Mardi 18 mai 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

Dîners clandestins : la sénatrice Garriaud-Maylam accusée à tort

Par Damien Bouhours | Publié le 18/04/2021 à 17:27 | Mis à jour le 19/04/2021 à 15:34
Photo : Capture d'écran de la vidéo de Mediapart
La sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam interrogée par Mediapart

Prise sur le fait ou au piège par Mediapart ? La sénatrice des Français établis hors de France, Joëlle Garriaud-Maylam, fait l’objet d’une polémique suite à un déjeuner professionnel au Meurice.

Depuis quelques semaines et un reportage diffusé sur M6, une chasse aux sorcières est opérée par les médias pour découvrir quelles sont les personnalités politiques qui dînent clandestinement à Paris, alors que la situation sanitaire en France reste inquiétante. Dernière victime en date de ce maccarthysme gastronomique : Joëlle Garriaud-Maylam, sénatrice LR des Français de l’étranger.

 

Joëlle Gariaud-Maylam et son déjeuner de travail au Meurice

Interrogée le 14 avril 2021 par Mediapart à la sortie du palace parisien, Le Meurice, la sénatrice des Français établis hors de France, Joëlle Garriaud-Maylam, explique avoir participé à un « déjeuner de travail »  avec un client de l’hôtel, Christian Kälin, un avocat zurichois de passage à Paris. La sénatrice, prise au dépourvu par la journaliste de Mediapart, évoque alors un déjeuner dans un « salon » du Meurice. Une information précisée plus tard par la directrice générale de l’hôtel, Franka  Holtmann, interrogée par l’AFP : « C’était un client de l’hôtel qui séjourn[ait] chez nous, et qui visiblement a eu une visite dans sa suite. Nous n’avons pas d’autres déjeuners ou dîners que ceux servis par le room service aux clients qui séjournent chez nous ». « Dans ce cas précis, il s’agissait donc d’un déjeuner de travail, non dans la salle de restaurant, mais servi en espace privatif par le room service, ce qui est parfaitement autorisé dans le respect du protocole sanitaire », souligne également la sénatrice.

 

Les calomnies et vilenies d’une certaine presse

 

Très remontée, Joëlle Garriaud-Maylam a évoqué l’incident sur sa page Facebook : « A nouveau, même si je suis harcelée depuis plus d’un an par une certaine presse qui aimerait faire croire le contraire, je n’ai strictement rien à me reprocher hormis le fait que j’ai été si décontenancée en voyant surgir cette journaliste Mediapart si bien informée de mon agenda ». Avant d’ajouter sur Twitter : « Les calomnies et vilenies d’une certaine presse... Comme s’il n’y avait rien de plus important à traiter! Oui je saisirai la Justice.  Lisez le texte de mes réponses à Mediapart avant qu’ils n’aient publié leur article et comparez. Vous verrez qui ment ».

 

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s)Réagir

Vos élus

Tout savoir sur les représentants des Français de l’étranger : les députés, les sénateurs, le secrétaire d’état et l'assemblée des Français de l’étranger.

voir plusZ

Circonscriptions

Tout savoir sur les 11 circonscriptions des Français de l'étranger : les pays, leur fonctionnement, les élus et les résultats des dernières élections

voir plusZ