Lundi 21 mai 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

20 partis inscrits pour les prochaines élections

Par Pierre MOTIN | Publié le 16/05/2018 à 19:00 | Mis à jour le 16/05/2018 à 19:00
Photo : Le bâtiment de l'assemblée nationale cambodgienne. Crédits : Matthew Klein / Flickr Creative Commons
assemblee-nationale-cambodge

La Commission électorale nationale (CEN) a annoncé lundi 14 mai que 20 partis politiques s’étaient enregistrés dans le cadre des élections législatives de juillet 2018.

Le Parti du peuple cambodgien (CPP), le Cambodian Youth Party, le Cambodian Nationality Party et le Khmer National United Party ont déjà été officiellement admis à participer aux élections. La CEN examine actuellement les documents des 16 autres partis.

Le CNRP, principal parti d’opposition cambodgien, a été dissous en novembre par la cour suprême cambodgienne et n’a par conséquent pas pu s’enregistrer auprès de la CEN. L’ancien dirigeant du CNRP Sam Rainsy a lancé un appel au boycott des élections, aussitôt condamné par le gouvernement cambodgien.

Le Comité pour des élections libres et équitables au Cambodge (Comfrel), une ONG indépendante, a annoncé mardi 15 mai qu’il n’enverra pas d’observateurs pour les élections de juillet. Le Comfrel a justifié cette décision en arguant qu'il craignait que ses membres soient de nouveau accusés de « soutenir une révolution de couleur », comme ce fut le cas lors de leur observation des élections locales de juin 2017.

En avril, le gouvernement cambodgien a annoncé le déploiement de plus de 80 000 membres des forces de sécurité - soldats, policiers et gendarmes - pour assurer la sécurité et l’ordre public durant les élections. Environ 20 000 “gardes des villages”, des citoyens bénévoles, seront eux aussi chargés de la sécurité du scrutin.

Les élections auront lieu le 29 juillet prochain, et la CEN a annoncé que la campagne électorale s’étendra du 7 au 27 juillet.

Durant les dernières élections générales de 2013, huit partis étaient en lice. Le parti du Premier ministre Hun Sen avait remporté 68 sièges de députés contre 55 pour le CNRP.

 

0 CommentairesRéagir