Mardi 27 juillet 2021

Les plantes médicinales dans l’arsenal anti-Covid-19 de la Thaïlande

Par Catherine Vanesse | Publié le 11/01/2021 à 00:00 | Mis à jour le 12/01/2021 à 11:00
Photo : Catherine Vanesse - A deux pas du marché de Warorot à Chiang Mai, l’officine chinoise Jip Ang Tueng Osot propose des traitements à base de plantes depuis 80 ans.
plantes médicinales anti-Covid-19

La Thaïlande n’entend pas se cantonner au seul vaccin pour lutter contre le Covid-19 et ne cesse de mener des recherches du côté des plantes médicinales pour multiplier les armes face à la maladie.

A deux pas du marché de Warorot à Chiang Mai, des pharmaciens s’affairent dans une partie de l’officine chinoise Jip Ang Tueng Osot. Ils préparent des traitements à base de plantes, tandis que le docteur Sheng Zhong Wang reçoit en consultation individuelle les patients pour tous types de maux. Depuis le début de la pandémie de Covid-19 en mars, Thaïlandais et expatriés se sont présentés nombreux pour obtenir un traitement préventif ou curatif pour le Covid-19 dans cette pharmacie chinoise dont la réputation ne faiblit pas depuis 80 ans. 

“Certaines personnes viennent me voir uniquement pour un traitement préventif contre le Covid-19, mais la plupart des patients viennent me consulter pour d’autres problèmes de santé, afin de s’assurer qu’ils n’ont pas d'affections sous-jacentes qui pourraient aggraver leur santé s’ils venaient à être infectés par le coronavirus. Le Covid-19 est un virus dangereux, les herbes ne sont pas suffisantes pour le soigner. Outre les gestes barrières, il est important d’être en bonne santé, de renforcer son système immunitaire pour faire que ce virus ne soit pas plus sérieux qu’une grippe”, explique le Dr Wang, spécialiste en médecine chinoise et acupuncture. 

FIDÈLES LECTEURS ET LECTRICES
Si vous souhaitez recevoir 

Lepetitjournal.com Chiang Mai
directement dans votre messagerie, abonnez-vous ici, c’est gratuit !

D’origine chinoise, le docteur Wang a repris l’officine de son oncle il y a 30 ans et reçoit en consultation tous les jours de 10h à 14h pour la modique somme de 100 bahts afin d’évaluer les besoins de chacun. “Face au Covid-19, il n’y a pas de formule miracle d’autant plus que chaque personne est différente. La médecine chinoise est avant-tout préventive, mon rôle est de faire un bilan de santé et d’évaluer la meilleure prescription pour soigner, prévenir ou renforcer le système immunitaire”, ajoute le docteur qui peut s'exprimer parfaitement en anglais, chinois et thaïlandais.

plantes médicinales anti-Covid-19
Le docteur Wang reçoit en consultation tous les jours de 10h à 14h à la pharmacie Jip Ang Tueng Osot

Epargnée pendant plusieurs mois par l’épidémie de Covid-19, la Thaïlande a découvert en décembre deux foyers épidémiques, l’un lié à un marché près de Bangkok et l’autre à un casino clandestin dans la province de Rayong, et enregistre depuis une augmentation continue du nombre de cas d’infection sur plus de la moitié du pays. 

Pour faire face au virus, le gouvernement thaïlandais a annoncé avoir commandé 35 millions de doses supplémentaires du vaccin COVID-19 AstraZeneca, portant le total de son plan d’acquisition de vaccins à 63 millions de doses. Le royaume entend vacciner au moins la moitié de sa population qui compte 70 millions d'habitants.

Pour autant, d’autres recherches sont menées en parallèle en Thaïlande en vue de trouver des solutions pour soigner ou prévenir les infections liées au coronavirus. Le ministre de la santé a approuvé fin décembre l’utilisation d’une plante médicinale, le Fah Talai Jone (Andrographis Paniculata) dans le traitement à un stade précoce du Covid-19. 

Une autorisation qui fait suite à des recherches cliniques menées dès le mois de février par la faculté de médecine de l’hôpital Siriraj, l’institut de recherche de Chulaborn, le département des sciences médicales, l’organisation pharmaceutique et le département des médecines traditionnelles thaïlandaises. 

Les résultats de ces recherches révèlent que les personnes qui ont été testées dans les 72 heures après l’apparition des premiers symptômes ont vu leur état s’améliorer après avoir reçu du Fah Talai Jone. D’après le Dr Amporn Benjapholpitak, directrice du département des médecines traditionnelles, les études montrent que la plante est efficace pour tuer le virus qui provoque le Covid-19 et pour prévenir la multiplication des cellules virales. Par contre, elle ne sera pas efficace pour soigner le Covid-19 une fois déclaré. 

Les études cliniques ont été menées auprès de plusieurs patients placés en quarantaine et sous traitement à l’hôpital de Samut Prakan, tous ont montré des signes d’amélioration après trois jours de prescription, rapporte Thai PBS.

En Thaïlande, le Fah Talai Jone est une plante facilement accessible dans les pharmacies chinoises et herboristerie où elle est vendue à 160 bahts pour 100 capsules. Elle avait déjà été prescrite lors de l’épidémie de SARS en 2004, elle est également conseillée pour la grippe ou encore la fièvre chikungunya. 

Du côté de l’officine chinoise de Warorot, le Fah Talai Jone est également préconisé. “Le Fah Talai Jone est un traitement utilisé pour les refroidissements, la fièvre, la toux, ou les problèmes de foie, il aide aussi à renforcer le système immunitaire”, commente le Dr Wang. “Après, si vous êtes en bonne santé, que vous mangez sainement, que vous faites de l'exercice régulièrement, que vous portez un masque et gardez vos distances, il n’y a dès lors pas besoin de médicaments, même en préventif”, conclut le docteur. 

La Thaïlande, qui a été saluée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour sa gestion de l'épidémie de Covid-19, utilise la chloroquine dans son protocole médical pour traiter les personnes atteintes du Covid-19 à certains stades de la maladie.

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
0 Commentaire (s) Réagir