TEST: 2245

Poutine voit "un bon potentiel de coopération" avec la Roumanie

Par Grégory Rateau | Publié le 21/05/2021 à 00:00 | Mis à jour le 21/05/2021 à 12:01
Vladimir Putin

"Nous comptons sur le développement de relations mutuellement avantageuses avec la Roumanie", a déclaré le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine en souhaitant la bienvenue aux ambassadeurs de plusieurs pays, dont le nouvel ambassadeur de Roumanie Cristian Istrate, a rapporté Hotnews.ro.

 

La Russie est prête à travailler avec les Roumains pour intensifier les liens politiques, économiques et humanitaires, a déclaré Poutine. "Il existe un bon potentiel de coopération en ce qui concerne la région de la mer Noire", a-t-il ajouté, abordant un sujet délicat à un moment où le président roumain Klaus Iohannis mettait en garde contre la montée des tensions.

Fin avril, le Conseil national de défense (CSAT) s'est réuni sur la situation dans la région de la mer Noire et l'accumulation de troupes russes à la frontière avec l'Ukraine.

"Nous connaissons bien la situation sur le terrain. Nous sommes extrêmement inquiets, mais je veux assurer aux Roumains que nous sommes au top de la situation", a déclaré à l'époque le président Iohannis, selon G4media.ro.

Plus récemment, le 10 mai, après un sommet virtuel du format Bucarest neuf (B9), Iohannis et le président polonais Andrzej Duda ont déclaré qu'il était nécessaire de renforcer la présence militaire alliée, y compris la participation américaine, dans la partie sud du flanc oriental, au milieu de la situation sécuritaire préoccupante en mer Noire.

Les liens entre la Roumanie et la Russie, généralement froids, se sont encore détériorés après que les autorités roumaines ont déclaré Alexey Grishaev, l'adjoint de l'attaché militaire de l'ambassade de Russie en Roumanie, persona non grata. La décision a été prise "étant donné que ses activités et actions violaient les dispositions de la Convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques", a déclaré le ministère des Affaires étrangères (MAE).

Le 11 mai, la Russie a expulsé un diplomate roumain en réponse à la "décision injustifiée" de la partie roumaine.

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
4 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

vivadest ven 21/05/2021 - 13:23

Beaucoup de gens blablatent à tord et à travers à propos de la Russie, reproduisant les clichés qui les arrangent. Il est intéressant de lire le livre d'Hélène Carrère D'Encausse: L'Empire d'Eurasie, pour mieux comprendre la mentalité de l'ours russe et le destin géopolitique particulier de la Russie. Et comprendre comment l'Ukraine et la Crimée ont été inclus sur son territoire, quand aux etc... on attend des précisions sur les annexions de Poutine.

Répondre
Commentaire avatar

Jihème ven 21/05/2021 - 10:21

Qui le premier a massé des troupes à la frontière de qui ? Qui a refusé les avances de partenariat faites par qui il y a déjà longtemps ? Qui fait de la surenchère militaire pour relancer une guerre froide qui n'a plus lieu d'exister ? Qui s'est mis dans une position de vassalisation par rapport à qui au point d'en perdre toute autonomie de décision ? Voila quelques questions qu'il serait bon de se poser.

Répondre
Commentaire avatar

Nonoscu ven 21/05/2021 - 07:39

Il ne faut surtout pas faire confiance à Poutine, il a tendance à confondre la coopération avec la colonisation. Voir Ukraine, Crimée etc.

Répondre
Commentaire avatar

Jihème lun 24/05/2021 - 09:43

Serait-il le seul dans ce cas de figure ?

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale