Les grands locataires de bureaux à Bucarest cherchent à sous-louer

Par Grégory Rateau | Publié le 03/03/2021 à 00:00 | Mis à jour le 03/03/2021 à 00:00
sous-location bureaux bucarest

Un an après avoir renvoyé leurs employés chez eux (télétravail) au milieu de la pandémie, de grandes entreprises opérant en Roumanie telles que Finastra, Visteon et IBM ont décidé de réduire leurs pertes et de sous-louer leurs bureaux vides.

 

Les propriétaires de bureaux craignent que cette pratique ne les oblige à baisser les loyers, rapporte Profit.ro.

De tels développements vont à l'encontre des attentes plus optimistes exprimées par les consultants immobiliers qui prévoient une demande plus élevée sur le segment du marché des bureaux.

La demande d'espaces de bureaux à Bucarest augmentera de 20 à 30% cette année, "étant donné qu'une partie importante des grands locataires ont dépassé les attentes et évaluent activement les options d'optimisation de l'espace", ont récemment déclaré les consultants de Cushman & Wakefield Echinox dans un rapport.

Alors que la migration vers de nouveaux emplacements plus petits peut en effet générer un plus grand volume de transactions sur le marché des bureaux, la demande globale diminuera si les espaces laissés vides sont pris en compte.

Si la tendance peut s'avérer lucrative pour les consultants immobiliers, les bailleurs finiront avec des taux de vacance plus élevés et des revenus plus faibles en fin de compte, d'où une correction négative de la valeur de leurs propriétés.

Par ailleurs, de nouveaux espaces de bureaux sont également en cours d'élaboration, s'ajoutant à ceux proposés à la réorientation par IBM, Finastra ou Visteon. Les trois s'ajoutent à une liste croissante d'entreprises, dont Vodafone, Thales, Orange, Genpact, Molson Coors, Deloitte et Renault, qui ont déjà sous-loué des bureaux d'une superficie totale d'environ 60000 m2, soit l'équivalent de 2% du bureau moderne actuellement sur le marché à Bucarest.

«Nous travaillons actuellement sur des projets en construction de plus de 70 000 m² à Bucarest et dans des villes régionales pour certaines des plus grandes entreprises du marché local», a déclaré Bogdan Bogatu, directeur de l'agence de bureau de Cushman & Wakefield Echinox.

 

 

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale