TEST: 2248

El Nino touchera le Cambodge en avril et mai

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 23/01/2019 à 20:00 | Mis à jour le 04/02/2019 à 08:47
Photo : Un paysan cambodgien durant un épisode de sécheresse. Crédits : Oxfam GB Asia / Flickr Creative Commons
paysan cambodge secheresse

Le Cambodge va être soumis durant les mois d'avril et de mai au phénomène météorologique El Nino, qui se traduit par de très fortes chaleurs et des risques de sécheresse.

Le Cambodge sera fortement influencé par le phénomène météorologique El Nino durant les mois d’avril et de mai, selon une déclaration du gouvernement cambodgien de la météorologie datant du 17 janvier. Les températures pourraient atteindre 42 degrés Celsius, et les précipitations devraient être très faibles, ce qui pourrait avoir pour conséquence une sécheresse et des risques accrus de feux de forêt durant ces deux mois.

El Nino implique un cycle de températures chaudes et froides affectant les tropiques et les régions subtropicales. Le porte-parole du ministère de la météorologie et de l’eau Chan Yutha a rappelé que le phénomène El Nino était lié au réchauffement de la surface de l’océan Pacifique. Lundi, le ministère cambodgien de l’environnement a publié un avertissement à propos des feux de forêt dans les réserves naturelles et les corridors de conservation de la biodiversité.

En 2016, El Nino a causé une grave sécheresse au Cambodge. Plus de 10 millions de mètres cubes d’eau avaient été distribués dans les districts les plus touchés. Le gouvernement avait alors déclaré que 18 des 25 provinces avaient été gravement affectées, affectant 2,5 millions de personnes, dont environ 950 000 enfants selon l’ONG Save the Children. L’Organisation mondiale de la santé a estimé que plus de 60 millions de personnes ont été affectés par El Nino en 2016, notamment en Amérique latine, dans les Caraïbes, dans l’est et le sud du continent africain et dans la région Asie-Pacifique.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale