Samedi 26 septembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Quelles destinations offrent des cadeaux fiscaux aux retraités ?

Par Déborah Collet | Publié le 13/03/2020 à 20:00 | Mis à jour le 13/03/2020 à 22:18
cadeaux fiscaux retraite

Passer sa retraite au soleil tout en limitant la fiscalité de ses revenus, c’est ce qu’a mis en place le Portugal pendant plus de dix ans grâce à un "cadeau fiscal". Aujourd'hui, quels sont les pays qui proposent ces avantages fiscaux ?

 

Le Portugal revient sur cette mesure

retraite portugal

En 2009, en raison de la crise économique qui avait touché le pays, le Portugal avait créé une exonération fiscale à travers le statut de résident non habituel (RNH). Elle permettait aux retraités européens d’échapper au retrait fiscal sur leur pension durant dix ans. 

 

Des milliers de Français s’étaient installés majoritairement à Lisbonne et dans l’Algarve. Deux conditions étaient à remplir, être issu du secteur privé et ne pas conserver sa résidence principale en France.

 

Désormais, le Parti socialiste (en portugais : Partido Socialista, PS) à la tête du pays prévoit de taxer à hauteur de 10% les revenus des retraités. N’étant plus dans l’urgence financière, l’état n’appliquerait cette mesure que pour les nouveaux arrivants européens. 

 

Le Papy-boom italien 

retraite italie

Depuis 2019, le gouvernement de Giuseppe Conte en Italie cherche à séduire les retraités européens. Il a mis en place une taxation limitée "Flat-tax" à 7% sur les pensions de retraite et leurs revenus de source étrangère. Mais elle ne concerne que les villes du sud de l’Italie comptant au moins plus de 20 000 habitants en Sicile, en Calabre, en Campanie, dans les Pouilles ou encore en Sardaigne.

 

"L’intérêt est surtout pour les ménages qui ont un revenu confortable, qui détiennent un portefeuille d’actions ou des actifs immobiliers, ou encore qui sont soumis à l’impôt sur la fortune immobilière" précise Steve Jakubowski, avocat du cabinet Picovschi.

 

Dans le même temps, le gouvernement italien espère voir revenir les quelque 400 000 retraités italiens installés à l’étranger depuis plusieurs années.

 

Pays africains et avantages fiscaux

retraite maroc

Au Maroc, en Tunisie et au Sénégal, la vie est moins chère de 20 % à 30 % qu’en France, le climat plus doux et les retraités peuvent obtenir une réduction d’impôts. 

 

Au Maroc, ils peuvent bénéficier d’une réduction de 80% sur leur pension en la versant en dirhams non-convertibles sur un compte marocain. 

 

En Tunisie et au Sénégal, le fonctionnement est le même, les pensions de retraite sont imposées mais bénéficient d’un abattement de 80 % si l’argent est transféré sur des comptes locaux. 

 

Toutefois, dans ces trois pays africains, le barème d’imposition est très élevé comparé à celui de la France. "Dans ces pays, si vous avez un revenu de 20.000 euros par an, vous êtes considéré comme riche. Alors qu’en France vous êtes fiscalisé à hauteur de 11%, ici le taux est plus proche de 30%" précise Paul delahoutre, fondateur du site retraitesansfrontieres.fr. 

 

La Malaisie, le nouvel eldorado pour les retraités 

retraite malaisie

Le gouvernement malaisien a mis en place un statut Malaysia my second home (MM2H) offrant le plus gros avantage d’exonération fiscale pour les retraités. C’est un statut qui prend la forme d’un visa, valable dix ans et renouvelable indéfiniment.

 

Le plus grand bénéfice est d’ordre fiscal puisque tous les revenus de source étrangère, c’est à dire les pensions de retraite, vont être exemptés d’impôts sur le revenu. 

 

Pour l’obtenir, le retraité doit montrer qu’il possède un montant d’un montant minimum de 10 000 Ringgits, soit environ 2 200 euros par mois ou déposer 150 000 Ringgits, soit 33 000 euros sur un compte dans une banque malaisienne. Un certificat médical est demandé pour prouver que la personne n’a pas de soucis de santé et peut bénéficier d’une assurance santé. 

 

La possibilité de vivre en permanence en Malaisie est convoitée puisque ce statut s’applique pour les étrangers de tout âge.

deborah collet

Déborah Collet

Spécialisée en communication et dans les relations médias, elle est aujourd’hui journaliste au sein de la rédaction internationale.
0 Commentaire (s)Réagir

Education

New York Appercu
EDUCATION

Covid et bilinguisme : un autre casse-tête pour les parents

Confinement, école à distance, complications pour se rendre dans son pays d’origine, interactions diminuées avec d’autres enfants sont autant de paramètres qui ont pu être un frein au bilinguisme.