Antonio Tajani souhaite que la Roumanie intègre au plus vite Schengen

Par Grégory Rateau | Publié le 22/11/2018 à 00:00 | Mis à jour le 22/11/2018 à 06:50
Photo : Flickr
Antonio-Tajani

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, estime que le processus d’adhésion à Schengen devrait être accéléré dans le cas de la Roumanie. Il a fait cette déclaration ce mercredi 21 novembre, à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre Viorica Dancila au Palais Victoria à Bucarest.

 



"Je pense qu'il est temps d'accélérer l'adhésion de la Roumanie à l'espace Schengen. Afin de mieux sécuriser nos frontières et notre sécurité, certains pays qui attendent encore une décision doivent rejoindre Schengen le plus rapidement possible », a déclaré Tajani, selon Hotnews.ro.



Antonio Tajani a également déclaré que la Roumanie soutiendrait les projets du Parlement européen l'année prochaine, lorsque qu'elle tiendra la présidence du Conseil de l'UE.



«Le gouvernement roumain s’est engagé à soutenir certaines des initiatives du Parlement européen. Je pense à la réforme du système de Dublin, je pense à un accord politique sur le budget. C’est donc un signe de grande disponibilité que nous envoie le Gouvernement roumain. Nous sommes prêts à travailler avec la prochaine présidence. Le 9 mai, nous serons au sommet de Sibiu, où nous aurons également la possibilité de lancer un message fort aux électeurs », a déclaré le président du PE.



Antonio Tajani a débuté sa visite à Bucarest mercredi matin, après avoir été reçu par le Premier ministre Viorica Dancila. Le même jour, il a été reçu au palais de Cotroceni par le président Klaus Iohannis.

 

 

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/european-parliament-president-romania-schengen/

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Petrica21 sam 08/12/2018 - 23:45

Bonjour, Sans être particulièrement branché "respect du genre" ou voulant à tout prix féminiser les noms ou expressions, comme c'est un peu une mode en France maintenant (!), ne devrait-on pas cependant dire "Madame LA première ministre" pour madame Viorica Dancila? Peut-être que ce genre de chose ne fait pas l'objet de débat en Roumanie comme en France!

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale