Mardi 24 novembre 2020
Copenhague
Copenhague

Le Danemark, l'autre pays des ponts et des tunnels

Par Elisabeth Tinseau | Publié le 09/08/2020 à 18:05 | Mis à jour le 09/08/2020 à 18:05
Photo : Langebro, Copenhague, Oliver Förstner
pont tunnel développement Danemark ouvrage projet Allemagne

Photo de couverture : vue aérienne prise par drone du pont de Langebro et du pont pour vélos et piétons Lille Langebro, Copenhague, Oliver Förstner

 

Déjà en 940, le roi viking danois Harald à la dent bleue (en danois Harald Blåtand, en anglais Harald Bluetooth) avait pour mission d'unifier les tribus danoises au sein d'un même vaste royaume.

Tout comme la technologie Bluetooth reliant désormais les télécommunications et les ordinateurs et "unifiant" les appareils entre eux, des ponts majestueux connectent déjà les nombreuses îles du Danemark. Ils facilitent les échanges et unifient ce pays qui comprend 8750 km de côtes (la France métropolitaine en a 5165 km, source IGN) et une géographie relativement complexe, avec environ 450 îles… De nouveaux ponts audacieux sont en projet!

 

 

Le contexte géographique particulier de la Scandinavie

 

La géographie de l´ensemble de la Scandinavie est très particulière, car souvent le littoral scandinave fait face à de nombreuses îles. Pour exemple, les côtes norvégiennes, avec leurs cordons d´innombrables îles et leurs fjords profonds, ont toujours constitué un obstacle à la communication et mis au défi les ingénieurs, qui ont construit des milliers de ponts (près de 17 300 !) et même réussi à creuser des tunnels sous la mer, sous les glaciers. Certains de près de 30 km de long, comportent même des ronds-points et des ramifications de routes comme à Tromsø, au nord de la Norvège! La Route de l´Atlantique de Molde à Kristiansund, est un extraordinaire ouvrage d´art, qui sur une distance d´un peu plus de 8 km, est jalonné de 8 ponts, serpentant d´un ilot rocheux à un autre, avec l´océan de part et d´autre.

Les paysages danois furent modelés principalement par de larges glaciers qui recouvraient toute la region durant les dernières glaciations terminées il y a environ 13 000 ans. Les hauts plateaux ont été raclés et les vallées élargies jusqu'à former des auges gigantesques que la mer a pu envahir lors de la remontée du niveau marin, aboutissant à la fomation de fjords et d’iles.

Le Danemark se compose de près de de 450 îles (une centaine est habitée) dont les principales sont la Sealand (Sjaelland), où se trouve Copenhague, Møn et Falster-Lolland, la Fionie (Fyn), et la péninsule continentale du Jutland (avec sa partie nord détachée Vendsyssel-Thy), qui constitue la majeure partie du pays, seule partie du Danemark à avoir une frontière terrestre avec l'Allemagne. Toutes ces îles principales sont reliées entre elles par des ponts, ouvrages remarquables dont les premiers datent des années 1930.

Plus loin, les îles Bornholm, Féroé et le colossal Groenland viennent accroître considérablement la superficie du Danemark métropolitain.

 

Les ouvrages danois existants

 

Le Danemark compte de nombreux ponts et tunnels originaux et audacieux.

Parmi les réalisations emblématiques et symboliques, le pont de l’Øresund reliant le Danemark à la Suède, deux pays voisins, pas toujours en bons termes, avec ses 16 kilomètres de route et de voie ferrée. L’édifice est à la fois un pont qui démarre dans la région de Malmö en Suède, avant de se transformer en tunnel depuis l’île artificielle suédoise de Peberholm puis de déboucher sur l’île danoise d’Amager, non loin de Copenhague. Cette construction permet au trafic maritime de s´effectuer sans interférer avec l’aéroport de Copenhague, tout proche, qui nécessite un espace dégagé. Ce pont à haubans a été construit en 2000 et a été notamment rendu célèbre par la série télévisée danoise Broen (The Bridge, 2011).

 

Pont de l'Øresund, Dmitry Dzhigaev
Pont de l'Øresund, Dmitry Dzhigaev

 

La traversée de l'île de Sealand à l'île de Fionie en voiture dure moins de 15 minutes et place Copenhague à environ 1 heure 45 minutes en voiture (1 heure 15 minutes en train) de Odense, la plus grosse ville de Fionie, grâce au pont du Grand Belt, Storebæltsforbindelsen, ensemble d'ouvrages d'art de 18 kilomètres traversant le détroit du Grand Belt et reliant par voie routière et ferroviaire les deux plus grandes îles du Danemark. Ce lien fixe comprend :

À l'est, entre l'île de Sealand et l'îlot de Sprogø

- un pont suspendu (pont de l'est (østbroen) ou pont haut (højbroen)), de 6 790 mètres de longueur totale et de 1 624 mètres de portée principale entre pylônes, plus 535 mètres de part et d'autre des pylônes. Cet ouvrage fut construit de 1991 à 1998

- un tunnel immergé de 8 024 mètres de long, construit de 1988 à 1996

À l'ouest, entre l' île de Fionie et l'îlot de Sprogø, un pont mixte rail-route de 6 611 mètres de long (pont bas (Lavbroen)), construit de 1989 à 1994. 

C'est le pont de l'est qui est le plus spectaculaire dans le paysage avec ses deux pylônes de 254 mètres de haut, qui sont les points les plus élevés du pays !

 

Le Danemark se distingue aussi par la construction de nombreux ponts destinés aux vélos et aux piétons uniquement, notamment à Copenhague, comme le Bicycle Snake, une passerelle rouge entièrement destinée aux vélos et la récente réalisation, le pont circulaire, Cirkelbroen, d’Olafur Eliasson. Ce dernier comporte cinq plateformes rondes de différents diamètres avec à chaque fois un mât central. Ce pont entend être une "invitation à ralentir", un appel à la promenade pour les piétons comme pour les cyclistes.

 

Photo Oliver Förstner
Cirkelbroen, Oliver Förstner

 

A Aarhus, Den Uendelige Bro ou Le pont infini est une œuvre d'art créée lors de l'exposition ARoS Sculpture by the Sea en 2015. Le pont n'était destiné qu'à un emplacement temporaire à Varna et Ballehage Strand au sud d'Aarhus, mais il est devenu une destination si populaire pour les habitants et les touristes que l´on peut maintenant s´y promener sans fin, chaque année entre avril et octobre. Le pont est démonté en hiver et reconstruit au printemps.

 

Photo Oliver Förstner
Den Uendelige Bro, Oliver Förstner

 

 

Les ponts en projet

 

Entre le Danemark et l´Allemagne

Actuellement un ferry routier relie Lolland à Fehmarn entre Rødby (Danemark) et Puttgarden (Allemagne). Une traversée des trains par traversier-rail fût mise en place en 1963 et voyait passer jusqu'à 6 trains de passagers par jour, mais aucun train de fret ni train de nuit. La dernière traversée d'un train par le ferry date du 14 décembre 2019, partant de Puttgarden à 19h15 sur le Prinsesse Benedikte. L'arrêt de la liaison ferroviaire par ferry met fin à 56 ans de traversées du détroit mais surtout à 147 ans de ferries-train au Danemark. Les trains de passagers, qui effectuent principalement la liaison Hambourg-Copenhague, doivent emprunter un détour par la liaison du Grand Belt, l'île de Fionie et la péninsule du Jutland.

 

Google map
Source Google map

 

Le 24 avril dernier a eu lieu le lancement officiel de la construction du tunnel reliant le Danemark à l’Allemagne, Fehmarn Belt Link (ou Femern), au 1er janvier 2021, côté danois, décalés de 6 mois en raison de la crise du Coronavirus. D’après le ministre danois des Transports, Benny Engelbrecht, cette nouvelle connexion de tunnel routier et ferroviaire permettra d’ouvrir une porte d’entrée sur l’Europe continentale et représentera un pas de plus vers le monde écologique de demain. Le consortium en charge de la réalisation est composé de VINCI Construction Grands Projets, Soletanche Bachy International, BAM Infra / Int., CFE, Wayss & Freytag, MaxBögl, PerAarsleffA/S.

Les travaux devraient générer d’importantes créations d’emplois et aider à la relance de l’économie sur l’île Lolland. Le pont devrait coûter 7 milliards d’euros. Cependant côté allemand, ce projet ne fait pas l´unanimité, du point de vue écologique notamment. Le début des travaux a été suspendu suite à une décision de justice. Les autorités locales ont donné leur feu vert pour la construction du tunnel mais des opposants au projet ont formé un recours devant les tribunaux. Les travaux devront normalement se poursuivre côté allemand d´ici mi-2022.

Long de près de 19 kilomètres, large de 42 m et haut au maximum de 15m, le tunnel tubulaire immergé doit relier les îles danoises de Lolland-Falster au sud de Copenhague, à la région allemande du Schleswig-Holstein, en passant sous la Baltique. Il comprendra une liaison ferroviaire à double voie, une autoroute à quatre voies et une gaine technique, ce qui en fera le plus long de son type pour la route et le rail au monde.

Cet ouvrage va permettre de relier l'Allemagne au Danemark en 10 minutes en voiture et en 7 minutes en train, au lieu d'une heure de ferry pour traverser le détroit du Fehmarn Belt, ou d'un détour de 160 kilomètres par la région danoise du Jutland. Copenhague et Hambourg ne seront plus qu´à deux heures et demie en train…

La Commission européenne a finalement récemment approuvé le projet danois d'utiliser des fonds publics pour le tunnel, mettant fin à cinq ans de spéculation sur la légalité du financement de 52,6 milliards de DKK pour le programme après un appel judiciaire par les opérateurs de ferry de la région. Le gouvernement a annoncé pour la première fois les plans du projet en 2015 avec une date d'achèvement en 2024, mais le tunnel devrait être opérationnel en 2029.

 

Entre le Sealand et le Jutland

 

Un projet de pont ou tunnel Kattegatbroen est à l´étude entre les villes de Kalundborg à l´extrême ouest de la région de Sealand et la ville d’Aarhus, via l´île de Samsø. Ce nouvel ouvrage permettrait de relier les deux villes principales du Danemark, réduisant le temps de trajet d´au moins une heure. Cependant ce projet serait très nuisible à l´environnement exceptionnel de la péninsule de Røsnæs, réserve naturelle protégée.

S'il était construit, le pont relierait Aarhus à Kalundborg en deux segments (via Samsø) totalisant environ 35 kilomètres. Proposé pour la première fois dès 2007, le pont servirait de voie supplémentaire est-ouest à travers le Danemark, complétant la liaison du Grand Belt. Cependant, le ministère danois des Transports a estimé dans une étude de 2014 que la capacité de secours ne serait pas nécessaire avant 2050 environ, ce qui rendrait le pont du Kattegat peu susceptible d'être construit pendant de nombreuses années. Selon l'analyse de 2014, les coûts de construction seraient d'environ 132 milliards de couronnes. Cependant, le gouvernement devrait allouer 60 millions de couronnes à une étude de faisabilité sur cette liaison. La discussion politique est en cours depuis un certain temps, un certain nombre de chefs d'entreprise et de représentants politiques locaux se prononçant en faveur d'un tel plan. Mais les défenseurs de l´environnement s´y opposent. En effet, plusieurs zones du Kattegat sont désignées Réserve Natura 2000 et sous diverses protections d'oiseaux telles que la Convention de Ramsar. Les récifs peu profonds restants sont également protégés, car ils sont d'importants lieux de frai et d'alimentation pour les poissons et les mammifères marins et ils soutiennent une biodiversité florissante mais menacée...

 

 

 

Nous vous recommandons

elisabeth tinseau

Elisabeth Tinseau

Géochimiste de formation, passionnée par la protection de l' Environnement, j'aime les découvertes en tout genre... j'ai vécu à des latitudes diverses avec toujours un grand enthousiasme, de la curiosité et un certain engagement.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Copenhague

Jonas : sa maladie, le combat d’une vie

Atteint de calpaïnopathie, Jonas était l’un des ambassadeurs du Téléthon 2019. De ses quelques victoires à ses peurs qui font de sa vie un combat, retour sur le parcours du jeune homme de 23 ans.

Communauté

BUSINESS

Entrepreneurs français à l’étranger : un peu d’espoir ?

Les entrepreneurs français à l’étranger sont sans conteste les grands oubliés de cette crise sanitaire. Un oubli que tentent de combler certains parlementaires, dont la sénatrice Jacky Deromedi

Que faire à Copenhague ?

BONNES ADRESSES

Nos cafés préférés à Copenhague

Les cafés à Copenhague sont un phénomène récent au Danemark mais ils font désormais partie intégrante de la vie des danois. Des cafés pour travailler, se donner rendez-vous... en voici quelques-uns

Expat Mag

Singapour Appercu

La tête dans les étoiles avec Claudie Haigneré

A Singapour, dans le cadre du festival vOilah! 2020, une conférence en ligne a été organisée pour recueillir le témoignage de femmes scientifiques. Lepetitjournal.com a rencontré l’une d'elles.