Dimanche 8 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Tout savoir sur la St Patrick

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 12/03/2019 à 17:14 | Mis à jour le 12/03/2019 à 19:44
Tout savoir sur la St Patrick

Le monde entier se couvre de vert chaque année pour célébrer l’Irlande (et sa bière !). Les touristes affluent à Dublin pour ne rien manquer des 5 jours de festivals mémorables, et Temple Bar est prêt à subir un véritable raz-de-marée. Revenons sur l’origine de cette fête: quel est le rapport avec Saint-Patrick, l’évangélisateur de l’Irlande, qu’on est censé fêter ce fameux 17 mars ?

tout savoir sur la St Patrick

De Maun Succat à Saint-Patrick, la christianisation de l’Irlande

St Patrick, de son vrai nom Maun ou Maywen Succa, est né sur l’île britto-romaine (ancienne Grande-Bretagne). A 16 ans, il est enlevé par des pirates irlandais, qui le réduisent à l’esclavage. Captif pendant des dizaines d’années, il est berger pour un clan irlandais. C’est alors qu’il rencontre Dieu et trouve la foi. C’est d’ailleurs Dieu qui lui révèle dans un rêve comment s’échapper. Retourné en Grande-Bretagne, il devient prêtre et part se former en Gaulle (futur France) : l’Armorique (futur Bretagne), le monastère de St Honorat sur les Iles de Lérins, puis Auxerre. Là, il devient évêque et abandonne son nom de naissance pour le nom latin Patricius (un patricien est un noble romain). En 432, le pape Célestin demande à Patrick d’évangéliser l’Irlande. D’abord rejeté par les rois, celui appelé Padraig en gaélique parvient à convertir quelques princes, puis à établir le diocèse d’Armagh en Irlande du Nord, qui rayonnera dans toute l’île. L’évangélisateur meurt en Irlande le 17 mars 461.

St Patrick

La légende de St Patrick, partie intégrante de l’histoire de l’Irlande

Selon la légende, St Patrick, lors de son sermon sur le roc de Cashel, aurait expliqué aux Irlandais le concept de la Sainte Trinité, en se servant d’un trèfle : trois feuilles distinctes qui font partie d’un seul ensemble. Ce sermon aurait eu pour effet de chasser tous les serpents de l’île, comprenez que les croyances polythéistes celtiques, représentées par des serpents car sataniques, ont laissé place au christianisme. Plus concrètement, à la mort de St Patrick, plusieurs monastères très actifs sur l’île travaillaient à immortaliser les mythes, la généalogie et l’histoire orale de l’Irlande en la figeant sur papier. Et surtout, l’Irlande aura été christianisée en douceur, sans martyr.

Le 17 mars, une célébration religieuse

Par tradition, les Irlandais se sont alors mis à porter un trèfle à leur boutonnière tous les 17 mars, en l’honneur de St Patrick et de son fameux sermon. Finalement, au 17ème siècle, la fête de la St Patrick entre officiellement dans le calendrier liturgique catholique, et devient une célébration obligatoire. Elle est aujourd’hui célébrée à la fois par l’Eglise catholique, l’Eglise orthodoxe, l’Eglise luthérienne, et l’Eglise d’Irlande (anglicane). Cette journée est tellement importante pour les catholiques qu’ils sont autorisés à rompre leur jeûne de Carême le 17 mars. Depuis 1903, le 17 mars est férié en Irlande.

Une récupération gouvernementale

A l’origine, la St Patrick n’était pas jour de fête mais de piété. Au début du 20e siècle, une loi oblige même les pubs à fermer ce jour saint, car la consommation d’alcool devenait incontrôlable (cette loi est abrogée en 1970, à la plus grande joie des touristes et des Irlandais). C’est dans les années 90 qu’à lieu le grand tournant : le gouvernement irlandais décide de lancer une campagne pour associer la St Patrick à un festival. Le but : profiter de la popularité de cette fête dans le monde catholique pour promouvoir la culture irlandaise. C’est la naissance du St Patrick Festival : le premier à lieu le 17 mars 1996. Le but du gouvernement : donner à ce festival une renommée mondiale, pour créer une énergie productive et fructueuse à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, dans la communauté expatriée. Pari réussi : à l’origine sur une seule journée, il s’allonge progressivement pour atteindre 5 jours en 2006. En 2009, 675.000 personnes assistent à la parade de Dublin.

Un succès fulgurant à l’étranger

St PatrickLes nombreux Irlandais expatriés ont participé à populariser cette fête, qui s’étend désormais largement aux non-Irlandais. C’est à New York, où se trouve une importante communauté irlandaise, que se tient la plus grande parade de la St Patrick au monde (plus grande qu’à Dublin !). Pour un jour, le monde entier se sent un peu Irlandais : on s’habille de vert, on porte des chapeaux de Leprechaun, et surtout on consomme Irlandais, en particulier la bière.
 
 

 

St Patrick

Célébration nationale ou religieuse ?

Désormais, la St Patrick tend à devenir la célébration de l’Irlande, ou plus exactement du mode de vie à l’Irlandaise. La plupart des Irlandais font encore la part des choses, mais à l’étranger, on commence à oublier que la St Patrick est une fête catholique, et on croit plutôt à une fête nationale, qui n’existe pourtant pas en Irlande. Ce phénomène inquiète de plus en plus les leaders chrétiens, outrés de voir que la St Patrick est désormais plus l’occasion d’une grosse orgie d’alcool qu’un jour de prière.

Finalement, le 17 mars est une journée à double facette : la fête religieuse d’un côté, qui perd du terrain médiatique face à la fête de la société civile, qui est un formidable coup marketing pour l’Irlande. Alors, quelle St Patrick allez-vous choisir ?

Parade, fête foraine, concert, danse, la Saint Patrick vous prépare de nombreuses activités chaque année. Celles-ci sont mises à jour sur leur site: http://www.stpatricksfestival.ie/fr

Floriane Goujon

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

INTERVIEW

Alexandre Holroyd : « Le Brexit est un jeu perdant-perdant ! »

Alexandre Holroyd, député des Français de la 3e circonscription, nous a accordé une interview exclusive dans laquelle il revient sur le sujet épineux du Brexit et de la construction européenne.

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

A la découverte du patrimoine thaïlandais reconnu par l’UNESCO

Réputée pour ses plages tropicales et parcs nationaux, ses temples, ses ruines anciennes, la Thaïlande ne manque pas de charme et plusieurs sites ou villes sont d'ailleurs reconnus par l’UNESCO

Sur le même sujet