Mardi 4 août 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

ENQUÊTE MY EXPAT : L'immobilier reste une valeur sûre malgré la crise

Par My expat | Publié le 17/06/2020 à 17:30 | Mis à jour le 17/06/2020 à 17:30
my expat investissement immobilier

Questions, suppositions, hypothèses et projets émergent suite à la crise sanitaire de Covid-19 que nous traversons. Le secteur de l’immobilier, comme tant d’autres a été bouleversé par cette pandémie mondiale. My expat a lancé une enquête afin de mieux comprendre les craintes, les projets, les idées ainsi que les opinions des expatriés français dans le monde. Nous nous sommes intéressés aux profils des expatriés, à leurs projets d’expatriation ainsi que leurs projets immobiliers. Pour réaliser cette étude, plus de 600 expatriés ont participé à l’enquête.

 

Quels sont les différents profils des expatriés français ?

Afin de mieux comprendre les avis et les projets des expatriés que nous avons interrogés, il est important de comprendre le contexte de leur expatriation : sont-ils étudiants ? entrepreneurs ? mariés ? où habitent-ils ? quels sont leurs projets ?

L’expatriation intéresse un grand nombre de français, notamment des étudiants, des actifs, ou des familles. Le profil des expatriés français est varié et leur situation personnelle et socioprofessionnelle diffère. C’est d’ailleurs ce que l’on observe parmi nos répondants, ce qui rend l’étude très intéressante.

Parmi les 610 expatriés qui ont participé à notre enquête, 70% ont entre 18 et 54 ans et plus de 60% sont mariés. 60% des expatriés qui ont entre 35 et 54 ans ont un contrat local dans leur pays d’expatriation. Parmi ce groupe d’expatriés, 63,5% sont mariés ou pacsés. Quel que soit leur situation socioprofessionnelle, environ 66% des répondants ont un revenu annuel brut situé entre 12 000 € et 150 000 €.

Les expatriés français, ont des projets différents ; la majorité des participants de l’enquête (67%) sont expatriés depuis plus de 5 ans. Ces Français se sont installés dans plusieurs pays du monde, en fonction de leur carrière, de leur projet de vie, de leurs objectifs. D’ailleurs, 36% ont choisi de rester proches de l’hexagone et se sont installé en Europe, 29% se sont expatrié en Asie, 16% en Afrique, 16% en Amérique et seulement 3% environ en Océanie.

 

Le coronavirus a-t-il bouleversé l’avenir des expatriés… ?

La crise du Covid-19 a perturbé le fonctionnement de tant de choses : l’économie, les échanges, l’emploi et les projets de carrière ainsi que l’immobilier ! Nombreux sont ceux qui tentent de réorganiser leur feuille de route, au niveau personnel comme professionnel.

Toutefois, nous n’observons pas de comportement de panique quant au retour rapide en France : pour la grande majorité (80%), la crise sanitaire n’a pas joué de rôle sur leur expatriation.

Comme la crise touche tous les secteurs de l’économie, des changements pourraient arriver. Ceci dit, 70% des expatriés en contrat local ont une vision positive de leur avenir professionnel.

… et leurs projets immobiliers ?

Les résidents français, les expatriés, les investisseurs étrangers… tous se posent des questions et tentent d’analyser toute éventualité quant à l’évolution du secteur de l’immobilier suite à la crise sanitaire du coronavirus : les taux d’intérêts, les conditions d’emprunt, ou encore les prix du mètre carré, aucun indicateur n’y échappe.

Dans le panel que nous avons interrogé, environ 69% des expatriés qui ont déjà investi dans l’immobilier français sont mariés ou pacsés. Leur projet immobilier pourrait bien avoir pour objectif de constituer un patrimoine à leur famille.

Quant aux indicateurs, les Français de l’étranger ont leur idée. Pour 63% des expatriés qui envisagent d’investir dans la pierre dans les 12 prochains mois, les taux d’intérêt pour un crédit immobilier n’augmenteront pas. Et pour 84% de ces personnes, les prix dans les grandes villes vont stagner voire même diminuer au 2e semestre 2020. Cela rendrait leur projet immobilier encore plus intéressant et rentable !

En plus du contexte dans lequel nous vivons, les banques françaises ont mis en place de nouvelles conditions concernant les crédits immobiliers, afin de ralentir légèrement la ruée vers ces derniers. Cela pourrait être la raison pour laquelle 72% des expatriés pensent que les banques françaises seront réticentes à prêter à des non-résidents.

Toutefois, cela ne décourage pas ceux qui ont des projets d’investissement dans la pierre : 78% des expatriés français qui ont répondu à notre enquête ont un projet immobilier sur lequel ils souhaitent avancer d’ici 2021 et 70% des futurs investisseurs ont profité du confinement pour se renseigner sur le sujet.

Malgré la crise sanitaire, la confiance des Français dans l’immobilier de leur pays reste forte : 87% des expatriés pensent que l’immobilier en France n’est toujours pas très risqué.

Toutes ces raisons constituent de bons arguments en faveur d’un projet immobilier. D’ailleurs, 74% des expatriés qui souhaitent investir dans les 12 prochains mois, disent ne pas vouloir modifier leur budget d’investissement. Car, si leurs prévisions sont correctes, ils pourront acquérir une surface plus importante.

my-expat-investissement-immobilier

My expat

My expat organise les projets immobiliers des expatriés.
0 Commentaire (s)Réagir

Installation

Aménager sa terrasse avec une pergola

La pergola est une solution idéale pour profiter de ses extérieurs tout en bénéficiant du confort d’un abri convivial et élégant. Aménager sa terrasse avec une pergola, c’est faire le choix d’un...