Mardi 22 septembre 2020

Les gestes et réflexes médicaux indispensables en Inde

Par Capucine Canonne | Publié le 28/07/2020 à 01:00 | Mis à jour le 28/07/2020 à 01:00
santé inde chennai gestes 2

A l’occasion d’une formation médicale organisée par Chennai Accueil et à laquelle Lepetitjournal.com s’est rendu cette semaine, deux infirmières expérimentées nous livrent les gestes et réflexes médicaux à adopter en Inde, de passage ou en expatriation.

Cécile Lingua, Infirmière militaire depuis 1992, formatrice médicale en milieu scolaire au Québec, Russie, en Inde et au Havre, et Virginie Nossent, Infirmière depuis 30 ans, dont 18 ans en bloc opératoire (spécialisation IBODE, chirurgie polyvalente : orthopédie, digestif, urologie, gynécologie, obstétrique, orl, cardio), ont accepté de partager ici leurs expériences et leurs conseils. N’hésitez surtout pas à leur poser toutes vos questions, lepetitjournal.com peut vous fournir leurs coordonnées personnelles.

 

Que faire en priorité en arrivant en Inde ? 

  • S’inscrire au Consulat de Pondichery, ou au Bureau de France de Chennai : Si l’inscription n’est pas obligatoire, elle est vivement recommandée. Gratuite et confidentielle, elle est valable jusqu’à 5 ans et peut être renouvelée. S’inscrire permet de prévenir vos proches en cas d’urgence, vous envoyer des messages en cas de menaces, catastrophes naturelles etc… https://in.ambafrance.org/Inscrivez-vous-au-registre-des-Francais-de-l-etranger-15544
  • Connaître son adresse et son numéro de téléphone par cœur et en anglais : encore mieux, pouvoir indiquer où l’on vit ne fonction de point de repère comme un magasin, un supermarché, un croisement, un restaurant ; les indiens se repèrent généralement ainsi.
  • Repérer rapidement quel est l’hôpital le plus proche de chez soi. En effet, l’hôpital que vous connaissez pour vos consultations sans urgence n’est pas forcément le plus près de chez vous et, si vous avez un chauffeur, il  vaut mieux qu’il vous amène au plus vite dans un lieu médical. Pour appeler une ambulance, composez le 108 ou le 1066 (ambulances des hôpitaux APOLLO), celle-ci vous amènera naturellement à l’hôpital le plus proche (d’où l’intérêt de le connaître pour prévenir vos proches d’où vous êtes).
  • Savoir appeler un taxi. Il faut savoir qu’une ambulance ici peut mettre jusqu’à 20 minutes à arriver (à cause du trafic principalement) ;  un taxi serait peut-être plus approprié en cas d’urgence. De nombreuses applications existent dont les plus connues, UBER ou OLA.
taxi uber inde chennai

 

Les gestes à absolument adopter au quotidien

  • Hydratez-vous, buvez au moins 2 litres d’eau par jour, mais surtout ne buvez jamais l’eau du robinet elle contient toutes sortes d’herbicides, pesticides, métaux lourds…En cas de déshydratation (maux de tête, manque d’énergie, urines foncées…), il existe des boissons riches en minéraux, ou des solutions de réhydratation à acheter en pharmacie. L’eau de noix de coco est aussi excellente dans ce cas.
  • Lavez les fruits et légumes à l’eau filtrée (ou avec quelques gouttes de BIO VEGE WASH par exemple), et méfiez-vous des crudités dans les restaurants et resorts. On vous recommande vivement aussi d’être vigilant avec les surgelés ; Pour l’anecdote, certaines supérettes éteignent les réfrigérateurs la nuit pour faire des économies ! (SIC)
  • Pour les rendez-vous de médecins (en savoir +, cliquez ici) faites-vous relire les ordonnances et comprenez-les. A noter qu’en Inde, on vous donne le nombre EXACT de médicaments pour la durée du traitement, il est donc possible que vous n’ayez pas de boîte entière ! De plus, les traitements antibiotiques sont parfois trop courts, demandez à prolonger à 5 jours minimum.
  • Ne négligez aucune plaie car elles évoluent plus vite en Inde qu'en France car la chaleur et l’humidité favorise la prolifération des germes. Pour toute petite blessure, rincez à l’eau, lavez au savon et désinfectez avec de l’antiseptique. Les pansements ne sont pas toujours recommandés car ils empêchent la plaie de sécher (mais protège de la poussière…). Il est donc conseillé l’incontournable éosine ! (à rapporter de France idéalement).
  • Le rhume est fréquent en Inde, principalement à cause des changements de températures entre extérieur et intérieur. Pensez à bien nettoyer régulièrement les filtres de vos climatisations ! On démonte, on passe sous l’eau, on laisse sécher et on remet. Simple. Basique. Pour guérir le rhume ? Le sérum physiologique pour les enfants et, pour les adultes, une solution miracle ici nommée le sachet SAMAHAN (solution soluble dans l’eau) !

rhume inde chennai

  • Le moustique est omniprésent ! Surveillez vos boutons infectés, évitez les vêtements noirs (ils adorent), choisissez le spray ODOMO pour vos soirées en extérieur, supprimez toute eau stagnante autour de vous et rentrez chez vous à la nuit tombée. Si un simple bouton est juste désagréable, la dengue (infection virale transmise par le moustique), elle, est dangereuse. (voir nos conseils de prévention ici). On dit que le moustique qui transmet la dengue pique souvent à la tombée de la nuit et plutôt vers le bas du corps.

 

 

Plus rare, mais ça arrive quand même…

  • … les morsures d’animaux. Dans ce cas, rincez à l’eau, lavez au savon et désinfectez puis allez à l’hôpital immédiatement, le doute n’est pas permis. En effet, la rage (virus provoquant une encéphalite incurable et mortelle) existe en Inde : Si vous êtes mordu ou griffé par un chien, consultez immédiatement. N’oubliez pas que même vacciné contre la rage il est nécessaire d'aller à l'hôpital dans les 24 heures pour une injection d'immunoglobulines. Si vous n’êtes pas vacciné, vous n’avez que quelques heures pour réagir et vous ferez face à une procédure plus longue (3 à 5 injections suivant un calendrier précis) - retrouvez ici nos conseils en vaccination - Concernant la morsure de serpent, surtout restez calme, recouvrez la plaie et allez à l’hôpital le plus proche. Enfin, concernant les piqûres de méduse, ne grattez pas, rincez au vinaigre ou frottez avec du sable humide et consultez.

 

snake morsure inde chennai

 

  • ...les chocs électriques. L’électricité est capricieuse en Inde et parfois les installations sont « rafistolées ». Faites donc preuve de vigilance pour vous éviter des chocs électriques. D’abord, repérez le tableau électrique dans votre maison avec le disjoncteur. Faites vérifier les interrupteurs mal isolés dans vos salles d’eau (cuisine, salles de bain). Pendant les pluies, faites vraiment attention aux fils qui trainent dans les rues, mettez des chaussures fermées.
  • …les noyades. Quelques minutes d’inattention suffisent à bouleverser votre vie. Avec la présence de très nombreuses piscines en Inde, il est primordial de surveiller votre enfant, surtout que celui-ci ne fait pas forcément de bruit ni de grands gestes lorsqu’il coule… Sortez le noyé le plus vite possible, recouvrez le, et faites le bilan des fonctions vitales : conscience, respiration, circulation. S’il est inconscient mais respire, mettez-le en PLS et appelez les secours. S’il ne respire pas, commencez le massage cardiaque et appelez les secours.

 

Quels sont les numéros d’urgence à Chennai ?

Lepetitjournal.com vous propose de retrouver toutes les informations spécifiques à Chennai en cliquant sur l’article ici ; Ces informations peuvent sauver des vies, il est indispensable de les connaître et d’en faire une bonne utilisation. 

urgence numéros chennai

 

 

CANONNE_fmt-carre

Capucine Canonne

Directrice de la publication et rédactrice en Chef de l’Edition lepetitjournal.com de Chennai. Jeune maman et expatriée en Inde, elle crée l'édition de Chennai en août 2019 ; un prolongement de ses expériences en radio, TV et presse écrite.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ALERTE INFO

Affaire de contrebande d’or et vague de protestations dans le Kerala

Une vague de protestations a débuté le 11 septembre dernier dans le Kerala suite à une affaire de contrebande d’or pour laquelle le ministre de l’enseignement de l’Etat, KT Jaleel, a été interrogé.

Communauté

RÉTROSPECTIVE

Comment vivaient les Français en 1969 à Madras?

1969, Madras. Alain est un jeune étudiant parachuté en Inde à la fin de son cursus universitaire. Une expérience qui le marquera à jamais. Plus de 50 plus tard il partage ses souvenirs de Madras.