L’animation française continue de faire rêver le monde entier premium

Par Maël Narpon | Publié le 01/03/2022 à 18:00 | Mis à jour le 01/03/2022 à 18:45
Des images des films d'animation le Tour du monde en 80 jours et Bigfoot Family

Le secteur de l’animation est le plus à même de faire rêver petits et grands, et la France ne démérite pas dans ce domaine. Les succès incontournables tels que Kirikou et la Sorcière (1998) ou Arthur et les Minimoys (2006) se voient régulièrement emboîter le pas par de nouvelles productions 100% françaises. L’année 2021 n’a pas fait exception, notamment grâce à l’adaptation animée du Tour du monde en 80 jours.

 

Unifrance, qui promeut et exporte le cinéma français dans le monde, a publié au début du mois de février plusieurs chiffres témoignant du succès de l’animation française à l’internationale en 2021 et en ce début d’année 2022. Véritable contributrice au rayonnement cinématographique français, l’animation française continue de briller dans le monde entier, comme c’était déjà le cas en août dernier alors que le secteur ne s’était jamais aussi bien porté.

 

Le bilan d’octobre à décembre 2021 : les films d’animation français cumulent plus de 400.000 entrées dans le monde

Plus de 380 productions françaises ont été exploitées à travers le monde entier sur la période allant d’octobre à décembre 2021. Parmi elles figurent 27 films d’animation, qui représentent ainsi 7,1% de l’offre proposée par le cinéma français. A eux seuls, les films d’animation ont également réuni 9,8% de l’audience à l’international pour les productions françaises, soit un total de 414.000 entrées. Sur l’entièreté de l’année 2020, les programmes animés représentaient 38% des ventes totales, faisant d’eux le premier genre vendu à l’international.

 

 

Deux productions en particulier sont parvenues à tirer leur épingle du jeu en fin d’année 2021 : l’adaptation animée du Tour du monde en 80 jours et Bigfoot Family. Ces deux productions réunies ont chacune attiré plus de 100.000 spectateurs d’octobre à décembre (respectivement 172.870 et 101.771). La première constitue le plus gros carton français de production majoritaire en 2021 tandis que la seconde, qui fonctionne très bien en Pologne (63.000 entrées d’octobre à décembre), est une production minoritaire approchant les 2,5 millions d’entrée à l’international depuis sa sortie.

 

Plus de 300 sélections et 34 prix pour l’animation française au cours des derniers mois

Depuis octobre dernier, l’animation française a été constamment mise à l’honneur, que ce soit fin 2021 ou en ce début d’année 2022. Ce sont ainsi plus de 300 sélections et 34 prix qui ont été annoncés dernièrement, incluant des nominations aux Annie Awards (récompense américaine pour les films d’animation) ou des présélections aux Oscars. 2021 aura vu l’animation française récompensée de 170 prix et mentions du jury, selon le référencement d’Unifrance.

 

 

Par ailleurs, Unifrance organise chaque année depuis 2004 les Prix Unifrance qui récompensent les programmes audiovisuels français qui se sont le mieux vendus à travers le monde. Ces reconnaissances sont décernées à l’occasion des Trophées du Film Français, récompensant le film français en langue française le plus prolifique dans les salles à l’étranger sur l’année écoulée. Le 11ème Trophée Unifrance est ainsi allé au film d’animation Le Tour du monde en 80 jours, qui s’est à nouveau illustré en enregistrant le plus grand nombre de spectateurs en salles étrangères en 2021.

 

Xilam animation cartonne sur YouTube grâce à Oggy et les Cafards

Dans un autre registre, la société française de production d’animation Xilam s’est distinguée par une stratégie digitale qui a extrêmement bien fonctionné, notamment en Inde. L’entreprise qui a produit entre autres Ratz, Les Zinzins de l’espace, ou encore Oggy et les Cafards, possède aujourd’hui deux chaînes YouTube ayant chacune passé le cap des 10 millions d’abonnés. Celles-ci sont respectivement dédiées aux dessins animés Oggy et les Cafards (populaire en Inde) et Zig & Sharko. Xilam animation ne s’en est pas arrêté là et s’est tournée vers le Brésil où elle a créé Xilam TV Fast, sa propre plateforme VOD, pour diffuser ses productions animées à succès.

 

Mael Narpon - journaliste junior Londres

Maël Narpon

Diplomé d'une licence de sociologie à Pau et à Athènes, il intègre ensuite l'IEJ Londres. Il effectue un stage avec lepetitjournal.com Londres puis rejoint l'édition internationale en tant qu'alternant dans le cadre d'un Master à l'IEJ Paris.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale