TEST: inter

Automobile : que faire en cas d'accident hors France ?

Par Article Partenaire | Publié le 17/03/2022 à 11:07 | Mis à jour le 17/03/2022 à 11:29
accident de la route et triangle au premier plan

Personne n'est à l'abri d'un accident de voiture. Cette situation n'est jamais simple à gérer, surtout lorsqu'on est expatrié ou en voyage de longue durée à l'étranger. Certaines astuces sont néanmoins à connaître et vous permettront de rebondir en cas de problème. Nous vous les dévoilons dans cet article.

 

Le constat européen d'accident

Lorsqu'un accident de la route survient en dehors de son pays d'origine, il faut alors remplir un constat européen d'accident. Bien évidemment, le constat à l'amiable n'est pas obligatoire et s'il s'agit simplement d'un feu arrière cassé, vous pourrez toujours en commander un neuf via Motointegrator. En revanche, si les dégâts sont plus importants, mieux vaudra remplir le constat, dans l'optique de prétendre à une indemnisation. Et pour se procurer un constat européen d'accident, il faut se tourner vers son assurance avant de partir à l'étranger. Il est également possible de télécharger un exemplaire via Internet.

 

REMPLIR LE CONSTAT

Comme tout constat, il est nécessaire de le remplir de la façon la plus précise possible. En effet, vous pourriez être considéré comme responsable de l'accident s'il était mal complété. Il faut donc :

  • Relever les coordonnées du conducteur.
  • Prendre les coordonnées des éventuels témoins.
  • Remplir la rubrique située au centre du formulaire, où il faut cocher les cases relatives aux circonstances de l'accident.
  • Compléter la case concernant les observations.
  • Indiquer le nombre de cases marquées.
  • Faire signe le constat par les autres personnes impliquées dans l'accident.

 

Il faut aussi savoir que l'e-constat auto permettant de remplir un constat sous une forme numérique n'est utilisable que si l'autre véhicule est immatriculé en France. Autant dire que les chances sont moindres lorsqu'on vit à l'étranger.

 

Quid de l'indemnisation à l'étranger

Lorsqu'on réside à l'étranger et que l'on a un accident de la route, les indemnisations dépendront de la législation du pays dans lequel on habite. Pour pouvoir être remboursé, il faudra dans tous les cas que vous ou votre assureur contact l'assurance du conducteur responsable de l'accrochage, ou du moins son représentant local. L'objectif restant alors de soumettre la demande d'indemnisation. Une offre devra ensuite vous être proposée sous trois mois. Dans le cas contraire, il est possible de saisir les Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires (FGAO). Si le conducteur en face de vous n'est pas assuré ou qu'il n'a pu être identifié, il est aussi envisageable de saisir le FGAO. Ce sont ces fonds qui seront alors chargés de gérer la demande d'indemnisation et, en général, c'est à l'assureur d'effectuer les démarches pour transmettre le dossier.

 

Il faut aussi savoir qu'un représentant légal est là pour faciliter les démarches et traiter les dossiers. Chaque compagnie d'assurances européenne a l'obligation d'en désigner un en France. Il est possible de trouver un représentant via le site Internet du Bureau Central Français (BFC). 

 

COMMENT RÉPARER SA VOITURE ?

Pour ce qui est de la réparation de sa voiture, le plus important est d'attendre de recevoir l'autorisation de l'assureur pour le faire. Ainsi, vous éviterez les mauvaises surprises. Une fois l'accord obtenu, il reste conseillé de se tourner vers un garage automobile. Si les réparations sont minimes, à l'exemple d'un phare cassé, vous pourrez aussi envisager de commander les pièces via des sites spécialisés et les changer vous-même.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique