TEST: 2248

Succès du programme de MSF contre l’hépatite C au Cambodge

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 02/02/2022 à 18:30 | Mis à jour le 03/02/2022 à 12:05
Photo : À la clinique MSF de Phnom Penh, un soignant emmène des échantillons de sang au laboratoire. Crédit Todd Brown/MSF
a la clinique MSF de Phnom Penh un soignant emmène des échantillons de sang au laboratoire Todd Brown

Médecins Sans Frontières (MSF) a mis au point, en collaboration avec les autorités cambodgiennes un programme de lutte contre l’hépatite C. Ce programme doit servir d’exemple dans d’autres régions du monde.

 

Succès du programme de MSF au Cambodge

De 2016 à 2021, les équipes de MSF ont travaillé main dans la main avec le Ministère de la Santé du Cambodge dans le but de déployer un programme de soins de grande ampleur à travers tout le pays, pour dépister et traiter l’hépatite C.

 

En 5 ans, le bilan est bon puisque 19 000 patients, résidants aussi bien à Phnom Penh que dans les zones rurales ont pu être soignés. Grâce à une prise en charge plus facile, plus rapide et sur tout le territoire, les équipes de MSF, en collaboration avec le Ministère de la Santé cambodgien ont réussi à atteindre un succès thérapeutique de 98%.

En Colaborant avec les autorités sanitaires cambodgiennes, MSF a réussi à intégrer les activités de soins au système de santé local. Il est temps maintenant de passer la main aux autoritéx cambodgiennes.

 

L’hépatique C, une maladie pernicieuse

Une hépatite est une inflammation du foie. Les hépatites A, B, C, D et E sont toutes causées par des infections virales.

 

L’hépatite C est transmise par transfusion sanguine. Pour cette raison, les personnes exposées au sang via des pratiques sexuelles, des procédures médicales non sécurisées, le personnel des soigants ou lors des accouchements ont de grands risques d’être infectées.

 

un patient reçoit une piqûre à la clinique MSF dédiée à l'hépatite C de Phnom Penh Todd Brown/MSF
Un patient reçoit une piqûre à la clinique MSF dédiée à l'hépatite C de Phnom Penh. Todd Brown/MSF

 

En général, quand les patients contractent l’hépatite C, elles ont quelques symptômes. Même si certaines personnes guérirronts de leur infection sans traitement, plus de la moitié des malades souffriront d’infections chroniques. L’hépatite C provoque des dommages des années, voire des décennies, après l’infection, souvent de façon silencieuse. Elle peut conduire à la cirrhose et au cancer du foie. 

La majorité des personnes souffrant d’hépatite C chronique sont diagnostiquées lors d’une prise de sang et non parce qu’elles se sentent malades.

 

Le programme de MSF contre l’hépatite C au Cambodge

Au Cambodge, 76 % de la population vit dans des zones rurales avec un accès limité aux soins. Les centres de santé existants y dispensent des soins de santé primaires, le plus souvent par un personnel infirmier.

 

Dans la région de Battambang au Cambodge, les équipes MSF mènent des tests pour dépister l'hépatite C. Simon Ming/MSF
Dans la région de Battambang au Cambodge, les équipes MSF mènent des tests pour dépister l'hépatite C. Simon Ming/MSF

 

MSF a travaillé avec le ministère de la Santé depuis 2016 pour permettre l'accès aux traitements aux patients, simplifier la prise en charge de l'hépatite C et intégrer ce modèle dans les services de santé de routine.

 

L’ONG a mise au point un modèle de soins simplifiés et décentralisés qui peuvent être intégrés dans les services de santé publics et ruraux, dans des contextes de faibles ressources, tout en maintenant un taux élevé de suivi des patients, d'efficacité et de sécurité des traitements.

 

L’exportation du modèle cambodgien vers d’autres pays

Forte de ce succès, l’ONG passe le relai aux autorités cambodgiennes pour se consacrer à d’autres régions du monde.

 

En effet, ce modèle mis au point au Cambodge pourrait servir d’exemple dans d’autres pays sévèrement atteints par le virus de l’hépatite C comme le Bangladesh, le Pakistan ou encore le Mozambique.

 

Pour pouvoir dépister et prendre en charge un plus grand nombre de patients dans ces régions, MSF s’est associée avec DNDi (Drugs for Neglected Diseases initiative), FIND (Alliance globale pour le diagnostic), et TAG (Treatment Action Group).

 

Ce partenariat (nommé HEPATITIS C PACT) favorisera l’accès à des financements abordables et durables et s’attaquera aux nombreuses barrières d’accès (brevet, amélioration des prises en charge…) qui empêchent encore des millions de personnes d’accéder à un traitement efficace.

 

 

Source : MSF

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale