Les impacts du conflit ukrainien sur le Cambodge

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 24/07/2022 à 01:00 | Mis à jour le 24/07/2022 à 01:00
Photo : Le professeur Keang, d'origine cambodgienne, est professeur de sciences politiques à la Northern Illinois University aux États-Unis Photo Cambodia Development Center
Le professeur Keang, d'origine cambodgienne, est professeur de sciences politiques à la Northern Illinois University aux États-Unis Photo Cambodia Development Center

Le professeur Un Kheang, né au Cambodge, est professeur de sciences politiques à l'université de l'Illinois du Nord, aux États-Unis. Il a partagé son analyse sur les "Causes de la guerre Russie-Ukraine et son impact sur le Cambodge » le 20 juillet lors d'une conférence publique au Cambodia Development Center.

 

 

Les raisons de la guerre

Le professeur Kheang a décrit l'ambition du président russe Vladimir Poutine de restaurer l'influence du Kremlin sur ce qu'il appelle "l'étranger proche", c'est-à-dire des pays qui, comme l'Ukraine, faisaient autrefois partie de l'Union soviétique.

 

Pour Poutine, l'Ukraine n'est même pas un pays. Ce que la Russie veut faire, c'est l'envahir, la conquérir et y créer un gouvernement à sa solde. Si ce n'est pas possible, la Russie veut que l'Ukraine reste une zone tampon.

 

Les impacts pour le Cambodge

 

Les impacts de cette guerre vont se manifester de manière indirecte sur le Cambodge. En effet, l’impact direct de la guerre Russie-Ukraine sur le Cambodge est insignifiant en raison des liens économiques limités ces deux États et le Cambodge, mais l'impact indirect est fort compte tenu de l'interconnexion mondiale

La perturbation des chaînes d'approvisionnement mondiales et la hausse des prix de l'essence affectera la demande étrangère de vêtements, de chaussures et de produits de voyage cambodgiens et l'inflation réduira également les revenus des consommateurs étrangers, entraînant une baisse de la demande.

D’autre part, la lenteur de la croissance économique de l'Europe pourra également affecter le secteur touristique du Cambodge. 

Par ailleurs, la guerre a perturbé la production et menacé l'approvisionnement alimentaire mondial. Le Cambodge, en tant que pays producteur et consommateur de riz, ne devrait pas subir profondément des perturbations de l'approvisionnement en blé.

Le professeur Kheang a émis quelques recommandations :

 

 Il est temps pour le Cambodge d'augmenter sa production agricole ainsi que ses exportations.

 

il a poursuivi :  

 

Le Cambodge devrait également développer les marchés dans d'autres secteurs afin de réduire ou de minimiser la dépendance du pays vis-à-vis du tourisme et de l'industrie du vêtement.

 

 

Sur le front diplomatique 

 

Pour Le professeur Kheang, le Cambodge en tant que président de L’ASEAN, subira des pressions de la part de l'Occident quant à sa position sur la guerre, alors qu'il s'efforce de respecter le principe de l'organisation, à savoir prendre des décisions par consensus, et que les États membres doivent veiller à leurs propres intérêts nationaux.

 

Alan Kirk et Kheav Moro Kort

Avec l'aimable autorisation de Cambodianess, qui a permit de traduire cet article et ainsi de le rendre accessible au lectorat francophone.

 

Pour ne rien manquer de l’actualité francophone du Cambodge, pensez à vous abonner à notre lettre d’information en cliquant sur ce lien. Précisez bien : l’édition du Cambodge et hop le tour est joué.

À bientôt.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale