VOYAGE - A vélo autour du monde

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 18/05/2011 à 00:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 13:03

13 000 kilomètres. C'est la distance parcourue par Marion et Julien entre la France et le Cambodge à l'occasion de leur tour du monde à vélo. Un voyage destiné à promouvoir le don du sang et qui les a conduit à Phnom Penh pour quelques jours

 

(Crédit Photo: Julien Leblay)

Voyage autour de la planète
Julien Leblay et Marion Dumas Cheilletz ont quitté Saint-Genès-Champanelle, près de Clermont-Ferrand, le 4 juillet dernier. En onze mois, ils ont traversé l'Europe de l'Est et la Turquie jusqu'en Iran, où ils ont embarqué pour Dubaï puis l'Inde, avant d'arriver en Asie du sud-est. Chaque jour, sur leurs vélos tout chemin, les deux Français parcourent 70 kilomètres en moyenne, parfois même plus, comme au Laos où ils ont atteint 170 kilomètres en une journée. Mais l'épreuve la plus difficile de leur voyage reste la traversée des Alpes et l'ascension du Mont-Blanc, au sommet duquel ils ont accompli leur première action en déployant une banderole pour le don du sang.
Le voyage est aussi la meilleure occasion de vivre des moments forts et de faire des rencontres. Lors de notre rendez-vous, Marion et Julien ont évoqué parmi leurs plus beaux souvenirs, l'accueil chaleureux qui leur a été réservé dans les pays musulmans, en Turquie et en Iran, mais aussi en Serbie, malgré les difficultés à communiquer. Fraîchement arrivés à Phnom Penh, ils se sont enthousiasmés pour le Cambodge, appréciant la sérénité des khmers, leur gentillesse et leur sourire. Mais le but de leur voyage est loin d'avoir été oublié et une collecte de sang a été organisée lors de leur passage dans la capitale.

A vélo pour le don du sang
Grâce à leur tour du monde, Julien et Marion comptent bien montrer que donner son sang est un acte important et simple à accomplir "Donner son sang est bien plus facile que faire le tour du monde à vélo !", s'amuse Marion. Leur choix de s'engager pour cette cause ne s'est pas fait par hasard. En 1997, Julien a été transfusé suite à un grave accident. Frustré de ne pas pouvoir donner son sang en tant qu'ancien transfusé (selon la loi française), il décide de dédier ses voyages à la promotion du don du sang. Il accomplit alors un tour d'Europe et rallie la ville de Lima (Pérou) à Ushuaïa, en Argentine, toujours à vélo.
Dans chaque pays traversé au cours de leur voyage, les deux Français rencontrent les acteurs qui oeuvrent pour le don du sang. Lorsque Marion et Julien sont arrivés dans la capitale au début du mois, le Rotary de Phnom Penh et le Centre national de transfusion du sang ont ainsi organisé un don du sang à l'hôpital Ang Duong. A leur retour, leur engagement continuera. Julien et Marion prévoient des conférences et un film pour promouvoir le don du sang à travers le récit de leur expérience.

Au final, les deux cyclistes auront traversé une vingtaine de pays, mais le Cambodge restera une étape marquante. Marion envisage même de suivre une formation pour revenir travailler dans une ONG. Après un passage à Siem Reap, ils reprendront la route vers la Malaisie, Singapour, l'Indonésie, l'Australie et enfin la Nouvelle-Zélande où ils devraient arriver en septembre, juste à temps pour assister à la coupe du monde de rugby. Ils auront alors parcouru 27.000 kilomètres. En Nouvelle-Zélande, Julien pourra donner son sang puisque la loi l'y autorise. Et dans un an, à leur retour en France, Julien et Marion se marieront.

Léa Guichou (lepetitjournal.com) mercredi 18 mai 2011

Plus d'informations: http://voyage-grand-coeur.org

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale