Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2245

LE SAVIEZ-VOUS - Les champion(ne)s dont la Roumanie est fière

Par Sarah Taher & Grégory Rateau | Publié le 23/08/2021 à 00:00 | Mis à jour le 23/08/2021 à 11:02
LE SAVIEZ-VOUS - Les champion(ne)s dont la Roumanie est fière

Ils, elles sont devenu(e)s des héros, des héroïnes, en marquant l'histoire du sport en Roumanie. LePetitJournal.com de Bucarest tenait à vous présenter quelques un(e)s des plus grand(e)s champion(ne)s roumain(e)s qui sont et ont été porteurs d'espoir pour les générations passées et présentes, ayant fait vibrer le pays en devenant des symboles forts et continuant aujourd'hui à inspirer leurs compatriotes à travers leur courage et leur détermination.

 

 

Nadia Comaneci

Nadia Comaneci est entrée dans l’histoire comme étant la première gymnaste à obtenir la note maximale de 10 aux Jeux Olympiques. Cela eut lieu en 1976, aux Jeux Olympiques de Montréal, durant lesquels elle éblouit le jury avec son parfait enchaînement aux barres asymétriques, alors qu’elle n’avait que 14 ans. Pour la petite anecdote, les juges n'étaient tellement pas préparés à donner cette note, qu'il apparut 1.00 au lieu de 10.0 sur les tableaux d'affichage des scores qui n'étaient pas paramétrés pour indiquer cette note d'excellence. Nadia Comaneci est aussi considérée comme l'une des meilleures sportives du XXe siècle.

 

Nadia Comanec

 

 

Ilie Nastase

Ilie Nastase était reconnu comme l'un des plus importants joueurs de tennis des années 70. Il a été 2 fois numéro 1 mondial, en 1972 quand il remporta l’US Open et en 1973 pour le tournoi de Roland-Garros. Tout au long de sa carrière il gagna 87 tournois en match simple et 55 en double messieurs. Ce qui contribua fortement à son succès fut aussi son sens incomparable du spectacle et son caractère qui a encore aujourd'hui des goûts de scandales, Nastase n'hésitant pas à amuser le public et à s'en prendre verbalement à l'arbitre, ce qui lui a valu le surnom de Nasty.

 

Ilie Nastase

 

 

Ivan Patzaichin

Ivan Patzaichin, est une vraie légende du kayak. Ce Roumain lipovène, originaire de Tulcea, a été quadruple champion olympique (en 1968, 1972, 1980 et 1984) et neuf fois champion du monde de sa discipline entre 1970 et 1980. Il est aussi connu pour être le «champion à la pagaie cassée», car au cours d’une course de qualification, sa pagaie s’est cassée, et celui-ci a terminé sa course ainsi, sur la dernière place. Après des contestations de la part des officiels roumains, Ivan a participé à des requalifications et a même gagné la finale.

 

Ivan-Patzaichin

 


Lucian Bute

Avec un palmarès de 30 victoires parmi lesquelles 24 par KO, Lucian Bute a été champion de l’IBF dans la catégorie des super-moyens, titre qu’il a défendu de 2007 à 2012. En 2011 il affronte pour la première fois en Roumanie le Français Jean-Paul Mendy, match qu’il réussit à remporter par KO. Ce fut le match de boxe le plus suivi dans l’histoire de la télé roumaine.

 

lucian-bute

 


Gheorghe Hagi

Surnommé le Maradona des Carpates, Gheorghe Hagi est un footballeur qui a inspiré une grande partie de la nouvelle génération de joueurs de foot en Europe, considéré comme un des meilleurs milieux de terrains en Europe dans les années 80 et 90.
Il rejoint le club Steaua Bucarest et remporte 3 fois le Championnat de Roumanie et 2 fois la Coupe de Roumanie. Il dispute trois Coupes du monde et trois championnats d'Europe avec son équipe roumaine. Dans les années 1990, il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs du monde, notamment lors de ses passages au Real Madrid et au FC Barcelone. En 1999, il est élu à la 25e place parmi les 100 plus grands joueurs du XXe siècle selon un sondage des lecteurs du World Soccer1. Il est aussi cité dans la liste « FIFA 100 » des 125 plus grands joueurs vivants, établie par Pelé et la FIFA en 2004.

 

 Gheorghe Hagi

 

 

Iolanda Balas

Iolanda Balas, athlète roumaine issue de la minorité hongroise, a dominé la scène internationale dans la discipline du saut en hauteur pendant une décennie, remportant deux titres olympiques. Entre 1957 et 1967, rien ne semblait l’arrêter: elle remportait 150 compétitions consécutives. Elle a dépassé son propre record mondial dans sa discipline 14 fois d'affilée, portant ainsi le record du monde du saut en hauteur de 1,75 m à 1,91 m.

 

Iolanda Balas

 

 

Tiberiu Useriu

Pour la troisième année consécutive, le roumain Tiberiu Useriu a remporté l'ultra-marathon le plus difficile au monde, le 6633 Arctic Ultra, qui est organisé au Cercle Polaire : 617 km et une température moyenne de -30°C. Malgré les mises en gardes des médecins, Tiberiu n'a pas voulu abandonner et a réussi cet exploit en 7 jours et environ 5 heures. L'année passée, Tiberiu a rédigé son étonnante autobiographie, dans laquelle il nous fait partager son existence hors-norme: ses huit ans de prison, ses braquages armés en Allemagne et en Autriche, ses tentatives d'évasions et ses multiples professions.

 

Tiberiu Useriu

 


Simona Halep

Simona Halep a remporté 16 tournois en simple sur le circuit WTA depuis 2013 et a obtenu ses meilleurs résultats en tournoi du Grand Chelem lors de deux finales à Roland-Garros en 2014 et 2017 et une à l'Open d'Australie en 2018. C'est au tournoi de Rome en mai 2013, lorsqu'elle atteint les demi-finales en battant d'excellentes joueuses telles que Agnieszka Radwańska ou Jelena Janković, que son envolée professionnelle commence. Le 9 octobre 2017, elle devient numéro 1 mondiale à l'issue du tournoi de Pékin. Depuis, la Roumanie entière vibre à l'ascension de cette héroïne que rien ne semble pouvoir arrêter.

 

simona-halep

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir