Jeudi 2 avril 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Discrimination à l’embauche pour les personnes LGBTIQ au Cambodge

Par Virginie Vallée | Publié le 16/12/2019 à 11:23 | Mis à jour le 16/12/2019 à 11:58
Photo : Photo de couverture du rapport du CCHR
lgbt cambodge discrimination travail

D'après une ONG cambodgienne de défense des droits de l'homme, 20% des personnes LGBTIQ au Cambodge subissent des discriminations à l'embauche.

Le Centre cambodgien pour les droits de l’homme (CCHR) a XXQUANDXX publié un rapport intitulé « le droit à la non discrimination sur la base de l’orientation sexuelle, identité et expression de genre et caractéristiques sexuelles dans l’emploi au Cambodge ». Celui-ci met en avant les difficultés rencontrées par les personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, intersexuelles et queer) à être acceptée dans le milieu professionnel.

Entre novembre et décembre 2018 le CCHR a entrepris de recueillir un maximum de témoignages sur les conditions dans lesquelles des personnes LGBT ont postulé à des emplois et travaillent. Avec cet objectif des enquêteurs ont parcouru les provinces de Banteay Meanchey, Battambang, Kampong Chhnang, Kampot, Siem Reap, Preah Sihanouk et Phnom Penh en quête de témoignages.

Au total 118 personnes ont été interrogées. Un cinquième des personnes interrogées ont déclaré avoir essuyé un refus à l’embauche en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. 65% des personnes refoulées lors d'entretiens ont indiqué que cela avait eu lieu à plusieurs reprises. 25% des personnes interrogées ont caché leur identité lors d’entretiens et plus de la moitié l’ont fait par peur de ne pas avoir le poste pour lequel ils avaient posé une candidature.

36% des personnes interrogées déclarent avoir été victimes de discrimination et d’intimidation (harcèlement verbal, injures) sur leur lieu de travail : 61% par des clients, 45 % par des collègues et 6% par leur employeur. Les entretiens ont confirmé une observation précédente, les choix du secteur de carrière pourraient résulter en partie de l'auto-limitation développée par les membres de la communauté LGBTIQ dans le contexte plus large de la discrimination sociale.

Autre constat, parmi les personnes qui ont déclaré que leur candidature avait été rejetée en raison de leur orientation sexuelle, plus de la moitié des répondants (66%) n'ont jamais signalé ou ne se sont plaints de discrimination. Les raisons les plus citées pour avoir gardé le silence sont qu’ils ne savaient pas à qui les signaler ou n'avaient aucun espoir de recevoir du soutien. Pour les répondants qui ont signalé ces refus d’emploi, la plupart des individus l’ont fait à leurs amis ou famille.

« Le gouvernement cambodgien doit prendre des mesures concrètes pour assurer l'égalité des personnes LGBTIQ avec le reste de la population, et afin de prévenir les discriminations contre ces groupes », a déclaré Chak Sopheap, directrice du CCHR.

Selon le CCHR, le cadre juridique cambodgien ne contient aucune protection explicite contre la discrimination sur la base de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre, ni en général ni dans les dispositions spécifiquement liées à l'emploi. Le rapport recommande un changement dans la législation pour interdire les discriminations à l’embauche des personnes LGBT.

Exposition au centre Bophana

Le Centre Bophana accueillera « ma voix, mes droits », un événement organisé par le Centre cambodgien pour les droits de l’homme, du 16 au 31 décembre. En plus d’une exposition de photographies et de portraits de 15 femmes actives dans la défense des droits de l’homme et des droits des lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et travestis, une présentation du rapport sera proposée lors de l’exposition.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien. L'information est un travail d'intérêt public, mais qui a un coût de production.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bucarest Appercu

Kaufland et Glovo: livraisons gratuites pour les personnes âgées

Les personnes de plus de 65 ans et les personnes handicapées peuvent commander des produits d'épicerie auprès du détaillant Kaufland par téléphone et les produits seront livrés à leur domicile gratuit