TEST: 2245

4 millions de personnes vaccinées avec au moins une dose en Roumanie

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 20/05/2021 à 00:00 | Mis à jour le 20/05/2021 à 00:00
vaccination en Roumanie

Plus de 4 millions de personnes en Roumanie ont reçu au moins une dose de vaccin contre le COVID-19, selon les données officielles publiées mardi après-midi le 18 mai. Au total, près de 6,94 millions de doses de vaccin ont été administrées en Roumanie jusqu'à présent.

 

Les autorités roumaines visent à atteindre 5 millions de personnes vaccinées d'ici le 1er juin.

Selon le rapport officiel publié mardi, près de 97 000 personnes ont reçu un vaccin COVID-19 en 24 heures, et la plupart ont reçu le vaccin produit par Pfizer-BioNTech (74 561).

Valeriu Gheorghita, le coordinateur de la campagne nationale de vaccination, a déclaré que, selon les estimations des autorités, environ la moitié de la population roumaine bénéficierait d'une forme d'immunité contre l'infection par le SRAS-CoV-2 d'ici le 1er août, soit par la vaccination, soit par le développement de l'immunité.

"Les cibles et les objectifs de vaccination reposent notamment sur l'atteinte du seuil d'immunité collective qui apporterait des avantages en termes de contrôle épidémiologique. C'est pourquoi nous voulons accélérer la campagne de vaccination", a déclaré Gheorghita, selon News.ro.

Dans un communiqué de presse mardi, le président Klaus Iohannis a également évoqué l'accélération de la campagne de vaccination dans le pays en rapprochant le vaccin "de la population".

"Je viens d'assister à une réunion de travail avec des membres du gouvernement pour discuter de l'accélération de la campagne de vaccination. Évidemment, la campagne se déroule bien, les marathons de vaccination ont été un succès, mais pour continuer à ce haut niveau de vaccination, nous devons rapprochez le vaccin de la population", a déclaré Iohannis.

Selon le président, les autorités devraient se concentrer davantage sur les zones rurales où l'accès aux vaccins est souvent plus difficile que dans les villes.

"Les maires et autres autorités locales, quelle que soit leur couleur politique, devront être activement impliqués dans la campagne de vaccination. Le succès que nous avons connu jusqu'à présent est principalement dans les zones urbaines, il est donc important d'agir plus intensivement dans les zones rurales où l'accès à un centre de vaccination est souvent plus difficile », a déclaré Klaus Iohannis.

Comme solution, il a suggéré aux autorités des petites villes de faire du porte-à-porte "pour dire aux gens combien il est important de se faire vacciner". En outre, les autorités locales devraient faciliter l'accès à un vaccin COVID-19, «créer des opportunités de vaccination à la fois au travail et dans les espaces de loisirs».

Il a également exhorté les Roumains à se faire vacciner, car c'est le meilleur moyen de mettre fin à la pandémie. "Tant que nous ne serons pas immunisés dans un pourcentage significatif, la pandémie ne pourra pas s'arrêter, et le risque pour les non-vaccinés de développer une forme sévère de la maladie reste élevé. Alors, chers Roumains, n'hésitez pas à vous faire vacciner!" dit le président.

Pour accélérer la campagne de vaccination, les autorités roumaines ont introduit des options supplémentaires pour ceux qui souhaitent se faire vacciner, comme des centres de vaccination mobiles et des «marathons de vaccination» dans les villes. Les rendez-vous en ligne sur la plateforme gouvernementale Programare.vaccinare-covid.gov.ro sont également disponibles, et les médecins de famille se sont également joints à la campagne le 4 mai.

Selon Valeriu Gheorghita, les autorités prévoient également de mettre en place des sites de vaccination dans les aéroports et aux points de passage frontaliers routiers.

«Ils commencent déjà à être actifs, et il y aura plus de centres opérationnels aux points frontaliers, à la fois dans les aéroports, en particulier ceux avec des vols internationaux, et aux points de passage routiers - Nadlac, Vama Bors, Satu Mare, pour offrir aux Roumains travaillant à l'étranger et qui voyagent dans le pays pour se faire vacciner. La plupart des centres utiliseront le vaccin à dose unique Johnson & Johnson », a expliqué Gheorghita, cité par News.ro.

Les médias locaux ont rapporté la semaine dernière que les autorités d'Arad prévoyaient d'installer des sites de vaccination temporaires aux points de passage frontaliers de Nadlac I et Nadlac II.

 

 

 

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

vivadest jeu 20/05/2021 - 18:31

Reste donc environ 19 millions de Daces réfractaires!

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale