Lundi 20 septembre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

AEFE : un premier Conseil d’Orientation pour tenir les objectifs

Par Adèle Hourdin | Publié le 02/02/2021 à 17:45 | Mis à jour le 02/02/2021 à 17:45
aefe conseil orientation

Le 29 janvier a eu lieu un conseil d’orientation de l’enseignement français à l’étranger. L’occasion de faire le point un an après le début de la crise sanitaire et de définir les nouveaux objectifs de développement de l’AEFE.

Le Conseil d’Orientation de l’enseignement français à l’étranger réuni par Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères chargé des Français de l’étranger, du tourisme et de la francophonie, s’est tenu en visioconférence le 29 janvier comme prévu par le plan de développement de l’Education Française à l’Etranger. L’objectif: « renforcer le pilotage stratégique de l’enseignement français à l’étranger » alors Emmanuel Macron avait annoncé en 2018 l’objectif de doubler le nombre d’élève et écoles d’enseignement français à l’étranger pour 2030.

Le réseau, qui compte 540 établissements dans 138 pays, a été impacté de façon inégale par la crise sanitaire et le conseil d’orientation a été l’occasion de faire le point. En 2020, la plupart des établissements ont du s’adapter en utilisant des outils numériques, en particulier le dispositif « Ma classe à la maison » du CNED et le réseau a bénéficié d’une avance France Trésor de 100 millions d’euros qui devront, à terme, être remboursés.

 

Les objectifs du conseil

Le conseil a débattu de différents objectifs comme la formation des personnels enseignants, les capacités d’investissement immobilier ou la gestion des ressources humaines ou le développement des Instituts Régionaux de Formation à l’Etranger (IRF). Du côté des formations, 8 académies ont mené en 2020 une expérimentation en mettant en place un certificat d’aptitude à l’enseignement français à l’étranger pour les diplômés de master MEEF et les professeurs. Une centaine d’étudiants ont ainsi été diplômés cette année et le dispositif devra être généralisé. Les questions pédagogiques ont aussi été abordées avec la réforme du baccalauréat et son internationalisation  ainsi que l’enseignement de la langue arabe à l’école.

 

adele hourdin

Adèle Hourdin

Adèle a rejoint l’équipe de la rédaction internationale en janvier. Elle est diplômée d'un master de journalisme et a vécu deux ans au Sénégal pendant son enfance.
0 Commentaire (s) Réagir

Patrimoine

PUBLIREPORTAGE

Comment peut-on réduire les frais de notaire ?

En France, finaliser l'achat d'un terrain ou d'une maison dans les règles nécessite l'intervention d'un notaire. En effet, le notaire est ce professionnel habileté à officialiser les accords de vente…

Santé

Hong Kong Appercu
COVID-19

Covid variant Mu Amérique, Europe, Inde, Hong Kong... que faut-il craindre ?

Les variants dits "d'intérêt" sont désormais au nombre de 5 après que l'OMS ait ajouté à la liste existante la variante Mu venue de Colombie. Point sur les variants et leur propagation dans le monde