Vendredi 3 décembre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale
TEST: inter

Travailler à l’étranger : Pôle emploi vous accompagne dans votre projet !

Par Article Partenaire | Publié le 15/09/2021 à 18:07 | Mis à jour le 15/09/2021 à 18:07
carte du monde avec logo pole emploi

Vous envisagez de partir travailler à l’étranger ? Saviez-vous que Pôle emploi propose un accompagnement dédié aux demandeurs d’emploi ayant un projet de mobilité internationale ? Que comprend ce service et qui peut en bénéficier ? Claire Arenales del Campo, responsable de l'équipe Mobilité internationale de Paris, nous en dit plus.

 

Réaliser son projet de mobilité internationale avec Pôle emploi

Entre les procédures d’immigration, les formalités administratives et la recherche d’emploi, partir travailler à l’étranger est souvent une démarche de longue haleine.

Pour vous aider à concrétiser votre projet de mobilité internationale, Pôle emploi vous propose un accompagnement sur mesure.

 

« Le candidat qui s’inscrit à Pôle emploi nous fait part de son souhait de travailler à l’étranger. Il se voit alors attribuer un conseiller référent en Mobilité internationale. Ce dernier l’accompagnede façon personnalisée, à distance, avec des entretiens individuels, par mail, téléphone et visioconférence. Il aide le candidat à préciser son projet quel qu’en soit le niveau de maturité »

 

Ces conseillers dédiés vous aident ainsi à faire le point sur vos compétences, à affiner et à élaborer votre projet. De nombreux outils et ressources en ligne sont également mis à disposition des candidats à la mobilité.

 

claire arenales del campo
Claire Arenales del Campo, responsable de l'équipe Mobilité internationale de Paris

« Nous proposons entre autres une cinquantaine d’ateliers thématiques en ligne,que ce soit :

  • pour acquérir les outils nécessaires à la recherche d’emploi : comment créer un CV adapté au pays ; préparer un entretien d'embauche ; utiliser les réseaux sociaux pour postuler ; valoriser ses compétences…
  • ou pour mieux connaître la destination avec des ateliers pays « Vivre et Travailler»(en  Chine, au Canada, aux États-Unis…): les particularités du marché du travail, des process de recrutement, mais aussi le coût de la vie sur place, la recherche de logement…»

 

Les candidats à un projet de mobilité professionnelle à l’étranger peuvent également accéder à diverses plateformes et services numériques:

  • Le site Pole-emploi.fr, avec 2 000 offres d’emploi à l’étranger publiées chaque jour,
  • La page Facebook Mobilité internationale : offres, actualités et évènements,
  • La plateforme Emploi Store, avec une rubrique internationale qui regroupe des simulateurs d’entretien en langue étrangère, des rubriques conseils par pays, des offres partenaires, des salons virtuels, des serious games… 
  • Le Portail EURES, qui propose chaque jour plus de 3 millions d’offres dans toute l’Europe.

 

Un service ouvert à tous les demandeurs d’emploi

Tous les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi peuvent ainsi bénéficier du service Mobilité Internationale, sans condition d’âge, ni de niveau, ni de diplôme:

« Nous nous adressons à un spectre très large de profils. Cela va du jeune de 18 ans à la recherche d’un job alimentaire à l’étranger dans le but de parfaire son anglais, au cadre de 50 ans qui a déjà occupé des fonctions dans différentes parties du globe. Nous souhaitons rendre l’international accessible au plus grand nombre :les jeunes et moins jeunes, des gens qualifiés et moins qualifiés... », explique Claire Arenales del Campo.

 

C’est ainsi que Gabriel, demandeur d’emploi en France, est aujourd’hui en voie de réaliser son rêve d’aller travailler au Québec : « Cela fait longtemps que je souhaite m’expatrier au Canada, une destination qui m’attire beaucoup sur le plan professionnel. Après une mauvaise expérience auprès d’une agence frauduleuse, j’ai appris que Pôle emploi proposait un accompagnement. Là, je n’avais aucun doute sur le sérieux du service. »

 

C’est en postulant à une offre d’emploi sur le salon de recrutement Journées Québec, que Gabriel trouve son futur poste en tant que cariste. Depuis, il est en contact régulier avec sa conseillère Pôle emploi pour finaliser son projet et préparer son départ.

 

« Je communique régulièrement avec ma conseillère Mobilité, par mail et appels vidéo. Dès que j’ai une question, elle m’apporte une réponse très rapidement. Elle m’informe aussi sur la vie sur place, les démarches pour s’expatrier en famille, les formalités d’immigration… Il y a un vrai suivi. Cela me rassure beaucoup, car c’est mon premier projet de mobilité internationale. »  

 

Travailler à l’étranger : un projet qui se prépare

Pour bien préparer son projet de mobilité professionnelle à l’étranger, il existe par ailleurs quelques bonnes pratiques à connaître, comme le rappelle Claire Arenales del Campo :

 

« Il est d’abord primordial, comme pour une recherche d’emploi en France, de faire le point sur ses atouts, ses compétences, et sur les aspects les plus valorisants de son parcours. Cette étape est d’autant plus importante pour une recherche d’emploi à l’international, car pour le recruteur étranger, il y a une grosse prise de risque. Il faut se rappeler que ce n’est pas par exotisme qu’il recrute quelqu’un hors de son pays, mais bien parce qu’il recherche une compétence précise qu’il ne trouve pas sur place. »

 

Le choix de la destination est une autre étape essentielle dans la réalisation d’un projet de mobilité internationale, a fortioridans le contexte actuel :

 

« En ce moment, je recommande vraiment aux candidats de privilégier l’Union européenne. De nombreux pays en Europe offrent un marché du travail très dynamique, un faible taux de chômage et des opportunités d’emploi. C’est beaucoup plus simple et facile d’accès. »

 

Enfin, rappelons que, s’il est important de bien préparer son départ à l’étranger, le retour en France ne doit pas non plus être pris à la légère.

 

« Le retour en France est un aspect qui est souvent négligé. Or, il est très important de  l’anticiper. C’est pourquoi nous abordons ce point avant le départ, afin de bien préparer chacun aux défis du retour. », conclut Claire Arenales del Campo, responsable de l'équipe Mobilité internationale de Paris.

 

 

Pour en savoir plus sur l’offre Mobilité Internationale de Pôle emploi,

rendez-vous sur le site de Pole-emploi.fr et sur la page Facebook.

 

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir

PVT/VVT

PVT, VVT, WHV…Tous ces termes regroupent un ensemble de visas temporaires qui permettent à leurs détenteurs de voyager et travailler dans certains pays étrangers.

voir plusZ

VIE/VIA

Le volontariat international en entreprise (VIE) vous permet, sous certaines conditions, d'exercer une mission d'ordre scientifique, technique, commercial etc. dans une entreprise française à l'étranger.

voir plusZ