Cinq pays rejoindront le festival George Enescu en 2019

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 14/05/2019 à 00:00 | Mis à jour le 14/05/2019 à 00:00
Photo : Vlad Eftenie/ Geroge Enescu Festival Facebook Page
george enescu festival bucarest 2019

Sept villes et cinq pays - Allemagne, France, Italie, Canada et Moldavie - organiseront cette année des représentations associées au Festival international George Enescu, rendant ainsi hommage au patrimoine musical extraordinaire du grand compositeur roumain, Hotnews.ro.

 



L'édition 2019 devient ainsi la plus vaste et la plus riche de l'histoire de l'événement jusqu'à présent. Certains des orchestres les plus célèbres du monde et des artistes étrangers et roumains de renommée mondiale se produiront devant des publics à Florence (Italie), Berlin et Dresda (Allemagne), Liège (Belgique), Toronto et Vaughan (Canada) et Chişinău (Moldavie) des chefs-d'œuvre essentiels de George Enescu ou des concerts dédiés au grand compositeur, parallèlement aux représentations qui auront lieu du 31 août au 22 septembre à Bucarest et dans dix autres villes du pays.



"C’est un honneur de pouvoir diffuser la musique et le nom de George Enescu dans le monde entier sur certaines des scènes les plus importantes. De nombreux orchestres internationaux ont créé ce festival Enescu pour la première fois au Festival de Bucarest et aujourd’hui nous sommes heureux de pouvoir promouvoir à la fois la musique et la diplomatie en amenant ce festival à un public du monde entier ", a déclaré Mihai Constantinescu, directeur exécutif du Festival Enescu.

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale