Mardi 19 novembre 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Classement des retraites : la France pas si bien classée !

Par Selma Djebbar | Publié le 27/10/2019 à 18:00 | Mis à jour le 28/10/2019 à 08:48
Classement retraites du monde

Le système de retraite français a pris un coup de vieux. C'est en tout cas ce que laisse entendre la 11e édition du rapport annuel de Mercer sur les systèmes de retraite à travers le monde.

Sur 37 pays étudiés, la France occupe la 18e position et perd même une place par rapport à l'année passée. La France se classe donc derrière le Chili, la Malaisie et juste devant le Pérou. Au top 3 se nichent les Pays-Bas, le Danemark et la Finlande.

Sur quoi s'appuie ce classement ?

Pour arriver à un tel classement, Mercer utilise 40 indicateurs qu’il regroupe en trois critères : la performance (la différence entre le dernier revenu d’activité et la pension versée), la viabilité (combien de temps l’État est assuré de pouvoir verser des pensions) et l’intégrité, c’est-à-dire la lisibilité du système. Le cabinet regarde par exemple si la différence entre les revenus et les pensions a tendance à s’accroître ou encore à quelle hauteur l’État investit pour les dépenses de retraite.

Mercer relève qu’au niveau global, les systèmes de retraite font face à une espérance de vie de plus en plus longue et à une pression grandissante sur les ressources publiques qui permettent d’assurer la santé et le bien-être des citoyens plus âgés. Une situation qui peut mettre en péril les systèmes de retraite et qui doit pousser les politiques à mettre en place des mesures adaptées capables d'assurer la pérennité du système.

Vulnérabilité et viabilité des systèmes

Ce rapport met en relief “la vulnérabilité de nombreux systèmes notamment sud-américains et asiatiques”. Cela dit, ce problème ne se limite pas aux pays en développement. Des pays européens comme l’Italie et l’Autriche sont également confrontés à cette question.

Pour assurer cette viabilité, Mercer fait trois préconisations : se constituer un niveau d’épargne accru pour préparer l’avenir, relever graduellement l’âge de départ à la retraite et convaincre les personnes de travailler un peu plus longtemps.

Quid du système français ?

En France le débat fait particulièrement écho, à l’heure où se prépare une réforme des retraites qui bousculera le fonctionnement des 42 régimes existants. Si le système hexagonal est jugé performant (2e place du classement), la France arrive seulement en 28e place en ce qui concerne la viabilité du régime.

“Actuellement, les discussions sur la future réforme des retraites laissent penser que le gouvernement souhaite s’attaquer à la viabilité financière à long terme du système par répartition, par une baisse des pensions et la hausse de l’âge de retraite à taux plein”, relève Christel Bonnet, consultante retraite Senior chez Mercer France.

Selon elle, si cette réforme est adoptée, les Français devraient changer de comportement et devront préparer activement leur retraite en amont.

Selma Djebbar Journaliste

Selma Djebbar

Traductrice de formation, diplomate spécialisée dans les pays d'Europe du Sud et aujourd'hui stagiaire en Journalisme - ESJ Paris -
4 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Lagartijo jeu 14/11/2019 - 18:17

Chère Selma Djebba, D'accord avec les commentaires précédents. Quid de ce "MERCER France"? S'agit-il d'une de ces officines, porte-voix du discours "socio-libéral" macronien (en France) dans l'air du temps (réduction de la dépense publique, externalisation, privatisation, etc.)? Est-il enfin possible, parfois d'avoir une vision globale et non exclusivement comptable à court terme? On parle beaucoup des revenus du travail, mais demande t-on le même effort au capital (cf. le taux d'imposition des entreprises du CAC 40, l'évasion fiscale, l'"optimisation", etc.)? Ce discours serait plus crédible si l'effort supposé nécessaire était réellement justifié et justement partagé. L'appauvrissement programmé des retraités ne bénéficiera jamais à d'autres classes d'âge. En revanche, la solidarité inter-générationnelle en prendra un coup. Depuis quand l'Etat ne reprend-il pas d'une main ce qu'il donne de l'autre, surtout quand le budget global doit être réduit selon les canons du libéralisme ambiant? S'il vous plait, exercez votre sens critique et lisez -plus souvent...- le Monde Diplomatique. Cordialement.

Répondre
Commentaire avatar

MF24 ven 01/11/2019 - 09:53

Les remarques concernant les fonctionnaires sont insupportables et insultantes pour nous. Pour accéder à la Fonction Publique, il faut avoir un diplôme scolaire ou universitaire, ce qui est mon cas. En ce qui me concerne, je suis professeur certifié d'anglais retraité de l'Education Nationale. Après avoir obtenu une maîtrise d'anglais à l'Université de Bordeaux II, j'ai passé le CAPES qui m'a permis de devenir enseignant avec une formation initiale et sécurité d'emploi indispensables pour exercer ce type de profession. Le peu de respect de ce monsieur "Jean-Luc" pour nos professions en dit long sur son ignorance et le mépris qu'il affiche envers nos métiers? Il lui faudrait tout de même se renseigner sur les métiers de la Fonction Publique, des fonctionnaires territoriaux et de l'ensemble des Services Publics qu'il semble dénigrer sans aucune vergogne. Est-ce sa manière de soutenir la destruction systématique des Services Publics organisée actuellement par les gouvernement de Macron et de ses amis politiques? C'est absolument lamentable et d'une argumentation vraiment sans fondements.

Répondre
Commentaire avatar

jean luc1 dim 27/10/2019 - 19:23

“Actuellement, les discussions sur la future réforme des retraites laissent penser que le gouvernement souhaite s’attaquer à la viabilité financière à long terme du système par répartition, par une baisse des pensions et la hausse de l’âge de retraite à taux plein”, relève Christel Bonnet, consultante retraite Senior chez Mercer France. Selon elle, si cette réforme est adoptée, les Français devraient changer de comportement et devront préparer activement leur retraite en amont. quelles belles paroles á lire , encore faut t'il avoir un boulot , un bon salaire ,un logement décent ,et avoir une carriére lisse comme un fonctionaire ,enfint bref une vie de patachon bien gras avec de gros salaire . jean luc 1https://www.expat.com/forum/viewforum.php?id=4259

Répondre
Commentaire avatar

Avo 7 mar 29/10/2019 - 08:23

Il faut apprendre le français avant de se lancer dans des diatribes incompréhensibles : une vie de patachon est une vie chaotique, désordonnée et donc antinomique d'une vie lisse.... Ce qui caractérise le fonctionnaire est son salaire peu élevé! On écrit"à lire", " faut-il" et "carrière"

Répondre

Famille

Enfants enlevés au Japon, le calvaire sans fin des parents français

Chaque année, au Japon, 150 000 mineurs sont kidnappés par l'un des parents qui coupe tout contact. Le Sénateur Richard Yung a présenté une résolution qui permettrait au parent lésé de garder le lien

Patrimoine

INVESTISSEMENT

Expatriés : 5 raisons d’investir en France

Investir dans l’immobilier locatif en France peut faire peur, surtout quand est expatrié ! On se dit que c’est un projet qui demande énormément de temps, qui nécessite de se déplacer régulièrement.