Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 2
  • 0

Hong Kong sans plastique à usage unique pour 2024

Il suffit de voir le nombre d'associations qui organisent des nettoyages de plages de manière régulière à travers tout Hong Kong pour comprendre l'impact négatif de la culture du contenant à usage unique sur l'environnement et en particulier des contenants plastique. Hong Kong est désormais décidée à prendre les choses en mains pour renverser cette tendance et rattraper son retard.

ordures en plastiqueordures en plastique
Freepik @ frimufilms
Écrit par Carine Calandreau
Publié le 6 décembre 2023, mis à jour le 18 décembre 2023

Sous les déchets la plage

Qui ne s’est pas déjà vu proposer une activité de nettoyage de plage à travers l’école de ses enfants ou par des activités de mer comme le Dragon Boat ou par simple prise de conscience de la présence des déchets plastiques en mer ou sur les plages de Hong Kong. Plusieurs associations soucieuses de collecter ces déchets, telles que la très parlante "Sous les Déchets La Plage" interviennent régulièrement par leurs actions de nettoyage.

The Green Council coordonne depuis 2008 la collecte des déchets de plage sur Hong Kong et Macao ainsi que des campagnes éducatives sur le sujet. Ocean3C rappelle que 80% des déchets qui se retrouvent en mer viennent des terres. 

La culture des contenants à usage unique

A Hong Kong où chacun se presse du matin au soir, achète des repas à emporter ou mange dans des établissements de restauration rapide, nombre de restaurants continuent à utiliser des contenants et couverts, paille, etc en plastique jetables. Ainsi en 2021, 2331 tonnes de plastique ont été jetées chaque jour sur le territoire, un poids équivalent à 70 baleines à bosse. Mais il en va de même pour les établissements hôteliers qui fournissent les chambres et salles de bain de leurs hôtes de nombreux articles composés de plastique.

Le passage de la loi d’éco-responsabilité des produits en plastique jetables passée le 18 octobre dernier permet enfin d’avoir une réglementation claire pour agir sur l’environnement. Il était aussi grand temps que Hong Kong agisse sur l’interdiction des plastiques à usage unique comme de nombreux pays le font déjà. C’est également le principal objectif fixé par la COP 27.

Le Hong Kong Environment and Ecology Bureau laisse 6 mois à l’industrie concernée par ces changements pour s’adapter à ces nouvelles mesures. La première phase est symboliquement prévue pour le 22 avril 2024, afin de s’aligner sur la date de la Journée de la Terre, dont la mission est d’accompagner les personnes et les organisations à diminuer leur impact sur l’environnement. Cette première phase interdira la vente et l’approvisionnement de 9 types de vaisselle en plastique jetable, ainsi que de nombreux articles fournis par les hôtels et chambres d’hôte. La seconde phase prévue en 2025 dépendra des résultats de la première.

Une plateforme pour soutenir la transition

La plateforme Green Tableware, émanation du Environment Protection Department, a été créée pour apporter une aide à  l'industrie de l’alimentation et des boissons, ainsi qu’au public, dans cette transition vers les alternatives aux contenants alimentaires, gobelets, couverts et autres articles en plastique.

Les fournisseurs de vaisselle jetable sans plastique peuvent y proposer leurs articles après avoir effectué les tests et obtenus les certificats requis auprès de laboratoires accrédités au niveau local ou international indiquant la composition de ces articles.

Il existe actuellement 400 produits de vaisselle jetable sans plastique sur la plateforme. Green Tableware renvoie également le public et les restaurateurs vers un ensemble de ressources encourageant la vaisselle réutilisable pour réduire les déchets. Les programmes de réduction des déchets et de recyclage y sont présentés sur le site du Hong Kong Waste Reduction.

Des débuts d’initiatives pour remplacer le plastique

Parallèlement à ces mesures, le Environment Protection Department travaille sur la promotion des bonnes habitudes à acquérir avec le plan Bring Your Own Containers Eateries en partenariat avec actuellement 350 restaurants.

Ces nouvelles mesures sont également l’opportunité pour des starts-up hongkongaises en technologie verte de proposer des projets à plus grande échelle. Ecoinno fait partie de celles qui cherchent à financer une usine fabriquant des contenants à base de plantes compostable afin de répondre à une demande grandissante d’articles jetables durables. 

Un projet pilote de Green Peace propose également des tasses isothermes réutilisables avec QR code qui peuvent s’emprunter gratuitement dans les 35 cafés participant à l’expérience et être rendus plus tard

La presse étrangère et française s'intéressent de près au sujet s´interrogeant sur les alternatives qui seront proposées. En effet, les ventes à emporter ne s'arrêteront pas pour autant et la crainte des écologistes est que le plastique ne soit tout simplement remplacé par le carton ou autres matériaux également polluants.

Le plus gros morceau auquel le gouvernement hongkongais doit s'attaquer reste le changement des mentalités de la culture des contenants jetables.

Sujets du moment

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024