Les réserves de gaz de la Roumanie seraient à 72,5%, selon le ministre de l'énergie

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 02/09/2022 à 00:00 | Mis à jour le 02/09/2022 à 00:00
Les réserves de gaz de la Roumanie seraient à 72,5%, selon le ministre de l'énergie

Les installations de stockage de gaz de la Roumanie sont actuellement remplies à 72,5 % de leur capacité, selon le ministre de l'énergie Virgil Popescu, cité par Digi24.

 

Plus tôt cette année, l'UE a fixé un objectif de 80 % pour ses pays membres d'ici novembre.

"L'hiver arrive, tout le monde veut acheter du gaz, donc le prix monte", a déclaré le ministre, qui a également déclaré que le gouvernement russe tentait de faire chanter les États européens par des hausses artificielles des prix du gaz.

"Ce qui reste est une manipulation évidente du prix du gaz naturel, mais les réserves en Allemagne ont également dépassé les 75-76%", a déclaré le ministre.

"Cela signifie que nous serons moins vulnérables au chantage de la Russie concernant le gaz car nous aurons du gaz stocké", a-t-il conclu.

La production domestique de gaz de la Roumanie couvre la consommation courante et assure également une part importante du stockage de gaz pour l'hiver. Les entrepôts de stockage de gaz étaient à 67 % il y a seulement dix jours, et sont désormais à 72,5 %.

 

 

 

 

 

 

 

source

La ministre roumaine de l'énergie a également salué une proposition de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen visant à découpler le prix de l'électricité de celui du gaz. La mesure vise à limiter la hausse des prix de l'électricité.

Sur le même sujet
lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale