Lundi 19 février 2018
Bucarest
Bucarest
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PETITE ENFANCE - Comment façonner le bonheur de votre enfant?

Par Petite enfance | Publié le 23/11/2017 à 00:00 | Mis à jour le 23/11/2017 à 00:00
Photo : marques d'affection des parents pour leurs enfants
affection-des-parents-pour-leurs-enfants

Nous vivons tous des vies plus ou moins stressantes et nous avons des préoccupations multiples, mais il est clair que l'une des choses les plus importantes que nous devons faire est de donner à nos enfants de l’attention et de l’amour. Les recherches en cours de la dernière décennie mettent en évidence le lien entre l'affection reçue dans l'enfance et les chances accrues pour que l'enfant soit en bonne santé et heureux dans le futur.

 

 

 

Une meilleure estime de soi, une performance scolaire optimisée, une communication parent-enfant renforcée et moins de problèmes psychologiques et comportementaux ont été associés à l'affection donnée à ses enfants.

Pour Boris Cyrulnik, ‘le bon développement de la petite enfance est un enjeu individuel, familial et social majeur’. Il parle de la nécessité d’une ‘niche sensorielle’.
Il y a eu un certain nombre d'études récentes qui mettent en évidence la relation entre l'affection parentale d'un côté et le bonheur et le succès des enfants de l'autre côté. Les chercheurs impliqués dans ces études ont conclu que l'hormone ocytocine pourrait être responsable de cet effet. L'ocytocine est un produit chimique libéré dans le cerveau pendant les périodes où une personne ressent de l'amour et une vraie communication. Il a été démontré qu'il aide les parents à tisser des liens avec leurs enfants, en leur apportant un sentiment de confiance et de soutien entre eux. Ce lien aide très probablement notre cerveau à produire et à utiliser de l'ocytocine, ce qui permet à l'enfant de ressentir plus d'émotions positives.

Les chercheurs ont également étudié les avantages du contact peau-à-peau pour les nourrissons. Cette interaction spéciale entre la mère et le bébé, aide à calmer les nourrissons afin qu'ils pleurent moins et dorment mieux. Il a également été démontré que cela peut stimuler le développement du cerveau. Les enfants qui vivaient dans un environnement défavorisé comme un orphelinat par exemple, avaient très souvent des taux plus élevés de cortisol, l'hormone du stress, que ceux qui vivaient avec leurs parents. Les scientifiques croient que le manque de contact physique dans les orphelinats est un facteur majeur dans ces changements physiques.

Enfin, de nombreuses études sur les effets du massage montrent les avantages qu'il offre pour réduire l'anxiété chez les enfants. Le massage est également un bon moyen pour les parents de se connecter à leurs enfants, à la fois physiquement et émotionnellement. Dès l'enfance, un parent peut commencer à masser son enfant, ce qui peut créer un lien fort. Des études ont démontré également que les enfants et les adultes qui reçoivent des massages ressentent moins d'anxiété pendant le stress scolaire, les séjours à l'hôpital et d'autres événements stressants.

Alors, comment pouvez-vous apporter plus de câlins dans la journée à votre famille?

À partir du moment où vous ramenez votre bébé à l'hôpital, assurez-vous de le tenir, de le toucher et de le bercer dans vos bras. Passez de nombreux moments précieux à entrer en contact avec votre bébé afin que sa peau puisse toucher la vôtre.

Quand l'enfant sera plus grand, amusez-vous en faisant des activités divertissantes comme danser ensemble ou créer des jeux sympathiques comme par exemple, faire semblant d'être un gentil monstre l'étreignant ou l'embrassant.


Assurez-vous que les câlins fassent bien partie de votre routine quotidienne en vous fixant des moments clefs dans votre journée pour "l'instant câlin".

Une autre idée intéressante est d'utiliser l'affection tout en disciplinant votre enfant. Lorsque vous leur parlez de ce qu'ils ont fait de mal, mettez votre main sur leur épaule et faites-leur un câlin à la fin de la conversation pour leur assurer que, même si vous n'êtes pas satisfait de leur comportement, vous les aimez toujours. Si vos enfants frappent leur sœur ou leur frère, serrez-les dans vos bras et expliquez-leur que les câlins sont plus agréables que de frapper.

Enfin, faites attention de ne pas aller à la mer et d'étouffer vos enfants en les surprotégeant en public. Respectez leur niveau de confort individuel, et soyez conscient que cela va changer à mesure qu'ils franchissent différentes étapes jusqu'à devenir parfaitement autonomes.

 

Le-Carrousel-école-maternelle-Bucarest

Petite enfance

Une mine de conseils pratiques pour accompagner le développement des tous petits, en collaboration avec Le Carrousel, école maternelle et primaire francophone à Bucarest
0 CommentairesRéagir

Communauté

LA ROUMANIE VUE PAR - L'historienne Catherine Durandin

Pour notre rubrique "La Roumanie vue par...", nous sommes allés à la rencontre de Catherine Durandin, une historienne française qui a beaucoup écrit sur la Roumanie. Chevalier de la Légion d'Honneur e

Que faire à Bucarest ?

ESCAPADES - Guide Vert Michelin: Bucovine, pays des Hêtres

Pour cette fin d’hiver, nous vous proposons une promenade dans le Nord-Est du pays, en Bucovine (la partie Nord de la région moldave), pour découvrir ses trésors de spiritualité roumaine et ses inoubl