Vendredi 23 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

RAPPORT - La diaspora RO serait la cinquième plus grande au monde

Par Grégory Rateau | Publié le 19/07/2019 à 00:00 | Mis à jour le 19/07/2019 à 00:00
Photo : Pixabay.com
diaspora roumaine 5ème plus grande au monde rapport

La diaspora roumaine est la cinquième plus grande au monde par rapport à la population totale du pays, selon un rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) cité par G4media.ro. Le rapport, intitulé Talent Abroad: une étude des émigrants roumains, a été commandé par le ministère des Affaires étrangères roumain.

 



Il en ressort qu'en 2015/2016 environ 3,6 millions de personnes nées en Roumanie vivaient dans des pays de l'OCDE. Entre 2000/2001 et 2015/2016, le nombre d'émigrants roumains a augmenté de 2,3 millions, principalement entre 2005/2006 et 2010/2011. En outre, en 2015/2016, 17% de toutes les personnes nées en Roumanie vivaient dans des pays de l'OCDE. Alors que la Roumanie se classait au cinquième rang de la population totale d'émigrants, elle affichait le taux d'émigration le plus élevé des dix principaux pays d'origine des émigrants vivant dans les pays de l'OCDE.



Selon le rapport, plus de 97% des émigrants roumains dans le monde vivent dans les pays de l'OCDE. La grande majorité des émigrants roumains (93%) vivant dans les pays de l'OCDE en 2015-2016 étaient basés dans dix pays seulement et 90% vivaient dans un pays européen.



L’Italie était le premier pays d'accueil avec près d’un tiers de la population émigrée roumaine (plus d’un million). Viennent ensuite l’Allemagne (680 000) et l’Espagne (573 000). La plupart des autres émigrants vivaient au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Hongrie, en France ou au Canada.



Entre 2000/2001 et 2015/2016, la population d'origine roumaine au Royaume-Uni a été multipliée par 33, tandis que le nombre d'émigrants roumains en Italie et en Espagne a été multiplié par 13 et par 10 respectivement. La forte croissance de ces pays explique en grande partie l'expansion de la diaspora roumaine dans son ensemble au cours de cette période. Israël est le seul pays de l'OCDE où le nombre d'émigrants roumains a diminué au cours des 15 dernières années, en raison du vieillissement de la communauté roumaine et de l'afflux extrêmement limité de migrants.



Le rapport montre également que près des deux tiers des émigrants roumains en Europe ont déclaré avoir émigré pour des raisons professionnelles, notamment au Royaume-Uni (75%), en Italie (67%) et en Espagne (63%). Le deuxième motif le plus important de l'émigration était la famille, représentant 31% dans l'ensemble de l'Union européenne. Alors que l'emploi était la principale raison de l'émigration, seul un émigré roumain sur sept dans l'Union européenne a déclaré avoir reçu une offre d'emploi avant son départ.



Dans le même temps, en 2015/2016, 23% des émigrants roumains âgés de 15 ans et plus vivant dans les pays de l'OCDE avaient un niveau d'instruction élevé, soit 11 points de moins que l'ensemble de la population née à l'étranger. Les destinations nord-américaines avaient la plus forte proportion d'émigrants roumains diplômés de l'enseignement supérieur parmi les principaux pays de destination: 54% aux États-Unis et près de 80% au Canada. Les émigrants roumains en France et au Royaume-Uni avaient également, en moyenne, un niveau d'éducation relativement élevé: environ 35% d'entre eux avaient atteint l'enseignement supérieur en 2015/2016 dans ces deux pays. Le niveau d'instruction était beaucoup plus bas en Italie, principal pays de destination, avec seulement 7% des émigrants roumains déclarant avoir un niveau d'éducation élevé.



L’Allemagne est le principal pays de destination des pays de l’OCDE pour les émigrés roumains hautement scolarisés, avec près d’un émigrant roumain hautement scolarisé sur cinq. Environ six émigrants roumains peu scolarisés sur dix vivaient en Italie ou en Espagne. Plus du tiers des émigrants roumains peu scolarisés vivaient en Italie puis juste après il y a l'Espagne, qui a accueilli environ 20% des émigrants roumains peu instruits en 2015/2016.



Le rapport dans son intégralité est disponible ici.

 

 

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Le Bucarest de Paul Morand

Au début du XXe siècle, le père du diplomate Paul Morand se dédiait entièrement aux arts, occupant la fonction de directeur de l’École nationale supérieure des arts décoratifs, et fréquentant des cerc

Expat Mag

Melbourne Appercu
FAMILLE

Littérature enfantine : le top 6 des auteurs australiens

Votre petit se prépare pour son premier jour en crèche ou dans une maternelle australienne? Un petit tour d’horizon des livres pour enfants les plus populaires, écrits par des auteurs australiens.