TEST: 2245

OÙ ALLER CE WEEK-END ? - Le printemps, idéal pour une visite du Delta

Par Grégory Rateau | Publié le 09/05/2019 à 00:00 | Mis à jour le 09/05/2019 à 07:07
Photo : Photo: Wikipedia / Ioan Cepaliga
printemps roumanie découverte Delta du Danube escapades tourisme week-ends

Les week-ends prolongés vont se succéder à la belle saison et vous ne savez pas où aller. Vous hésitez car les endroits sont déjà pleins et les plages encombrées. Nous avons justement pensé à vous et nous souhaitions vous donner une petite idée d’escapade, loin des agités de Vama Veche: le delta du Danube. Pourquoi le delta en cette période? Et bien parce que l'on dit que le printemps est le plus beau moment pour assister à la renaissance de cette nature préservée à l'état sauvage. Entre les buveurs de bière, les frites grasses et les beignets dégoulinants, et bien nous vous proposons la contemplation pure et simple.

 

 


La végétation

Durant les mois d’avril-mai une multitude d'espèces d’arbres, d’arbustes et des plantes aquatiques reviennent à la vie, vous pourrez ainsi assister au spectacle merveilleux offert par les iris des marais et les saules qui fleurissent à ce moment. C’est aussi l'occasion de voir réapparaître les nénuphars, comme des petites marches qui flottent à la surface de l’eau. Les quenouilles et les roseaux poussent aux bords de l’eau en colonies denses et verdoyantes.

delta-danube-nénuphars
Photo: wikipedia

delta-danube


Les oiseaux migrateurs

Pas besoin d’être un naturaliste pour être émerveillé par le retour de plus de 2000 espèces d’oiseaux migrateurs vers le début du printemps. Un phénomène qui a toujours fasciné les hommes car ils ne comprennent pas comment ces oiseaux font pour accomplir cet extraordinaire voyage. Les hérons reviennent de la Méditerrannée, alors que les cigognes et les petits faucons kobez avec leur plumage bleu reviennent des terres africaines, tandis que les pélicans arrivent tout juste d’Ethiopie! Pour les chanceux, vous pourrez même avoir l’occasion d'assister à leurs parades nuptiales car c’est aussi la saison de la reproduction. Les rituels, les chants et danses les plus spectaculaires sont ceux des cormorans et des pélicans, sans aucun doute les Don Juan  du delta.

oiseaux-delta-danube

pelicans-delta-danube
Photo: Wikipedia


Les moustiques

Pour les natures fragiles, sachez que le printemps est ce moment béni où les moustiques et autres créatures plus dangereuses ne sont pas encore de sortie. Alors profitez en pour un petit bronzage intégral, et ainsi éviter le fameux bronzage du camionneur, avant qu'ils ne viennent vous sucer le sang.

 

L’eau


Au printemps, le delta est inondé par les eaux du Danube, ce qui fait la joie des personnes qui souhaitent explorer ses canaux labyrinthiques. Ainsi, aux mois d’avril-mai, tous les bords disparaissent et le delta se transforme en un univers aquatique, parsemé ici et là par des petites îles abritant des villages. Alors profitez-en car l’été beaucoup de canaux deviennent impraticables à cause du retrait des eaux. Une petite balade en bateau, dans les vapeurs de l’aube au moment où la nature se réveille est une expérience inoubliable. Un spectacle féerique vous sera également offert par la vue des arbres dont les racines sont immergées. La forêt se reflète ainsi dans l'eau et l'espace autour de vous devient une toile d'un maître impressionniste.

delta-du_danube-lipovène
Photo: wikipedia

 

La forêt Letea


Il ne faut pas rater la forêt Letea, surnommée «la petite jungle de l’Europe», qui, à l’arrivée du printemps, se pare d'un manteau de fleurs et d’une multitude d’orchidées aux couleurs vives. Après un safari dans les dunes de sable, vous trouverez la forêt tel un oasis au milieu du désert, subtropicale elle est la plus au nord de l'Europe. Sur les chemins ombragés de la jungle miniature vous pourrez admirer toute la beauté de sa nature luxuriante: des chênes séculaires sur lesquels s’entortillent des lianes tels des serpents. En effet c’est le seul lieu en Europe où on trouve ces lianes qui sont apparu ici grâce aux graines rapportées d’Afrique par les oiseaux migrateurs. Ci et là vous pourrez apercevoir les fameux chevaux sauvages qui gambadent librement dans la forêt avant de disparaître derrière les vieux chênes.

 

 

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Hélène Labelle ven 10/05/2019 - 06:06

Puisque vous parlez de bronzage intégral, il faut savoir que la Roumanie a une législation très tolérante en la matière. En gros, du moment que vous n'allez pas vous mettre nue sur une plage où il serait expressément indiqué que c'est interdit (ce qui veut dire alors qu'une partie de la plage est réservée au naturisme), vous pouvez sans problème vous mettre à l'aise.

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale