Vendredi 30 octobre 2020
Copenhague
Copenhague

Tomorrow, les technologies pour construire le futur dès aujourd'hui

Par Joëlle Borgida | Publié le 08/06/2020 à 21:20 | Mis à jour le 20/07/2020 à 14:54
Photo : Olivier Corradi et l'ElectricityMap
Olivier Corradi startup changement climatique décarbonisation C02 électricité

Lepetitjournal.com/copenhague a rencontré Olivier Corradi, fondateur de Tomorrow, startup qui propose des outils pour estimer son empreinte carbone selon sa consommation et ses activités. 

 

Olivier est un jeune trentenaire Franco-Danois qui a grandi en région parisienne et a suivi des études de mathématiques au Danemark avant d’intégrer l’École Centrale de Paris. Ses premières expériences professionnelles l’ont amené à devenir machine learning engineer dans le domaine des énergies renouvelables puis à travailler dans des entités de recherche d’IBM et Google. Il a ensuite rejoint Snips, une startup française spécialisée en intelligence artificielle.

 

Olivier voit le changement climatique lié à l’activité humaine et aux gaz à effet de serre comme le défi majeur de notre temps. Il a réfléchi à travers son domaine de prédilection des data science comment contribuer à une société du futur qui puisse fonctionner de façon responsable sur la base de décisions intégrant la quantification de l’empreinte carbone. Il espère de cette manière influencer un nouveau mode de vie tant au niveau individuel qu’au niveau des entreprises. 

 

A l’heure actuelle, 80 % de l’énergie produite dans le monde provient de carburants fossiles et les 2/3 de l’électricité sont produits avec du gaz et du charbon. Son idée a été de proposer des outils intuitifs pour que chaque citoyen puisse estimer en temps réel son empreinte carbone selon sa consommation et activités. Chaque individu pourrait ainsi disposer facilement d’un outil pour évaluer les émissions de CO2 associées a un trajet en avion ou en voiture mais aussi d’un steak de boeuf dans son assiette. Il fallait pouvoir proposer une solution versatile et simple, l’idée étant d’influencer les comportements des individus et entreprises sur la base du suivi de ses émissions voire d’un objectif de niveau maximum.

 

Tomorrow et l'ElectricityMap

La start-up Tomorrow est ainsi née en septembre 2016 à Copenhague avec la création de l’application ElectricityMap : une carte interactive illustre en temps réel l’origine et le niveau d’émissions de CO2 de l’électricité que nous consommons par pays. Pour établir cette carte, la start-up s’est appuyée sur des algorithmes qui compilent des données publiques sur l’origine de l’électricité en temps réel mais aussi la production à venir. De nombreuses données publiques sont effectivement mises à disposition par les gestionnaires de réseaux comme RTE en France ou Energinet au Danemark concernant la production d’électricité et les flux entre les pays. 

 

Des zone grises subsistent encore sur cette carte car peu d’informations sont disponibles pour l’Afrique et en Asie, certains pays sont plus ou moins transparents. L’idéal serait bien sûr que le maximum de données standardisées soit disponibles publiquement. 

tomorrow application

 

Avec cette carte, on réalise que la France est « verte » car elle produit de l’électricité essentiellement à partir de ses centrales nucléaires (électricité sans émissions CO2). Le Danemark, lui, possède un parc éolien important (47 % de la consommation électrique totale en 2019 est d’origine éolienne) si bien que suivant les conditions de vent, l’électricité consommée a des émissions de C02 associées extrêmement variables : s’il n’y a pas de vent, l’électricité danoise a de forte chance d’être sur une base charbon ou gaz. 

 

Ainsi grâce à ElectricityMap, le consommateur mais aussi le décideur peut connaitre en temps réel la catégorie de niveau d’émissions de CO2 associées à sa consommation électrique. Le citoyen peut alors devenir alors acteur de la lutte contre le réchauffement climatique et décider d’utiliser (et/ou stocker) l’électricité à un moment où son contenu carbone est plus faible. Une entreprise pourra quant à elle choisir le moment le plus opportun pour recharger son parc de voitures électriques par exemple. 

 

ElectricityMap a apporté un excellente visibilité à Tomorrow. Cette application entièrement gratuite et traduite dans une vingtaine de langues est actuellement consultée chaque jours par plus de 5 000 personnes. Tomorrow a développé à partir de cette carte une offre commerciale destinée aux entreprises qui ont une consommation d’électricité flexible : location de voitures électriques, Google pour ses data centers très gourmands en énergie par exemple.  Tomorrow a actuellement des clients au Danemark, en Suède, en Allemagne, en France et aux Etats-Unis. 

 

L'application North

La dernière-née chez Tomorrow est l’application North qui estime les émissions de carbone des individus en fonction de leur activité. L’application se connecte aux services auxquelles l’utilisateur souscrit déjà et permet de connaître le bilan carbone de son usage domestique, de son alimentation, de ses modes de transport. Par exemple, si l’on utilise Uber, North calculera les émissions carbone associées à ce trajet en voiture. Cette nouvelle application déterminera le bilan carbone de la voiture électrique en prenant en compte l’origine de l’électricité mais aussi l’empreinte carbone de sa construction et du recyclage de la batterie elle-même.

Afin de respecter la vie privée, les données ne transitent pas et ne sont pas stockées sur les serveurs de Tomorrow mais l’application se connecte directement aux sources des données.

Le concept est étendu aux entreprises en leur proposant un logiciel de comptabilité d’émissions de CO2. Les entreprises peuvent se fixer des objectifs de neutralité carbone et les outils standardisés et simple pour suivre les réalisations manquaient jusqu’alors. 

D’autres projets sont à l’étude comme celui par exemple de lier sa carte bancaire à une application pour connaitre immédiatement son impact carbone en fonction de son achat. 

 

 

Tomorrow permet à chacun de prendre conscience de son impact carbone et pour individuellement pouvoir agir sur son niveau d’émission carbone une belle démarche de responsabilisation individuelle ! 

 

Nous vous recommandons

joelle borgida

Joëlle Borgida

J’ai vécu dans huit pays ces vingt dernières années. Désormais installée à Copenhague, j'ai envie de partager mes découvertes danoises.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

SOCIÉTÉ

La vague #MeToo atteint finalement le Danemark

La vague #MeToo qui avait touché le monde entier n’avait pas eu de résonances particulières, à ce moment-là, au Danemark. Mais le pays, 3 ans plus tard, le débat sur le harcèlement sexuel est lancé.

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.