Dimanche 17 janvier 2021

L'Art à l'EFI - École Française Internationale de Phnom Penh

Par Morgan HAVET | Publié le 20/11/2017 à 20:30 | Mis à jour le 27/12/2017 à 13:30
Photo : © Lucie Vincent
sras-art

C'est samedi 18 novembre que l'EFI École Française Internationale accueillait au sein de ses bâtiments à Koh Pich la troupe SRAS Theatre de Siem Reap. Raphaël Ferry, comédien et metteur en scène, est venu offrir son interprétation de Art, pièce écrite par Yasmina Réza en 1994, et qui a connu une renommée internationale avec plus de 35 traductions aujourd'hui.

Une centaine de personnes sont venues assister à la pièce. Les spectateurs ont, également, pu profiter d'un apéritif dinatoire organisé par Chez Flo et The Warehouse Phnom Penh. Dans l'assemblée, parents et enfants, mais aussi quelques professeurs de l'EFI. L'école, qui a fêté sa première année il y a peu, montre bien là son ambition de s'afficher comme un véritable lieu de vie et reste une école à part.

Amaury de Saint-Blanquat, administrateur et co-fondateur de l'école, et Élisabeth Rayer, directrice, montent sur scène pour présenter la pièce. Amaury se souvient d'avoir été époustouflé quand il avait vu la pièce à Paris il y a 20 ans. Elisabeth se révèle très heureuse de développer le programme culturel de l'école et souhaite organiser ce genre d'événement une fois par trimestre.

 

sras-art
© Lucie Vincent

 

On entend le brigadier qui tape contre le sol : les trois coups sont donnés. Raphaël Ferry, interprétant Marc, entre sur scène. Le silence est d'or. Le public captivé. Et il en restera ainsi durant toute la pièce, même chez les plus petits.

Tout part d'un tableau blanc. Serge (Patrick Vincent) invite Marc à venir voir son dernier achat. Observations. 200 000 Francs. Marc n'en revient pas et explose de rire. Il va annoncer la nouvelle à Yvan (Stéphane Basler) qui n'a pas d'avis sur la question, il est trop obnubilé et tourmenté par son mariage et sa belle-mère. Alors que les critiques n'avaient pour cible que l'art contemporain, les trois amis de toujours finiront par s'attaquer personnellement les uns les autres, abusant de franchise. Un simple tableau blanc fait exploser l'amitié dans un cataclysme.

Les rires éclatent dans l'audience tout au long des répliques. Même les enfants. Les derniers mots de Raphaël Ferry ont laissé place à un tonnerre d'applaudissements. Beaucoup ont adoré, ont trouvé le texte d'une très haute qualité et il en est de même pour les interprétations des trois acteurs.

La fin de la pièce a laissé place à une grande satisfaction chez le public, qui a pu échanger avec les acteurs autour d'un verre de vin. On attend donc le prochain événement culturel organisé par l'EFI avec impatience.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

Arsène Lupin, le gentleman français qui séduit le monde

La série Lupin: dans l’ombre d’Arsène vient de paraitre sur Netflix. Le célèbre gentleman cambrioleur, qui n’en est pas à sa première adaptation, a déjà ravi le coeur de fans dans le monde entier.