Lundi 17 juin 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXIL FISCAL - Maintien à un niveau élevé en 2016

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 07/02/2019 à 17:22 | Mis à jour le 07/02/2019 à 17:43
Exil fiscal

Les statistiques mettent un peu de temps à être compilées. Voici donc les chiffres de l'exil fiscal pour 2016, publiés par le quotidien Les Echos. Il apparait que l'exil fiscal s'est maintenu à un niveau élevé en 2016 avec le départ de 3.990 contribuables déclarant plus de 100.000 euros de revenus. 

Cela représente 8% de moins qu'en 2015, et c'est en baisse par rapport aux années 2012 et 2013, marquées par le « choc fiscal ».  Le chiffre de 2016 est néanmoins trois fois plus élevé qu'en 2009 et 2010. On ne connait en revanche pas le taux de retour sur les 5 dernières années. 

En 2016, 528 ménages déclarant des revenus annuels supérieurs à 300.000 euros ont quitté l"hexagone, ainsi que 144 déclarant plus de 700.000 euros. 

Selon Les Echos, la France a perdu en dix ans "4578 assujettis à l'ISF représentant un actif net imposable de 23,8 milliards d'euros". La perte de recettes pour l'Etat serait de 20 millions d'euros par an. Il faudra attendre pour mesurer les effets des réformes fiscales d'Emmanuel Macron et l'impact du Brexit sur l'exil fiscal. 

Il est à noter que l'exil fiscal n'est pas la principale raison de s'expatrier, d'après les enquêtes consulaires. D'ailleurs, le phénomène reste statistiquement minoritaire : chez les contribuables déclarant plus de 100.000 euros de revenus, il concerne à peine 0,5 % des foyers.

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Famille

RETRAITE

Etre expatrié et prendre soin de ses proches âgés

De retour chez vous, ce constat vous inquiète et une question vous taraude : que puis-je faire en étant si loin ? Avez-vous pensé à faire appel à des professionnels de l’accompagnement à domicile ?

Retour en France

IMMOBILIER

SADONE : l’agence immobilière pour les Français de l’étranger

Acheter ou vendre un bien en France lorsque l’on vit à l’étranger peut se révéler très compliqué. En effet, pour les expatriés résidant dans des pays éloignés, et n’ayant pas la possibilité de revenir