Burkina Faso : Des institutions françaises attaquées, une cellule de crise en place

Par Capucine Canonne | Publié le 03/10/2022 à 10:55 | Mis à jour le 03/10/2022 à 21:44
Photo : L'ambassade de France prise pour cible à Ouagadougou
A Ouagadougou , l'ambassade de France est attaquée

 

Coup d'État, soupçons de collaboration française… La confusion règne au Burkina Faso et des violences envers la France sont constatées. Une cellule de crise est mise en place au numéro : + 226 25 49 66 66 

 

Qui dirige le Burkina Faso ? La confusion régnait à Ouagadougou samedi soir après une déclaration de l’armée ne reconnaissant pas la prise du pouvoir au profit du Capitaine Ibrahim Traoré. De leur côté, les putschistes affirment que le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, destitué vendredi, préparait une « contre-offensive » avec l’aide de la France, depuis « la base française de Kamboinsin », un camp militaire proche de Ouagadougou. Ce que la France nie formellement. 

 

Des institutions françaises prises pour cible au Burkina Faso 

Samedi, en fin d’après-midi, deux institutions françaises ont été prises pour cible par des manifestants : un incendie s’est déclaré devant l’ambassade de France à Ouagadougou, a constaté un journaliste de l’AFP, et un autre devant l’Institut français à Bobo-Dioulasso (ouest du pays) , selon des témoins sur place. 

A Paris, le Quai d’Orsay a immédiatement réagi, « condamnant les violences contre notre ambassade avec la plus grande fermeté » et ajoutant que « la sécurité de (ses) compatriotes » était sa « priorité ». Ces attaques « sont le fait de manifestants hostiles, manipulés par une campagne de désinformation à notre encontre », a déclaré sa porte-parole, Anne-Claire Legendre. Dimanche matin, l’ambassade de France a, de nouveau, été la cible des manifestants à Ouagadougou. 

 

L’ambassade recommande de rester chez soi et d’éviter tout déplacement

Selon le registre des Français établis hors de France, près de 4.000 Français sont au Burkina Faso, dont 93% à Ouagadougou. Dimanche midi, sur son site, l’ambassade annonçait que la situation restait très confuse à « Ouagadougou et dans le pays en général. » et recommande de consulter régulièrement le site. L’ambassade, le consulat général, les écoles françaises et tous les services français sont fermés « jusqu’à nouvel ordre ». 

L’ambassade ajoute qu'il est impératif de rester chez soi et d’éviter tout déplacement jusqu’à nouvel ordre ». En cas d’urgence, appelez le + 226 25 49 66 66 (cellule de crise).

 

 

CANONNE_fmt-carre

Capucine Canonne

Après 10 ans d’expérience en marketing média, Capucine se reconvertit en journalisme. Ancienne expatriée et fondatrice de l’édition lepetitjournal.com de Chennai en 2019, elle intègre la rédaction internationale à Paris.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale