Dimanche 1 août 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

Les classes d’immersion, pour un retour en France tout en douceur

Par Globeducate | Publié le 02/05/2021 à 17:30 | Mis à jour le 02/05/2021 à 18:57
école enfant immersion anglais

Intégrer une école bilingue en France nécessite souvent de posséder un certain niveau de français et d’anglais, ce qui n’est pas toujours le cas pour des enfants ayant vécu des années, voire toute leur vie, à l’étranger.

Pour ces élèves, il existe une solution : les classes d’immersion proposées par les écoles bilingues EIB Monceau et EIB de La Jonchère, du groupe Globeducate. Durant un an, les élèves intègrent une classe dédiée pour suivre un enseignement intensif de la langue, et cela, sans perdre d’année scolaire. Ce dispositif pédagogique innovant offre ainsi aux élèves internationaux et aux expatriés de retour en France une transition idéale.

 

La classe d’immersion : une transition vers le système français

Située près de la Défense, l’école bilingue EIB de La Jonchère accueille des élèves de la Petite Section à la 4ème. Dès la maternelle, les élèves suivent un enseignement bilingue, avec 50 % de cours en français, et 50 % de cours en anglais.

Afin de répondre à la demande d’un public ne maîtrisant pas, ou pas suffisamment, le français, l’école a mis en place des programmes d’immersion, du CM1 au CM2.

« Dans ces classes d’immersion, 75 % des cours sont en français, afin d’enseigner le français comme langue de scolarisation. L’objectif est de permettre à l’élève de s’exprimer dans un contexte scolaire et d’être autonome dans son apprentissage en français, à l’écrit et à l’oral. Le reste des cours est en anglais, afin d’aborder les thématiques essentielles du programme. De cette façon, l’élève ne perd pas d’année scolaire et intègre très naturellement, à l’issue du programme d’immersion, le niveau académique supérieur. », explique Claire Dray, Chef d’établissement à EIB de La Jonchère.

 

Dès septembre 2021, l’école proposera aussi des classes d’immersion en anglais, pour les élèves de CE1 / CE2 qui ne maîtrisent pas la langue anglaise, avec, cette fois-ci, 75 % d’enseignement en anglais et 25 % en français.

L’école bilingue EIB Monceau, située dans le 8ème arrondissement de Paris, accueille quant à elle des élèves de la Petite Section au CM2, avec un enseignement bilingue qui comprend 25 % de cours en anglais et 75 % de cours en français. Là aussi, des classes d’immersion sont proposées, du CP au CM2, aux enfants ne maîtrisant pas suffisamment la langue française.

 

Durant cette année d’immersion, les élèves acquièrent les fondamentaux de la langue française, et bénéficient d’un apprentissage adapté aux besoins de chacun, comme nous l’explique Marie-Hortense Zeller, Chef d’établissement à EIB Monceau.

« Nous testons le niveau de français pour nous assurer que l’élève relève bien d’une classe d’immersion. En fonction du profil de chacun, nous allons parfois conserver un peu de pratique de la langue anglaise, ou bien mettre totalement de côté l’anglais pour nous concentrer sur le français.

Par ailleurs, certains élèves rencontrent plus de difficultés que d'autres, et peuvent avoir besoin de passer plus d'un an en classe immersion pour être totalement en confiance avec la langue française. Dans ce cas-là, l'enfant passe au niveau supérieur, mais toujours en classe d'immersion. Cela nous permet de faire avancer les élèves quand ils sont prêts, sans les mettre en difficulté. C'est donc vraiment un programme sur mesure. »

 

Dans ces deux écoles, les classes d’immersion accueillent des élèves non francophones de nationalités étrangères, mais également des élèves français qui reviennent en France après plusieurs années d’expatriation, et qui n’ont jamais été scolarisés en français.

« Ces enfants parlent couramment français, car c’est la langue de leur foyer. Mais très souvent, ils ne maîtrisent pas le français à l’écrit. Les classes d’immersion leur permettent d’acquérir le français en tant que langue de scolarisation. », détaille Claire Dray.

À l’issue des programmes d’immersion, les élèves sont donc en mesure de s’exprimer dans un contexte scolaire, et savent lire et écrire en français. Il maîtrise notamment « tout le vocabulaire nécessaire pour être autonome dans leur apprentissage ».

 

Des conditions d’apprentissage idéales

À EIB Monceau et EIB de La Jonchère, tout est mis en place pour permettre à l’enfant d’apprendre le français dans les meilleures conditions qui soient, avec notamment des classes en effectifs réduits, regroupant 12 à 15 élèves maximum. De plus, les cours sont dispensés par des enseignants natifs, formés spécifiquement à l’enseignement du français langue étrangère.

« Les classes en petits effectifs permettent à l’enseignant d’individualiser au maximum son enseignement, car les élèves ont des nationalités et des parcours très différents, et ils n’ont pas tous les mêmes acquis à leur arrivée. », explique Marie-Hortense Zeller.

 

Une transition humaine et culturelle

Au-delà de l’apprentissage linguistique, les classes d’immersion facilitent aussi l’intégration des élèves sur le plan humain et culturel.

« En programme d'immersion, l’élève retrouve un peu ce qu'il a connu à l'étranger. Il ne se sent pas stigmatisé, car il est entouré d’autres enfants comme lui, de nationalités et de langues différentes.

Les élèves des classes d’immersion se connaissent tous entre eux, c’est comme une grande famille ! Ils sont vraiment dans un confort rassurant, et propice à l’apprentissage. Cela permet donc d’offrir une bonne transition, qui facilite le passage dans le système français. Cela rassure aussi beaucoup les parents inquiets à l’idée de rentrer en France. », conclut Marie-Hortense Zeller, Directrice de l’EIB Monceau.

 

Pour en savoir plus sur les classes d’immersion et sur ces écoles bilingues, rendez-vous sur le site de EIB Paris.

Sans titre-6

Globeducate

Groupe scolaire international composé d'une cinquantaine d'écoles dans le monde
0 Commentaire (s) Réagir

Installation

Détaxer ses achats en France : les 5 nouveautés de 2021

La détaxe est un avantage fiscal mis en place par les pays de l’Union européenne qui vous permet, en tant que résident en dehors de l’UE, d’obtenir le remboursement de la TVA sur les achats que vous…

Retraite

TÉMOIGNAGES

Ces retraités français qui sont partis vivre à l’étranger

L’expatriation s’arrête-t-elle à la fin de la vie professionnelle ? Pas du tout ! Mais qu’est-ce qui a motivé ces retraités à quitter la France et quelles sont les difficultés rencontrées ?