Mercredi 15 août 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Cambodge fête Meak Bochea

Par Pierre Motin | Publié le 30/01/2018 à 21:00 | Mis à jour le 06/02/2018 à 11:30
Photo : Procession du Meak Bochea à Siem Reap. Crédits : Sarah / Flickr Creative Commons
meak-bochea

Importante fête religieuse bouddhique et jour férié pour les Cambodgiens, le Meak Bochea est célébré cette année le 31 janvier. Basée sur le calendrier lunaire, cette célébration des enseignements de Bouddha a lieu durant la première pleine lune du troisième mois lunaire khmer, appelé Meak.

Selon la tradition bouddhiste, il y a environ 2500 ans, sept ans après que Bouddha ait commencé son enseignement, 1250 disciples se rassemblèrent spontanément pour écouter son sermon. Bouddha ordonna alors à ses disciples, faisant ainsi d’eux les premiers moines, de diffuser les préceptes du bouddhisme. Il s’agit d’un événement clé dans le développement de cette religion. 45 ans plus tard, sous la même pleine lune du troisième mois lunaire, Bouddha fit un sermon annonçant sa mort. 

Le jour de Meak Bochea, les Cambodgiens se lèvent tôt afin de faire des offrandes aux moines. Le soir, les temples se remplissent de fidèles venus écouter les sermons. Le rituel de la bougie, appelé Wien Tien, est fréquemment pratiqué : les fidèles font trois fois le tour du temple dans le sens des aiguilles d’une montre en portant des fleurs, de l’encens et une bougie allumée. Chacun de ces tours représentent un des idéaux au coeur du bouddhisme : Bouddha, le Dharma (les enseignements de Bouddha) et le Sangha (la vie monastique).

Fête du bouddhisme theravada, le Meak Bochea est aussi fêté au Laos, en Birmanie, en Thaïlande et au Sri Lanka.

0 CommentairesRéagir