Lundi 22 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ESCAPADES - Guide Vert Michelin: Paysages et légendes danubiennes

Par Escapades en Roumanie | Publié le 25/03/2019 à 13:00 | Mis à jour le 26/03/2019 à 07:14
Decebalus Rex

Pour ce début de printemps, votre Guide Vert Michelin vous propose un voyage au coeur d'histoires danubiennes, de légendes et de paysages extraordinaires.

 

Les vestiges romains de Drobeta-Turnu Severin et l’Île de Șimian

L’itinéraire que nous vous proposons commence par la ville de Drobeta-Turnu Severin, située dans le Sud-Ouest du pays. Elle garde encore des vestiges antiques et médiévaux qui témoignent de l’histoire tumultueuse de la région. Vous y trouverez les vestiges du Castrum Romain de Drobeta (la première cité en pierre bâtie par l’empereur romain Traian entre 103 et 105 ap. J.-C. sur le territoire de Dacia), de l’amphithéâtre, des thermes romains qui portent encore les traces de la Vème Légion Macedonica, et les vestiges du Pont du Traian bâti selon les plans de l’architecte Apollodore de Damas.

 

A proximité du Pont du Traian, vous pouvez prendre un petit bateau qui vous emmènera en quelques minutes sur l’Île de Șimian. Celle-ci abrite aujourd’hui quelques vestiges de l’Île Ada Kaleh (déplacés d’Ada Kaleh en 1970, lors de la construction des deux hydrocentrales électriques) dont la Forteresse et une partie du cimetière musulman (qui abrite aujourd’hui le tombeau du derviche Mișkin-Baba).          

 

De retour dans la ville de Drobeta-Turnu Severin, vous pouvez faire aussi un petit arrêt aux ruines de la Forteresse Médiévale de Severin qui date du 13e siècle.

 

Les Portes de Fer et l’Île Ada Kaleh

 

En prenant la route DN6 vers l’Ouest de la ville, vous pourrez atteindre le Barrage des Portes de Fer (Barajul Porțile de Fier) avec son lac artificiel, qui fait partie de l’Hydrocentrale des Portes de Fer I inaugurée en 1972 - une des plus grandes constructions de son genre en Europe.

 

Pour la construction de son réservoir d’eau, la petite île d’Ada Kaleh (avec presque 600 habitants) a dû être submergée. La plupart de ses résidents ont dû s'installer à Drobeta-Turnu Severin, Orşova, Constanța ou ont émigré en Turquie.

 

Située à 3 km en aval de la ville d'Orşova, ayant 1,7 km de longueur et 400 m de largeur, l’île a été habitée depuis l'Antiquité, étant connue sous plusieurs noms: Cyraunis (selon Hérodote), Carolina (selon les Autrichiens), Ada-yin Kebin (« La Grande Île » selon les Turcs), Ostrov (selon les Roumains). Le nom qui est resté dans la mémoire collective est celui d’Ada Kaleh, datant du 19e siècle, d'après la version turque Ada-Kale (« L'Île Forteresse »).

 

Etant sous l’occupation turque depuis le 15e siècle, l'île a acquis une grande importance stratégique pour eux et pour l'Empire des Habsbourg après le siège de Vienne (1683) et le retrait des Ottomans de l’Europe Centrale. Au fil du temps, l’occupation de l'île oscille entre celle autrichienne et celle turque.

 

La Forteresse d’Ada Kaleh (qui se trouve maintenant sur l'île Șimian) a été construite pendant la période du prince Eugène de Savoye-Carignan (d’entre les 17e et 18e siècles) sous la forme d'une étoile allongée, selon le modèle de l'architecte Vauban. Etant une des plus importantes constructions de ce type en Europe, ses travaux ont commencé au début du 18e siècle quand l'île a été reliée à la côte par une chaîne de navires pour faciliter le transport des matériaux. Achevée en 1737, la construction comprenait des casemates et des bastions liés entre eux par des tunnels massifs en pierre. La forteresse actuelle conserve encore un poste de garde parmi les vingt d'origine.

 

Une de plus intéressantes personnalités d’Ada Kaleh reste le derviche Mișkin-Baba qui était venu sur l’île, après avoir renoncé à son trône en Asie Centrale, en 1786. Dernier prince Samanide, de la Dynastie Ouzbek de Boukhara, il est devenu le protecteur prophète de l’île, guérissant des malades et faisant des miracles, selon les légendes.

 

Attribuée à la Roumanie en 1923, avec l'accord de la population locale, l'île d’Ada Kaleh a bénéficié d'un statut spécial pendant les deux Guerres Mondiales. Elle reste célèbre pour ses produits particuliers : le sorbet, les narguilés, le café turc cuit au sable chaud, les fameuses cigarettes d’Ada Kaleh, le loukoum, l’huile et le parfum des roses ou encore les bijoux.

           

Les Marmites du Danube et la Sculpture de Décébale

 

En suivant l’itinéraire au bord du Danube, sur le DN 57, vous passerez par la ville d’Orșova dans le comté de Mehedinți, pour arriver aux Marmites du Danube (Cazanele Dunării). Après avoir dépassé le village d’Eșelnița, vous apercevrez facilement sur la rive serbe du Danube la Table de Trajan (Tabula Traiana) qui existe depuis approximativement 2 000 ans.  

 

Les Petites Marmites s’ouvrent avec une impressionnante sculpture du dernier roi des Daces, Décébale (Decebal, roi entre 87 et 106 ap. J.-C.). Le monument, érigé entre 1994 et 2004, est la plus haute sculpture en roche d’Europe.

 

 

Après une petite pause pour prendre des photos, vous pouvez continuer l’itinéraire vers le Monastère Mraconia dont l’église a été érigée en 1993. Le monastère date depuis le début du 16e siècle.

 

 

Le Massif Ciucarul Mare et la Grotte de Ponicova

 

Le Danube est bordé sur la rive roumaine par les massifs karstiques des Carpates qui vous offrent une perspective inoubliable sur le Défilé des Portes de Fer.   

 

 

 

Pour profiter d'un point de vue imprenable sur les Grandes Marmites, vous pouvez monter sur le massif de Ciucarul Mare - vrai paradis des randonneurs. Le massif fait partie du Parc Naturel des Portes de Fer (Parcul Natural Porțile de Fier) qui offre d’extraordinaires paysages de montagnes surplombant les gorges du Danube.

 

 

La randonnée que nous vous proposons (d’environ deux heures) commence près du village de Dubova, depuis la DN 57 (la route est marquée avec un triangle jaune). Après une demi-heure de montée vous pourrez atteindre le premier point d’observation dont la perspective qui s’ouvre sur les Grandes Marmites et sur le massif Veliki Strbac de la rive serbe du Danube vont vous laisser bouche bée.

 

 

En continuant la randonnée, cette fois-ci sur un terrain plat, vous arriverez à un autre point d’observation spectaculaire qui s’ouvre sur le Golfe de Dubova et qui vous permettra de jouir de la végétation sous-méditerranéenne qui couvre le massif.

 

 

Nous vous suggérons d’utiliser des bâtons de randonnée pour avertir de votre présence les quelques vipères qui résident sur le massif. En quittant ce point, le sentier vous emmènera vers la zone initiale de randonnée qui descend vers le DN 57.

 

 

Vous pouvez également visiter la Grotte de Ponicova qui traverse le massif Ciucarul Mare, ayant plusieurs entrées dont une accessible en bateau depuis le Danube, située à la base du massif, et une autre accessible depuis la DN 57, située dans la vallée de la petite rivière Ponicova. Elle est la plus grande grotte du Défilé du Danube.

 

 

 

Pour les arrêts nécessaires, nous vous recommandons à Drobeta-Turnu Severin et à Orșova:

Hébergement/Restauration:

Continental, B-dul Carol I nr. 2, Drobeta-Turnu Severin;

Meridian, Str. Eroilor nr. 12 rte de Moldova Nouă, Orșova;

Caraș, Str. Zona Gării, Orșova.

 

Pour plus de suggestions, ainsi que pour calculer votre itinéraire, consultez le Guide Vert Michelin Roumanie et les sites Internet.

 

Equipe édition et photos:

Andra-Florentina Ostafi,

Raluca-Elena Iarca,

Theodor Cepraga.

 

Plan de Région:

Cartographie Michelin.

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s)Réagir