Dimanche 16 décembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Qu’est-ce qu’une expatriation réussie ?

Par Audrey Chapot | Publié le 05/12/2018 à 09:00 | Mis à jour le 05/12/2018 à 09:46
Réussir son expatriation

Vous savez ce que vous laissez, pas ce qui vous attend. Alors comment faire pour réussir son expatriation sachant que vous plongez dans l’inconnu ?

 

Chaque expatriation est unique.

Pourtant, peu importe votre situation et vos spécificités, peu importe que vous emménagiez à l’étranger pour la première fois ou que vous soyez habitué aux changements de lieu de vie, vous vivez toujours une épreuve. Même ceux qui ont vraiment désiré et organisé leur départ, eux aussi vivent un passage obligé où tous les repères s’écroulent et où vous devez trouver et créer votre nouvel équilibre quotidien.

 

Voici 7 clés qui s’appliquent pour tous.

 

  1. Etre au clair sur votre intention

Pourquoi partez-vous ? En quoi cette expérience à l’étranger va vous être réellement utile? Sortez des réponses attendues du type « c’est la suite logique dans ma carrière », « c’est pour suivre mon conjoint » ou « je dois avoir une expérience à l’étranger dans mon cv » ; ces phrases sont des prétextes à ne pas vous poser les bonnes questions et à subir au moins une partie de votre expérience à l’étranger. La question qui importe est : qu’allez-vous faire de cette opportunité pour vous révéler à vous-même et contribuer autour de vous? Une expatriation est toujours un moment de transition entre un avant et un après (même si l’après est d’autres expatriations). Il importe donc de dresser le bilan de ce que vous laissez et de poser votre intention pour les 6 mois, 2 ans ou 5 ans à venir. Cette intention donnera du sens à votre expérience à l’étranger et l’impulsion nécessaire à agir et profiter de votre quotidien selon le cap fixé.

 

  1. Cultiver l’enthousiasme face à la nouveauté

Avec une intention actée, il est plus facile d’être curieux, d’avoir envie de découvrir, de rencontrer, d’apprendre, d’expérimenter. Là encore, écartez-vous des idées préconçues et des idéalisations, laissez chacun vivre et penser à sa manière et faites-vous votre propre opinion de ce que vous découvrez. Nombreux sont ceux qui vivent leur arrivée dans un nouveau pays par procuration, sur des « à ce qu’il paraît… », avec les yeux et les opinions d’autres personnes, et elles passent à côté de leur propre découverte du nouvel environnement. Votre état d’esprit est alors déterminant pour réussir votre expatriation.

 

  1. Savourer les mélanges

L’inconnu, c’est comme un cocktail ; c’est un mélange d’ingrédients qui se sirote avec plaisir. Vous allez ainsi mélanger les comportements, les langues, les habitudes, les codes. Vous pourrez commencer par une petite grimace au départ, car vous n’êtes pas habitué à ces nouvelles saveurs, vous vous y ferez ou pas ; ce sera alors à vous de composer vos propres mélanges semaine après semaine entre qui vous êtes, vos habitudes et ce nouveau lieu de vie et ses spécificités ; vous serez toujours vous, mais plus tout à fait pareil qu’avant.

 

  1. Regarder au-delà des évidences

Nous avons l’habitude d’être limité par nos conditionnements. L’expatriation offre l’opportunité de bousculer nos évidences pour voir et penser autrement. Lorsque vous serez surpris par certaines attitudes (que vous aurez tendance à juger rapidement), observez et profitez-en pour poser des questions, pour comprendre en quoi ces attitudes sont naturelles pour l’autre. Comprendre les évidences d’autrui nous permet de voir le monde autrement et d’oser agir différemment parfois. Regarder au-delà de nos évidences, c’est lorsqu’en regardant le dessin du Petit Prince, nous voyons à la fois le chapeau et le serpent boa qui digérait un éléphant (vous vous rappelez ?).

 

  1. Accepter d’être flexible

Les expatriations nous obligent à nous ajuster tout en maintenant notre équilibre intérieur dans un environnement qui nous chamboule. Tout se passe comme si nous étions sans cesse secoué par les remous des courants marins. Inutile de résister, cet environnement nous englobe et nous dépasse. Nous pouvons être ferme sur qui nous sommes, sur notre aplomb (directement lié à notre intention émise en point 1), et nous laisser porter par les courants alentours. Tout se passe comme pour une algue, bien amarrée à un rocher, et qui se laisse porter au rythme des flux.

 

  1. Décider d’une expatriation réussie dès le début

Avoir réussi ou non son expatriation se déclare souvent a postériori. Seulement, comme pour tout processus, le cheminement compte tout autant que l’arrivée. Réussir son expatriation, c’est d’abord arriver sur place avec l’intime conviction que l’expérience sera globalement une réussite, malgré les tracas inévitables qui saupoudreront votre séjour à l’étranger. C’est aussi savoir reconnaître chaque réussite, aussi minime soit-elle, tout au long de votre séjour. Une expatriation réussie se construit tout au long de l’expérience à l’étranger, elle ne se déclare pas uniquement après.

 

  1. Réaliser ce pour quoi vous avez décidé de vous expatrier

Vous vous rappelez votre intention de départ (le point 1)? L’intention donne le cap, il reste à la mettre en pratique, à agir pour que votre quotidien ne soit pas qu’une succession de jours de routine, mais qu’il constitue une étape de vie en tant que telle, que vous mettiez à profit ces quelques mois ou années pour créer quelque chose, expérimenter une idée qui vous tient à cœur, franchir un cap dans votre vie privée ou votre vie professionnelle, voire les deux à la fois.

 

En définitive, réussir votre expatriation, c’est avant tout ne pas être captif de vos modes de vie précédents, c’est EXPERIMENTER.

 

 

Pour les curieux qui veulent me contacter pour être sûr de réussir leur expatriation, c’est ici : http://www.audreychapot.com

Nous vous recommandons

audreychapot

Audrey Chapot

Anthropologue hybride, Audrey accompagne particuliers et professionnels dans leurs transitions de vie professionnelles / internationales / sociétales pour vivre et travailler, chacun à sa manière, avec cohérence, aisance et impact.
0 Commentaire (s)Réagir

PVT/VVT

PVT, VVT, WHV…Tous ces termes regroupent un ensemble de visas temporaires qui permettent à leurs détenteurs de voyager et travailler dans certains pays étrangers.

voir plusZ

VIE/VIA

Le volontariat international en entreprise (VIE) vous permet, sous certaines conditions, d'exercer une mission d'ordre scientifique, technique, commercial etc. dans une entreprise française à l'étranger.

voir plusZ
Sur le même sujet