi les pixels pour pinceaux et des vibrations de paysages pour la beauté du monde.
 

C’est la beauté de Hong Kong que le photographe Romain Jacquet-Lagreze nous montre au travers de ses photos que nous retrouvons aussi à l’expo Beyond Borders au Loft 22. Il réussit à capturer la ville de manière originale et naturelle dans sa dernière série "the Blue Moment" présentée par la galerie Blue Lotus. Un vrai challenge artistique que le français relève. Il confirme ainsi sa place au sein des jeunes photographes talentueux de la ville.

 

 

Art et méditation

La visite continue. Nous rencontrons le photographe et ex-journaliste Antoine Gaussin chez Visus Gallery qui nous parle avec passion de sa collection "Rivages". "C’est une oeuvre à la frontière de la photographie et de l’art plastique. Je prends la photo, me débarrasse de tous les détails superficiels pour créer une image épurée et minimaliste". L’artiste invite le spectateur a un voyage intérieur, presque méditatif. Juste à côté, les peintures du belge Jean-François Debongnie sont inspirées par l’Asie ou il réside depuis des années, notamment par l’emploi de l’encre de Chine qui ajoute une fluidité dramatique à son œuvre.

On s’arrête chez Artima pour admirer les paysages urbains sur bois de la série "Wood city" peints par l’autodidacte Laurent Minguet. Exposé aux côtés du manufacturer d’art NoArt qui façonne ses œuvres à coup de matériaux de récupération trouvés dans les rues comme sa fameuse "chaise du bonheur". Cette diversité d’œuvres offre un contraste parfois saisissant pour plaire à tous les visiteurs.

 

Klimt sur Instagram

Nous terminons notre tournée francophone au stand de la Kahn gallery. Nous nous arrêtons devant la série de "robes géographiques" fabriquées au moyen d’anciennes cartes par l’artiste Elisabeth Lecourt. Nous nous attardons quelques instants devant les photos du franco-suisse Damien Gard qui étudie la relation entre l’homme et son environnement au moyen de la lumière en observant curieusement l’animation autour de la série "Post" de Laurence de Valmy.

 

Affordable Art Fair Hong Kong
Laurence de Valmy: Quand l'art de la reproduction s'entremêle avec les réseaux sociaux Photo @Damien Gard


L’artiste vivant à New-York met en lien dans ses œuvres l’art et les nouvelles technologies et plus précisément l’utilisation des réseaux sociaux. Chacune de ses peintures est la reproduction d’une œuvre originale de Klimt, Van Gogh, Magritte, Basquiat et nombreux autres dans un post Instagram imaginant la discussion entre deux artistes de l’époque. Pour continuer sur la lignée hashtag, l’artiste participe également au mouvement #WomenInCulture lancé en mai dédié aux femmes qui évoluent dans l’univers culturel. Le Petit Journal New-York y consacre un article.

 

Nous vous recommandons

Stéphanie Stiernon

Stéphanie Stiernon

Journaliste Freelance après 12 ans dans le secteur bancaire, au contact des entreprises et du commerce international. Passionnée par l’actualité générale, l’économie, la politique, Stéphanie est avide d’apprendre et désireuse de partager.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Varsovie Appercu

Le 11 novembre, fête nationale de l'Indépendance en Pologne

La Pologne fête le 11 novembre non pas l’Armistice de la Première Guerre mondiale, comme en France, mais son indépendance retrouvée après 123 ans de domination austro-hongroise, russe et prussienne