TEST: 2245

Huit idées d'escapades à seulement quelques heures de Bucarest

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 29/05/2019 à 00:00 | Mis à jour le 29/05/2019 à 00:00
Photo : Pixabay
8 idées voyage à quelques heures Bucarest

Il ne reste plus beaucoup de temps avant le début des vacances d'été, mais pour ceux qui sont déjà au bout du rouleau ou de leurs congés payés, il est urgent de faire une pause, de prendre le temps de vivre aussi. Nous vous conseillons donc d'essayer un voyage d'une journée à seulement quelques heures de la capitale. Voici quelques idées:

 

 

 

Comana

 

A mi-chemin entre Bucarest et Giurgiu, Comana est un endroit agréable pour passer le weekend grâce à son magnifique parc. Fondé en 2004, Comana Nature est un lieu riche en biodiversité, abritant l’étang de Comana, où cohabitent 140 espèces d’oiseaux et 13 espèces de poissons et que vous pourrez explorer à pied ou lors d’une promenade en bateau. Le parc comprend également une réserve naturelle où pousse le Petit-houx (Ruscus aculeatus) et une autre où fleurissent des pivoines roumaines (Paeonia peregrina). Vous pourrez également faire une halte au monastère de Comana, érigé pour la première fois en 1588 sous le règne de Radu Serban, et refait par Serban Cantacuzino en 1700.

 

comana-roumanie-parc
Radu Ana Maria/ Wikipedia

 

Pour encore plus d’adrénaline, arrêtez-vous au Comana Adventure Park, qui comprend 6 itinéraires pour enfants, 3 pour adultes et une tyrolienne au-dessus du lac, mais aussi d’autres activités comme le tir à l'arc, les balades à vélo, le tennis ou la pêche.

Enfin, le Village des métiers (Satul meșteșugurilor) est un autre endroit qui mérite un détour. On y met en valeur différents métiers artisanaux traditionnels perpétrés par des artisans dans des ateliers que vous pouvez visiter, une occasion de les soutenir et d'en apprendre plus sur les valeurs du passé. Vous pourrez ainsi découvrir comment le papier est fabriqué, comment l’argile est transformée en céramique, comment divers objets en jonc sont tissés ou comment fonctionne le métier à tisser.

Comana est également l’endroit où le poète et romancier roumain Gellu Naum a choisi de se retirer aux côtés de son épouse, et un festival lui est consacré chaque année.

Comment s'y rendre: Comana est situé à environ 40 km au sud de Bucarest, dans le dép. de Giurgiu. Il faut environ une heure de route pour rejoindre la DN5 - E70 - E85 et la route départementale DJ412A / DN5A.

 

 

Mogoșoaia

 

Pour passer une journée au soleil sans trop s’éloigner de Bucarest, direction le palais de Mogosoaia et le magnifique parc environnant. Construit entre 1698 et 1702 par le prince Constantin Brâncoveanu, l’architecture du palais est un bel exemple du style Brâncovenesc, également appelé Renaissance roumaine. Le palais a été témoin de nombreux événements historiques et a changé plusieurs fois de propriétaire avant d’être transformé en musée.

 

mogosoaia-roumanie
Wikipedia / Andrei Stroe

 

Pour profiter d'un bel après-midi ensoleillé, les environs du palais offrent plusieurs spots, parfaits pour pique-nique, mais aussi la possibilité de faire des promenades en bateau sur le lac. Durant l’été, divers événements sont organisés au palais. Cette année, un festival de musique, appelé Fall in Love, aura lieu à la fin du mois d'août.

Comment s'y rendre: Mogoșoaia est situé à 18 km au nord de Bucarest, en prenant la DN1 / E60.

 

 

Târgoviște

 

Ancienne capitale de la Valachie mais aussi cour royale, Târgoviște est une destination parfaite pour les passionnés d'histoire. Vous ne manquerez pas de remarquer la tour Chindia, un symbole de la ville qui fait partie de la Cour princière de Târgoviște, un ensemble de bâtiments et de fortifications médiévales qui servaient autrefois de résidence à divers dirigeants de la Valachie. Construite par le souverain Vlad Tepes, vers 1460, sa forme d’aujourd’hui est le résultat des travaux effectués au milieu du XIXe siècle. La cour princière abrite également le Palais Royal; l’Eglise de St Vendredi, un monument architectural datant du milieu du 15ème siècle; la maison Bălașa, initialement conçue comme maison d'hôtes et asile pour les pauvres; et les bains royaux.

 

targoviste-roumanie
Source: Adobe Stock

 

Vous pourrez aussi faire un tour au musée d'histoire de Târgoviște qui conserve des collections de valeur archéologique et historique concernant la ville et la région. De même, le Musée de l'imprimerie et des vieux livres roumains est également un incontournable pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur la culture roumaine et son art écrit. Il est établi dans la maison de Constantin Cantacuzino, construite dans la seconde moitié du 17ème siècle.

Comment s'y rendre: Târgoviște est située à 81 km au nord-ouest de Bucarest, en prenant les routes nationales DN7 et DN71. Des liaisons ferroviaires sont également disponibles entre la capitale et la ville, prenant jusqu'à 2 heures.

 

 

Curtea de Argeș

 

Autre ancienne capitale de la Valachie, Curtea de Argeș est un repère important de l’histoire médiévale du pays. Un des monuments incontournables de la ville c’est l'église Curtea de Argeș, construite entre 1512 et 1517 par le prince Neagoe Basarab (1512-1521) sur l'ancien site de l'église métropolitaine orthodoxe de Valachie bâtie en 1359.

 

curtea-de-arges-roumanie
Alexandru Baboş Albabos / Wikipedia

 

La construction de l’église est associée à la légende du Maître Manole (Mesterul Manole ), une histoire sur la nécessité de faire des sacrifices pour mener à bien une œuvre d’art. L'église est aussi le sanctuaire de la famille royale roumaine. Le roi Michael a été enterré ici en 2017 et son père, le roi Carol II, a été ré-enterré ici cette année.

Comment s'y rendre: Curtea de Argeș se trouve à 155 km au nord-ouest de Bucarest, en prenant la route E81.

 

 

Sinaia

 

Pour fuir la chaleur de la capitale durant les mois d’été, vous pouvez vous réfugier à seulement quelques heures, dans des villes de montagne comme Sinaia et Brașov.

Sinaia est connue pour son magnifique patrimoine architectural et son lien avec la famille royale roumaine. Construit dans le style néo-Renaissance, le château Peles, l'un des plus visités du pays, a été érigé pour le roi Carol I vers la fin du XIXe siècle. Aujourd'hui musée, le château servit de résidence royale jusqu'à ce que le roi Michael soit contraint d'abdiquer en 1947. Le château de Peleș comprend également le château de Pelișor, situé à proximité, ainsi que plusieurs autres bâtiments.

 

sinaia-chateau-peles-roumanie
Pixabay

 

Une promenade dans la zone centrale de Sinaia vous permettra de découvrir de nombreux autres beaux bâtiments et villas, dont le casino Sinaia ou la Villa Luminiș, ancienne résidence du célèbre compositeur roumain George Enescu. Au début du siècle, Sinaia était un lieu de prédilection de l'élite locale, et beaucoup y avaient construit des résidences.

Comment s'y rendre: Sinaia se trouve à 141 km au nord de Bucarest, en prenant les A3 et DN1 / E60. Pour éviter les embouteillages, le train reste une bonne option.

 

 

Brașov

 

Au pied de la montagne Tâmpa, Brașov vous accueille dans sa magnifique vieille ville, où les fortifications médiévales se mêlent aux bâtiments baroques pittoresques et à de beaux parcs coquets. La très animée Piata Sfatului et ses environs rassemblent une multitude de monuments historiques, parmi lesquels l'Eglise Noire, construite par la communauté allemande de la ville, et qui est l'un des principaux monuments de style gothique du pays. L'église accueille régulièrement des concerts et vous avez de fortes chances d’en tomber sur un lors de votre visite.

 

brasov-roumanie
Pixabay

 

Le Musée d’Histoire de la ville et le Musée de la Civilisation Urbaine se trouvent sur la même place, bordés de nombreux cafés et restaurants. Pour un beau panorama de la ville, vous avez plusieurs endroits comme Tâmpa ou la Tour Blanche.

Comment s'y rendre: Brașov se trouve à 50 km au nord de Sinaia, mais le train pourrait s'avérer une option plus rapide. Le trajet en train depuis Bucarest prend environ deux heures et demi.

 

 

Les volcans boueux de Buzau

 

Les volcans boueux de Berca, (département de Buzău), se sont formés suite au gaz emmagasiné à 30 000 mètres de profondeur. Le gaz passe par une partie argileuse, puis par l'eau souterraine et pousse l'eau et l'argile à la surface (qui deviennent alors de la boue), créant de petits cônes ressemblant à des mini-volcans. Cette réserve naturelle de plusieurs hectares de terre grise, sèche et peu végétale fait penser à un paysage lunaire.

 

volcans-boueux-buzau

 

Comment s'y rendre: Berca se trouve à 130 km au nord de Bucarest, en prenant la A3.

 

 

Constanța

 

Plus grande ville de la région de Dobrogea, Constanța est une bonne destination pour se promener sur le front de mer ou explorer une partie de son histoire, qui remonte à l’antiquité quand la ville s’appelait Tomis. Le poète romain Ovidiu a été envoyé en exil ici et est resté à Tomis jusqu'à la fin de sa vie. Une statue du poète a été érigée sur la place Ovide (Piaţa Ovidiu) en face du Musée d'Histoire, l'ancien hôtel de ville.

 

constanta-roumanie
Source: Adobe Stock

 

Ceux qui recherchent plus que des vues sur la mer peuvent visiter l’Edifice des Mosaïques Romaines, jadis un vaste complexe à trois niveaux qui reliait la partie supérieure de la ville au port, le Phare de Gênes ou le magnifique Casino, à admirer depuis l'extérieur, les efforts pour le rénover étant en cours.

Comment s'y rendre: Constanța se trouve à 225 km à l'est de Bucarest, en empruntant la E81. Le trajet en train peut également être une bonne option pour vous y rendre, le trajet depuis Bucarest durant environ deux heures.

 

 

 

Source: https://www.romania-insider.com/day-trips-bucharest-2019

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale