Samedi 21 septembre 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Paula Forteza brise le tabou de la fausse couche

Par Damien Bouhours | Publié le 01/07/2019 à 14:30 | Mis à jour le 01/07/2019 à 15:44
paula forteza fausse couche

Paula Forteza, députée de la 2e circonscription des Français établis hors de France, a publié le 23 juin dernier, un témoignage à la fois personnel et engagé sur la plateforme Médium. La députée LREM se confie sur sa fausse couche, un sujet encore tabou, que ce soit dans la sphère publique mais aussi familiale. « Pourquoi en avoir fait collectivement un tabou, une expérience à passer sous silence sous prétexte qu’elle serait glauque et choquante ? », s’interroge-t-elle. 

En dévoilant cette éprouvante expérience, Paula Forteza souhaite également faire bouger les choses en matière de reconnaissance de l’Etat face au traumatisme ressenti par le couple et surtout par le conjoint oublié des mesures d’aide. Elle explique : « À l’heure ou nous nous dirigeons vers une très bienvenue extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, l’occasion se présente de compléter notre arsenal législatif en la matière. Le congé parental mériterait, par exemple, d’être mis à jour. Ne devrions nous pas nous inspirer des pays scandinaves où le choix de la répartition des congés est laissée au couple ou encore du Portugal où le congé paternité à été rendu obligatoire ? Je travaillerai à des propositions dans ce sens dans les prochains mois. »

 

Retrouvez son billet complet en cliquant ici

 

 

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur produits.
7 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Patacrepes mar 02/07/2019 - 16:11

On est humain, on comprend. On est surtout citoyen et on attend des actions, des mesures, des projets en cours... ou bien.... c'est juste pour justifier qu'elle n'a rien fait ou encore ce qu'elle fera peut-être bientôt? On rame toujours...

Répondre
Commentaire avatar

Kriss mer 03/07/2019 - 01:10

Patacrèpes ! Comment ça vous "ramez" je croyais que vous "marchiez" ? Le bateau prend-il l'eau? Merci tout de même pour l'emploi de "citoyen" dans le commentaire,c'est rare !

Répondre
Commentaire avatar

Kriss lun 01/07/2019 - 15:36

Et allons-y pour la psychologie à toutes les sauces ! Bientôt une indemnité pour manque de libido de monsieur (tant qu'il en reste) au moment ou madame est en émoi ou la venue gênante d’un moustique tournoyant au moment ou ça doit venir ..etc etc …oui pourquoi pas hein ? La vie est si psychologiquement inacceptable quand elle ne suit que son cours naturel et normal et donc parfois ….difficile ! Oui mais ne faut-il racoler des votes en pleurnichant partout Et qui va payer toutes ces névroses ? Les normaux (tant qu'il en reste) ! Il est de notoriété que les politiciens et les femmes se disputent l'honneur de mieux parler pour ne rien dire ! Oh bonne mère alors ! Une femme politicienne !

Répondre
Commentaire avatar

Yvette lun 08/07/2019 - 18:27

Kriss, vos commentaires sont pour le moins déplacés. J'ose espérer que le jugement que vous passez n'est pas le fruit de mûre réflexion. Oui, la vie nous confronte parfois à des moments très difficiles, dont la perte dont il est ici question. "Névroses"? Savez-vous de quoi vous parlez ? Le système français est basé sur la solidarité. Vous n'êtes jamais malade, toutefois vous participez à la couverture assurance-maladie de tou/te/s. Et c'est à préserver.

Répondre
Commentaire avatar

Kriss mer 10/07/2019 - 14:25

Très simple, Yvette, mon respect est pour la féminité pas pour le féminisme ! Cela justement par profond remerciement envers ma mère et ma grand-mère …de simples femmes, de vraies femmes qui m’ont fait moi, homme ! Pour bien me comprendre un exemple ! Vivant en Afrique, Maman m’a expliqué quand j’avais 5/6 ans comment elle aidait les femmes à accoucher selon leurs traditions …la femme debout tenait fermement une corde accrochée au plafond, les jambes écartées presque accroupies et l’enfant tombé sur un linge au sol ou une bassine d’eau était préparée pour le laver ! La mère, l’enfant , le destin faisait le reste ! Je m'en souviens encore! Oui mais c’est encore ainsi pour des milliers de femmes aujourd’hui ! Et d’autres palabrent comme vous le faîtes de la..... Sécurité sociale, psychologue pour le couple, remboursement et la larme à l’œil ! Qui sait alors de quoi il s’agit en matière de « femme » ! Cette comédienne politicienne femme ou moi citoyen homme qui ait vu tout ça ? Qui peut équilibrer la réalité des faits? Mes critiques acerbes pour ce sujet (ou les autres) sont basées sur cette envolée aujourd’hui des inégalités par considérations partisanes individuelles devenues aujourd'hui effectivement "obsessionnelle" pour soi car on oublie par "névroses" les pires conditions des autres ! Ceci est l’insensé de notre époque individualiste alors que la vie des autres est souvent horriblement bien plus pénible que la nôtre! Cette minette… expat ? Mais expat.... responsable mais où donc ? Dans quels salons confortables avec climatiseurs a-t-elle vécu ? A-t-elle vu un jour la vie en Afrique profonde : pas d’hygiène, pas de médecin, pas même la présence du père, quand on ne sait bien souvent qui ? etc..etc.. ? De quoi se plaint-elle ? Désolé, mais qu’est ce que sa fausse couche à quelques mois en comparaison des milliers de mort-nés en 9 mois dans des conditions dont elle n’est pas même capable d’imaginer le nombre et les données ! Savoir est son rôle pourtant car c'est l'environnement expat ! On ne peut vivre expat en se voilant la face du pays expat on ne peut pas vivre femme en se voilant la face d'autres femmes! Ainsi si on doit respect c’est avant tout respect aux millions d’autres femmes…. ailleurs en ne se plaignant pas soi-même, en ne pleurnichant pas soi-même sur soi-même et en ignorant ses privilèges dont on devrait alors avoir honte au contraire et doublement se taire! Relativement alors femme on devrait estimer que la vie n’est donc en fait pas dure pour soi quand elle l’est tant pour des millions d’autres femmes !Si les femmes continuent l'histoire en étant hommes on n'a que faire d'elles! Or chacun se croit être sur un piédestal aujourd’hui homme ou femme c’est la mode et en politique c’est pire et femmes c’est encore pire voilà à quoi on a abouti! Privilège de la parité, sexe dit faible, etc etc et tout le tintouin médiatico-politique, la vie est belle allons-y ! Dans cet esprit de névrose généralisée , certaines femmes au lieu d’avoir conservé justement ce fantastique sens féminin complémentaire des choses humaines certes trop longtemps dévolues aux mâles, sont devenues des pleurnicheuses professionnelles, accapareuses de circonstances générales favorables! Rien n'a changé que le pire! Alors ce n’est pas en pleurant, en légiférant sur les fessées etc.. qu’elles participeront à l’éducation de nos enfants en leur montrant comment relativiser les « petites » difficultés normales de nos vies fortunées car nos enfants sont privilégiés et doivent le savoir! Alors pensez, comment avec de telles gamineries comment enseigner aux générations qui suivent qu’il existe vies bien pires ailleurs ! Expat responsable expat elle doit juger de l’ignoble destin de milliers d’autres femmes, celles qu'elle doit avoir normalement sous ses yeux expats! Si tous ces gens là responsables daignaient sortir de leurs cocons, peut-être trouveront-ils considération à mes yeux ! Pour l'instant non! Merci pour la pondération de votre...féminin commentaire!

Répondre
Voir plus de réactions

Vos élus

Tout savoir sur les représentants des Français de l’étranger : les députés, les sénateurs, le secrétaire d’état et l'assemblée des Français de l’étranger.

voir plusZ

Circonscriptions

Tout savoir sur les 11 circonscriptions des Français de l'étranger : les pays, leur fonctionnement, les élus et les résultats des dernières élections

voir plusZ