TEST: 2245

COVID-19: L'armée se joint aux efforts des services de santé publique

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 17/12/2020 à 00:00 | Mis à jour le 17/12/2020 à 00:00
Photo : Facebook/Ministerul Apararii Nationale
armée covid roumanie

Environ 600 soldats travailleront avec les services de santé publique (DSP) en Roumanie au cours de la prochaine période pour aider à contrôler la propagation de la COVID-19, a annoncé le ministère de la Défense.

 

Ils contribueront aux enquêtes épidémiologiques, mais travailleront également en tant que centres d'appels ou opérateurs informatiques.

Les 230 premiers d'entre eux opèrent déjà, depuis le mardi 15 décembre, dans les régions d'Alba, d'Arad, de Bacău, de Bihor, de Botoșani, de Brașov, de Caraș-Severin, de Cluj, de Constanța, de Covasna, de Dâmbovița, de Giurgiu, de Gorj, de Harghita, de Hunedoara, de Iași , du Maramureș, de Mureș, de Neamț, de Prahova, de Sibiu, de Suceava, de Teleorman et de Tulcea.

«De plus, l'état-major est prêt à exercer son activité, dans les mêmes conditions, à Bucarest et dans d'autres régions, en fonction des demandes des services de santé publique», a déclaré le ministère de la Défense. Raed Arafat, chef du Département des services d’urgence de la Roumanie.

Il a aussi déclaré que l’aide militaire était la bienvenue et que d’autres États se sont également tournés vers une telle solution.

«L'implication militaire est une proposition qui a été soulevée auparavant. Le Premier ministre Nicolae Ciuca propose cette solution depuis un certain temps. […] Elle a été acceptée par le ministère de la Santé, d'autant plus que nous ne sommes pas le seul pays à avoir bénéficié d'un soutien militaire. C'est une étape bienvenue. Les soldats seront formés et seront impliqués dans la réalisation d'enquêtes épidémiologiques », a déclaré Arafat à la station de nouvelles locale B1, selon G4media.ro.

 

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale