Top 5 huiles essentielles pour soigner les maux de l’hiver

Par L'aromathérapie avec Madalina Ulmeanu | Publié le 10/02/2022 à 00:00 | Mis à jour le 21/03/2022 à 10:12
Photo : Monfocus / Pixabay
huiles essentielles

Rhume, bronchite, sinusite... l'aromathérapie peut aider à faire face à tous les petits maux qui rythment chaque hiver. Certaines huiles essentielles apaisent la toux ou le mal de gorge, d’autres, stimulent l’immunité. Madalina Ulmeanu, aromathérapeute et phytothérapeute, nous recommande 5 huiles essentielles indispensables pour prévenir et guérir les affections hivernales, et booster ses défenses immunitaires.

 

 

HE de Ravintsara

Cinnamomum camphora, Lauraceae (partie distillée : feuilles); chémotype : 1-8 cinéole

Modes d’utilisation :
⦁    en voie cutanée diluée,
⦁    en diffusion atmosphérique,
⦁    en inhalation sèche.


Propriétés: bactéricide, antifongique, antivirale (grippe, herpès HSV), expectorante, mucolytique, anti-inflammatoire, immunostimulante, spasmolytique.

 

Indications thérapeutiques: infections broncho-pulmonaires (encombrement des voies respiratoires, rhume, maux de gorge, rhino-pharyngite), grippe, herpès labial, antiseptique atmosphérique.

 

HE de Tea-Tree (arbre à thé)

Melaleuca alternifolia, Myrtaceae (partie distillée : feuilles)

Modes d’utilisation :

⦁    en voie cutanée diluée,
⦁    en voie cutanée pure (en geste d’urgence),
⦁    en diffusion atmosphérique (attention à l’odeur !),
⦁    en sauna facial.
 

Propriétés: anti-infectieuse majeure (sans précaution) : bactéricide, antifongique ; antivirale (grippe, herpès HSV) ; antiparasitaire et insectifuge (poux, acariens, mites, tiques…) ; immunostimulante ; cicatrisante ; anti-inflammatoire; radioprotectrice

 

Indications thérapeutiques: Infections virales : grippe, ORL- sinusite, angine, bronchite, …

 

HE de Cajeput

Melalaeuca cajeputii, Myrtaceae (partie distillée : feuilles); 1-8 cinéole (45-70%)

Modes d’utilisation :

⦁    en voie cutanée diluée,
⦁    en diffusion atmosphérique,

⦁    en inhalation humide,
⦁    en inhalation sèche.
 

Propriétés: antivirale, expectorante, anti-inflammatoire, bactéricide pulmonaire, antifongique, antalgique.

 

Indications thérapeutiques: infections broncho-pulmonaires (bronchite, rhume, toux, angine, refroidissements), infections virales (herpes, grippe, zona…).
*HE réservée à l’adulte

 

HE Myrthe rouge

Myrtus communis, Mirtaceae (partie distillée : feuilles); 1-8 cinéole (30%), alpha-pinène (20-25%)

Modes d’utilisation :

⦁    en voie cutanée diluée,
⦁    en diffusion atmosphérique,

⦁    en inhalation humide,
⦁    en inhalation sèche.
 

Propriétés: antivirale, bactéricide, anti-inflammatoire, expectorante, antifongique, mucolytique, spasmolytique…

 

Indications thérapeutiques: infections broncho-pulmonaires (bronchite, toux grasse), antiseptique atmosphérique

 

HE Camphrier feuille ct linalol

Myrtus communis, Mirtaceae (partie distillée : feuilles); 1-8 cinéole (30%), alpha-pinène (20-25%)

Modes d’utilisation :

⦁    en voie cutanée diluée,
⦁    en diffusion atmosphérique,

⦁    en inhalation humide,
⦁    en inhalation sèche.
 

Propriétés: bactéricide, antifongique, antivirale, antiinfectieuse, spasmolytique…

 

Indications thérapeutiques: infections (ORL, broncho-pulmonaire)

 

 

Plus bas vous trouverez quelques recettes pour prendre en charge différents maux comme la toux grasse ou la bronchite:

huiles essentielles bucarest

huiles essentielles bucarest

huiles essentielles bucarest

huiles essentielles bucarest

huiles essentielles bucarest

huiles essentielles bucarest

huiles essentielles bucarest

huiles essentielles bucarest

 

Vous pouvez trouver des huiles essentielles BIO de la marque française Florame sur la boutique en ligne: www.naturalparis.ro

 

 

Rappels:

La voie cutanée diluée = la voie principale d’utilisation des huiles essentielles.

Elle consiste à:

  • diluer une huile essentielle (ou plusieurs, jusqu’à 3 HE, il est recommandable de respecter le protocole d’Aromathérapie) dans une huile végétale (cosmétique ou alimentaire) afin de réaliser un mélange qu’on appliquera sur la peau, en massages, soit pour soigner, soit pour le bien-être ou soit pour un but cosmétique.
  • verser d’abord les gouttes d’huiles essentielles dans le flacon et compléter après avec de l’huile végétale pour réaliser la quantité souhaitée.
  • bien agiter le mélange.

 

La diffusion atmosphérique

Ce mode d’utilisation est très simple et efficace. Il faut seulement bien choisir les huiles essentielles, respecter le temps de
diffusion et choisir les appareils pour réaliser la diffusion.
Les propriétés recherchées en diffusion atmosphérique sont :

  • assainir avec des propriétés antivirales et antibactériennes,
  • calmer,
  • favoriser le sommeil,
  • éloigner les insectes.

Il faut choisir 1-2 huiles essentielles, une synergie ou une composition d’huiles essentielles prête à l’emploi. Après on réalise la diffusion en fonction du type l’appareil de diffusion qu’on a : diffuseur à jet d’air sec, diffuseur à eau (brumisateur),...

Il existe deux types de diffusion :

  • la diffusion active qui se réalise avec les diffuseurs électriques (des brumisateurs à eau, des diffuseurs à jet d’air sec)
  • la diffusion passive qui se réalise avec un support inerte (comme les galets poreux ou électriques ou des brûle-parfums)

La diffusion atmosphérique convient aux bébés et aux enfants mais par courtes périodes.

*Les huiles essentielles dermocaustiques, irritantes pour les muqueuses (nez, yeux), entêtantes, épileptogènes, neurotoxiques sont à bannir pour les bébés et les enfants de moins de 7 ans

 

La voie cutanée pure

Cette voie est utilisée exceptionnellement, seulement sur une période très courte en geste d’urgence (piqure, brûlure, choc,
hématome, aphte, douleur dentaire, saignement, migraine).
Des HE spécifiques peuvent être appliquées pures sur la peau ou en friction.
Elles doivent être appliquées sur une petite surface, dans les premières minutes ou heures (appliquer une goutte d’huile
essentielle pure et renouveler 3 à 4 fois si besoin).
Ne pas aller en dessus de 12-24h.
L’inhalation sèche se fait par la stimulation des récepteurs olfactifs. La transmission se fait au niveau du système nerveux.
Cela consiste à verser 1-2 gouttes d’huile essentielle sur un mouchoir en papier et à respirer (à raison de 3 à 4 inspirations).
Jeter après. Ne pas toucher les muqueuses (nez, yeux) ou la peau avec le mouchoir, car cela peut engendrer des irritations. Si cela arrive, rincer les zones affectées non avec de l’eau mais avec une huile végétale.

 

L’inhalation humide

Comment préparer une inhalation humide :

  • remplir un bol d’eau bouillante ou un inhalateur
  • ajouter 2-3 gouttes d’huile essentielle adaptée pour les enfants de plus de 12 ans
  • mettre le visage au-dessous du bol et se couvrir avec une serviette; ou sur un inhalateur
  • fermer les yeux et inhaler 5-10 minutes en faisant attention de ne pas se brûler le visage

Précautions :
-les inhalations humides sont réservées aux enfants de plus de 12 ans et qui ne souffrent pas d’asthme.

 

 

madalina ulmeanu aromatherapie bucharest

 

Madalina ULMEANU est diplômée en Phytothérapie et Aromathérapie à l'université de Médecine Sorbonne-Paris Nord. Elle est aussi formatrice certifiée Institut Florame France et fondatrice de Natural Paris, spécialisée dans des marques françaises BIO d’aromathérapie, de phytothérapie et de cosmétiques. Elle a aussi préfacé et traduit en roumain le livre "Le Grand Guide des Huiles Essentielles“, du Dr. Fabienne Millet, aux éditions Curtea Veche.

 

Cabinet Aromathérapie & Phytothérapie

Tel : +40 749 07 94 46
madalina.natural@yahoo.fr

 

natural-paris-bucuresti

L'aromathérapie avec Madalina Ulmeanu

Madalina Ulmeanu est diplômée en Phytothérapie et Aromathérapie à l'université de Médecine Sorbonne-Paris Nord. Elle est aussi fondatrice de Natural Paris, spécialisée dans des marques françaises BIO d’aromathérapie, de phytothérapie et de cosmétiques.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale