Le covid a poussé 460.000 Cambodgiens sous le seuil de pauvreté

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 29/11/2022 à 05:31 | Mis à jour le 29/11/2022 à 08:24
Mateus Braganca de-Carvalho

Selon un rapport de la Banque mondiale, intitulé "ÉVALUATION DE LA PAUVRETÉ AU CAMBODGE, Vers un Cambodge plus inclusif"et plus résilient 460.000 Cambodgiens sont passés sous le seuil de pauvreté depuis le début de pandémie en 2020.

 

Le rapport s'appuie sur de nouveaux seuils de pauvreté, basés sur l'enquête socio-économique du Cambodge (CSES) 2019-20, dans laquelle le gouvernement royal du Cambodge a fixé le minimum national à 10 951 riels par personne et par jour, soit un peu moins de 1 000 dollars par an et par personne.

 

10 ans de réduction de la pauvreté au Cambodge

Maryam Salim, directrice de la Banque mondiale pour le Cambodge, a déclaré que le pays a connu des succès impressionnants en matière de réduction de la pauvreté entre 2009 et 2019. En effet, le rapport indique que le taux de pauvreté du Cambodge est passé de 33,8 % à 17,8 % durant cette décennie. La croissance de l'économie cambodgienne a permis de maintenir des taux d'emploi et une croissance des revenus élevés, tandis que le ralentissement de la croissance démographique a contribué à augmenter les revenus par habitant.  

 

taux de pauvreté cambodge
Taux de pauvreté au niveau communal. sources CSES 2019/20 et Recensement général de la population du Cambodge 2019 

 

Hélas, le rapport indique que depuis 2020, le taux de pauvreté a augmenté de 2,8 points  et qu'environ 460 000 personnes sont passées sous le seuil de pauvreté. Il indique également que le monde rural est plus touché que les villes.

 

Des transferts d’argents vers les plus démunis

Au cours de la période COVID-19, le gouvernement a utilisé le registre existant "IDPoor" pour effectuer des transferts d’argent aux ménages enregistrés. Ces transferts en espèces ont apporté un soutien précieux aux plus démunis pendant la pandémie et ont freiné l'augmentation de la pauvreté et des inégalités. Bien que l'aide ait été rapidement renforcée, la couverture des transferts en espèces peut encore être améliorée selon ce rapport.

 

Pour Maryam Salim, de nombreux ménages restent vulnérables, avec peu d'épargne ou de filets de sécurité. 

Le Covid-19 a infligé un revers aux progrès du pays dans la lutte contre la pauvreté, car l'emploi et les salaires ont diminué.

 

Pour soutenir une reprise plus inclusive et plus résiliente après la pandémie et les chocs économiques qui l'ont accompagné, le rapport préconise que le Cambodge pourrait envisager une série de mesures politiques dont des transferts monétaires ciblés, des mesures visant à renforcer la protection sociale et des investissements dans la santé et l'éducation. 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité francophone du Cambodge, pensez à vous abonner à notre lettre d’information en cliquant sur ce lien. Précisez bien : l’édition du Cambodge et hop le tour est joué.

À bientôt.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale