La moitié des bibliothèques publiques de Roumanie ont fermé entre 1990 et 2022

Par Grégory Rateau | Publié le 13/09/2022 à 00:00 | Mis à jour le 13/09/2022 à 00:00
La moitié des bibliothèques publiques de Roumanie ont fermé entre 1990 et 2022

La Roumanie comptait 16 665 bibliothèques publiques en 1990, mais environ la moitié d'entre elles, soit 8 207, sont aujourd'hui fermées, tandis que le nombre de lecteurs inscrits est passé de 6 millions à 2 millions.

 

Des centaines de bibliothèques ont fermé chaque année entre 1990 et 2022, à l'exception de 1995 et 1996, lorsque 277 nouvelles bibliothèques ont été créées. Il reste aujourd'hui 8 458 institutions de ce type dans le pays, qu'elles soient nationales, publiques, spécialisées ou même privées, selon Digi24.

Le nombre de lecteurs a diminué de la même manière que dans les bibliothèques. En 1999, environ 6,1 millions de personnes ont emprunté un livre au moins une fois. Après une augmentation notable jusqu'en 2019, le nombre a brutalement diminué de moitié pour atteindre 3,1 millions, et a encore chuté, à 2,1 millions, jusqu'en 2021.

Les exemples de bibliothèques de plus en plus abandonnées abondent. Seules 3 944 personnes ont visité l'une des plus grandes bibliothèques publiques du pays, la bibliothèque universitaire centrale "Carol I", en 2021 - peut-être, en partie, en raison du fait que la bibliothèque était souvent fermée pendant la pandémie. Mais l'année pré-pandémique de 2019 n'a vu que 9 035 visiteurs dans cette même bibliothèque.

La Bibliothèque nationale roumaine s'en est un peu mieux tirée, avec 107 194 visiteurs enregistrés l'année dernière, mais de nombreuses institutions similaires ont de moins en moins de lecteurs. La bibliothèque de la région de Satu Mare, par exemple, n'a été visitée que par 1 599 personnes l'année dernière, dont 60 % étaient des lycéens, dont 71 % étaient des filles/femmes. Ce nombre représente moins de la moitié des visiteurs de la même bibliothèque en 2018.

Pendant ce temps, les responsables locaux disent que les bibliothèques qui existent encore n'ont pas les fonds nécessaires pour acquérir des livres plus récents.

Une enquête d'Eurostat de 2016 a ainsi révélé que seulement 6,2 % des Roumains lisent régulièrement des livres. La Finlande (16,8%), la Pologne (16,4%) et l'Estonie (15%) ont pris les trois premières places dans le même classement.

 

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale